Vacances ? Non merci.

On est en plein été, je suis en période de vacances scolaires, pourtant je ne me suis pas arrêté de dessiner, d’écrire, de publier des vidéos,… bref de travailler.

Par curiosité j’ai été regardé la définition de vacance. Ou plutôt LES définitions.

“ État de ce qui est vacant” “ État de ce qui est vide, inoccupé” “ Période plus ou moins longue pendant laquelle une personne cesse toute activité professionnelle pour se reposer, se détendre.”

Et je me dis que je n’ai pas envie d’être en vacances si les vacances sont une coupure entre le travail et “le reste”.

Le fait de faire quelque chose toute la semaine jusqu’à être libéré pour le weekend et oublier tout avant de reprendre la semaine d’après. De travailler toute l’année et tout couper pendant quelques semaines pour recommencer le cycle.

Si je n’ai pas envie de ça c’est parce que je ne veux pas avoir besoin d’un moyen d’échapper à mon travail, avoir besoin de “me changer les idées le weekend”. Je veux travailler tous les jours parce que mon travail c’est de créer, de produire et de partager du contenu, des histoires et des expériences.

Et la valeur fondamentale là-dedans c’est le choix.

Se donner le choix, et créer ses propres règles.

C’est tout l’enjeu du travail indépendant, et du fait de gérer cela seul la grande majorité du temps. Pas d’emploi du temps fixe, pas de contraintes extérieures autres que celles que nous nous fixons, personne pour venir nous secouer lorsqu’il faut se mettre à l’ouvrage.

D’où la difficulté de cette façon de travailler. C’est pas simple de se gérer, d’affronter les obstacles, d’avoir la discipline de produire et de gérer soi-même son temps.

Pourtant l’avantage majeur est là : le choix et la liberté qu’on se donne.

Alors je ne veux pas être en vacances.

Je veux voyager, changer d’air parfois, voir d’autres choses, trouver d’autres inspirations, concevoir de nouvelles histoires, trouver une nouvelle manière de raconter en vidéo, dessiner puis écrire… Mais pas de vacances.