Évaluer les élèves : quand ? comment ? avec quels outils ? #eduvoiceschat n°9

En ce mois de juin, entre le bac, le brevet et autres examens, l’évaluation est une thématique d’actualité. Beaucoup d’enseignants sont en constante interrogation sur ce sujet déterminant au développement des connaissances et des compétences de nos élèves : Comment évaluer les apprentissages ? Comment faire en sorte que les retours soient constructifs pour les élèves ? Existe t’il des outils pour le suivi pédagogique ?

Plus d’une vingtaine d’enseignants ont échangé sur cette thématique. Découvrez leurs échanges, leurs pratiques et leurs expérimentations ! Inspirez-vous 🚀

Question 1

Selon les participants, évaluer c’est accompagner, guider, donner des indicateurs, mesurer les acquis, situer les apprentissages par rapport à une référence et permettre d’avancer. Dans cette optique, la notation ne paraît donc pas indispensable.

  • C’est pas sympa de commencer par la question dure ! Evaluer ce devrait être d’abord vérifier l’apprentissage @Solechaka
  • Evaluer c’est accompagner, prendre la température pour pouvoir préparer la remédiation @cha_eduvoices
  • C’est prendre une photo des connaissances et des compétences d’un élève à un instant T @SandrineCoutet
  • Évaluer c’est situer un acte d’apprentissage par rapport à une référence/des objectifs définis @CiaPint
  • Evaluer c’est en fait comme scanner chaque élève c’est dégager tous les aspects, les positifs comme les négatifs… et la porte ouverte sur des questionnements sans fin @tolosamedia2
  • C’est prendre du recul afin de mettre en avant ce qui est compris, ce qui reste à comprendre, ce qui est mal compris @Isawatrinet
  • Évaluer, c’est permettre d’avancer @inovateach
  • Évaluer c’est voir les acquis à un moment donné et ainsi permettre la remédiation de la meilleure façon possible @marjodn
  • Evaluer c’est comprendre où les élèves en sont par rapport aux objectifs qu’on s’est fixé @Isabanne
  • Tout dépend à quel moment… Sinon, mesurer ce qui est appris par l’élève sans forcément mettre de note @StLcanal
  • Donner aux élèves des indicateurs pour savoir où sont leurs points forts et les points faibles @Sebfranc3459
  • Donner un état de ce qui est su, de ce qu’il faut améliorer, de ce qu’il faut revoir. Une photo des acquis et du devenir @CoquillardI
  • Pas de note pour évaluer. C’est juste voir ce que l’élève a acquis et non acquis, donc nous permettre de faire un bilan @lnprofe
  • Evaluer, on le fait en fait tout le temps. Au début pour estimer où en sont les élèves et ajuster nos prep’ selon les besoins ensuite pour tenter de favoriser la progression de chacun et d’identifier des obstacles et seulement à la fin, l’évaluation sert à attester d’un niveau. Dans les 3 cas, je trouve la note chiffrée superflue @Aurelie_Gascon
  • Je ne sais pas pour le 2nd degré mais pour le 1er degré, on nous demande plutôt de ne pas en mettre, et ça me va bien @SandrineCoutet
  • C’est apprendre à (se) connaître (l’autre), d’où l’importance de l’auto et de la co-évaluation. Le chemin parcouru @StephFizailne
  • C’est aussi et surtout permettre à l’élève de savoir ou il en est par rapport à là ou on veut l’amener @AlanEPSGeek
  • Evaluer n’est pas noter @regitice35
  • Je vous recommande la lecture de cet article : “ évaluer, c’est enseigner @regitice35
  • Si évaluer c’est guider, noter l’empêche (le parasite) souvent. @jourde
  • C’est savoir ou l’élève en est. C’est aussi lui montrer où il a progressé, ce qu’il a réussi à faire @mcbd
  • Cibler ce qu’il faut revoir et pour quels élèves. 1er pas de la différenciation @FloreDeschildt
  • Bilan : évaluer c’est pour que l’élève sache où il en est. Note ou pas note c’est la grande question @lnprofe

Question 2

L’évaluation, très souvent considérée négativement pas les élèves peut être prise comme un outil d’apprentissage dans la mesure où elle permet aux enseignants de mesurer les acquis, d’ajuster leur enseignement et de faire de la remédiation. Côté élèves, elle leur permet de se situer par rapport à une norme, prendre conscience de leurs points forts et de leurs points faibles et ainsi continuer à progresser.

  • Il s’agit de permettre à l’élève d’identifier ses erreurs et surtout de les comprendre ! @Solechaka
  • Etat des lieux et émulation positive. Confronter ce qu’on pense savoir à la réalité. Permet remédiation et réorientation. @CoquillardI
  • Elle permet de se repérer dans la suite des apprentissages, de repérer ce que l’on sait et ce qu’on a besoin d’apprendre @cha_eduvoices
  • L’évaluation permet de savoir où doivent porter les efforts de chaque élève pour progresser, assurer ces points forts et remédier à ses points faibles. Mais ça, cela reste malheureusement de la théorie puisque ce n’est pas vécu ainsi par les élèves qui confondent évaluation et notation. Cela fait donc de l’évaluation une fin et pas une étape. @tolosamedia2
  • Évaluation outil d’apprentissage : il permet l’ajustement des différents acteurs : enseignant/pratiques, élève, équipe @Isawatrinet
  • Pas forcément un note. Mais un rapport avec soi même. Parfois on croit savoir et on ne sait pas ou mal @CoquillardI
  • Est-ce qu’on a le droit de dire qu’au lycée, ça reste quand même plus un outil de sanction que d’apprentissage @Isabanne
  • L’évaluation peut être moteur dans l’enseignement (tant pour le professeur que pour l’élève je pense) @StLcanal
  • L’évaluation est un outil au service de l’apprentissage : elle permet à l’enseignant d’ajuster son enseignement @SandrineCoutet
  • Permet de mesurer le chemin parcouru, comprendre ce que l’on sait faire ou pas, ses points forts/faibles pour cibler les efforts @StephFizailne
  • C’est un facteur d’apprentissage si l’enseignement est explicite, que les critères sont posés au préalable @Isabanne
  • Une bonne évaluation explicite en amont critères de réussite et précise en aval points à améliorer en donnant des pistes @Aurelie_Gascon
  • Apprentissage oui, si on revient sur notions non acquises ! Or avec plus de 150 élèves faire du cas par cas c’est HOT et on ne peut rester sur les mêmes notions des mois, dans le 1er degré c’est plus accessible @lnprofe
  • L’évaluation n’est pas que sommative. Il lui faut redonner sa place dans l’apprentissage. Eval diagnostique, formative @regitice35
  • Elle permet les ajustements nécessaires pour créer des parcours et concourt à la boucle d’ apprentissage @Sebfranc3459
  • Ce n’est que rarement utilisé comme un outil d’apprentissage. Son but est + de 1/ comparer à une norme. 2/ Classer, trier et éliminer @MilaSaintAnne
  • Outil d’apprentissage si retour avec les élèves sur leur travail. Expliciter réussites et ce qui reste à travailler @FloreDeschildt
  • L’évaluation peut être moteur dans l’enseignement (tant pour le professeur que pour l’élève je pense) @StLcanal
  • Dans l’idéal, l’élève devrait percevoir l’évaluation comme une indication pour parvenir à améliorer son travail or il le perçoit comme un couperet, comme la décision d’un expert sur lequel il a le sentiment d’avoir peu d’emprise, intéressant quand les critères sont co-construits @CoMarchand

Question 3

En dehors des différents types d’évaluation « basique » à savoir diagnostique, formative et sommative, toute sorte d’évaluation est pertinente à condition que les objectifs soient bien définis et que des retours constructifs soient apportés aux élèves.

  • Est ce qu’on entre dans le grand débat sommatif/formatif ? #cestdépassé @Isabanne
  • Toute forme d’évaluation est valable à partir du moment où on sait clairement quels acquis on cherche à vérifier @CoquillardI
  • Pour décalquer Coluche, la bonne forme d’évaluation c’est celle dont les pieds touchent par terre autrement dit, celle qui va permettre à l’élève de saisir ses erreurs et d’avoir des pistes efficaces pour y remédier @tolosamedia2
  • Pour l’enseignant : diagnostique, formative, sommative / pour l’apprenant : auto-évaluation et évaluation entre pairs @inovateach
  • Il est sans doute nécessaire, mais chronophage, d’adapter la forme d’évaluation aux difficultés connues de l’élève @tolosamedia2
  • Observer pour remédier et aider l’élève, évaluer pour permettre aux parents de suivre les progrès de leur enfant @cha_eduvoices
  • Claire, partagée. Lors des tâches complexes, indicateurs de réussite déterminés par les élèves @StephFizailne
  • Entre autres : observations des élèves (ajuster les activités), auto-évaluations (renseigner l’élève sur ses progrès) @StLcanal
  • Un service ouvrant des pistes prometteuses pour l’organisation de l’évaluation par les pairs : Peergrade @jourde

Question 4

Ceintures de compétences, échelles descriptives, grilles de correction, les enseignants évoquent différents moyens pour passer d’une notation chiffrée à une évaluation par compétences.

  • Je prends les conseils ! On se lance à la rentrée @Aurelie_Gascon
  • S’armer de courage parce que cela reste toujours très compliqué à faire comprendre. Déjà déconnecter l’idée d’évaluation de rendez-vous ritualisés. Evaluer c’est n’importe quand. Même à l’entrée en classe @tolosamedia2
  • Déjà ne pas chercher à évaluer plus de 4 compétences par travail sinon on abdique @Isabanne
  • Les ceintures de compétences : personnalisation, mesure des progrès, clarté dans ce qui est évalué @julien_cremoux
  • Les deux ne sont pas incompatibles, faut juste arrêter de mettre la pression quand on compte des points ou qu’on fait des %. Faire en sorte que les résultats restent tout de même lisibles, par l’élève, par ses parents @cha_eduvoices
  • Avoir recours à des formes de restitution de l’évaluation qui rompent avec la norme chiffrée… @tolosamedia2
  • Quand on parvient à construire des échelles descriptives pour les tâches confiées aux élèves, alors la note devient inutile @StephFizailne
  • Etre clair sur ce qu’on va évaluer. Ne pas partir avec une idée de piège (même si c’est inconscient) @tolosamedia2
  • Définir les critères de réussite : objectif atteint? cheminement pour y arriver? production aboutie? @CiaPint
  • J’utilise par exemple des grilles de correction précises (classique !) mais aussi des symboles en marge qui disent de manière visuelle ce qu’on a tendance à écrire de manière rédigée et que les élèves ne lisent pas en jouant sur la curiosité des élèves, on arrive à leur faire identifier les problèmes rencontrés dans leur travail et on comprend que ça marche quand les élèves oublient de demander si le travail va être noté. Malheureusement, les réflexes reviennent une fois repassé dans d’autres systèmes d’évaluation @tolosamedia2
  • Cela demande de porter son attention sur les mises en oeuvre + que les résultats, donc beaucoup d’analyse ! @Solechaka

Question 5

Ardoises, tableur, traitement de texte, site personnel et autres sites tels que classcraft ou edumoov, le numérique semble être un facilitateur d’évaluation et de suivi des élèves.

  • J’avais mis au point un système sur mon site permettant aux élèves de voir évoluer leurs résultats par capacités, une sorte de jauge pour chaque capacité évaluée. Rapidement abandonnée. Trop long à coder et les élèves s’en fichaient @tolosamedia2
  • Les ceintures de compétences @cha_eduvoices
  • On touche à un vrai souci. Une correction de copie ou d’exercice… ou même d’une prise de parole… c’est déjà long. Plus on veut raffiner pour être précis, plus c’est long à traduire par autre chose qu’une note ou un commentaire @tolosamedia2
  • C’est là que le numérique pourrait nous être d’une grande aide, notamment pour mesurer la répétabilité d’une erreur… @Solechaka
  • Un bon vieux tableur, c’est déjà pas mal non? @Isabanne
  • Tout au long de l’apprentissage, utiliser les ardoises et observer l’évolution des réponses des élèves @cha_eduvoices
  • Mais soyons honnêtes, c’est pas l’outil qui pose problème, c’est le temps, quand on a 90 élèves, c’est chaud @Isabanne
  • Je changerais le point de vue de la question posée. Quel outil pour faciliter l’auto-évaluation et le suivi de ses progrès? @regitice35
  • Outils proposés par @classcraftgame (stimulants) ! Interview d’élèves par les élèves (j’aime beaucoup) @StLcanal
  • Demander aux élèves comment ils se sentent après un exo qui pense avoir déjà bien compris? qui pense avoir besoin d’aide? @cha_eduvoices
  • En mettant en couleur des éléments d’évaluation allant de OUI à NON en passant par trois situations intermédiaires @tolosamedia2
  • Les échelles descriptives fonctionnent bien mais j’ai l’impression de passer mon temps à construire des outils d’eval @mcbd
  • J’essaye avec grand intérêt les lettres d’auto-évaluation. Responsabilisation des élèves. @jourde
  • Vous connaissez des outils pr évaluer en ligne? un peu comme google form? @lnprofe
  • Il y a des apps comme #socrative #quizzlet #kahoot pour tout ce qui est quizz @CiaPint
  • edumoov @FloreDeschildt
  • Beaucoup de possibilités mais suis encore avec mes fiches, grilles par élève. Peu importe le moyen pourvu qu’il soit lisible par élèves & parents @CoquillardI
  • L’outil le plus fréquent c’est la grille d’évaluation qu’elle soit papier ou numérique. Mais ce n’est pas une grille de notation, chaque élément ne doit pas correspondre à un barème (sous peine de tirer la note en plus vers le bas). Mais même la grille a ses problèmes. Elle est forcément sèche et nécessité d’être accompagnée de commentaires. Raison pour laquelle j’ai du mal à imaginer d’utiliser tableur pour faire cela. Je préfère une page Word qui se remplit et en ayant la possibilité de préciser les points positifs ou négatifs perçus en évaluant. @tolosamedia2

Question 6

Impliquer davantage les élèves dans la réflexion et la construction des critères de réussite, favoriser une évaluation par les pairs, semblerait être une manière adéquate de les investir dans leurs propres apprentissages.

  • Annoncer clairement ce sur quoi on travaille et ce qui sera évalué bien en amont @FloreDeschildt
  • Impliquer les élèves, c’est en fait les mettre dans la situation du professeur, cela peut aller du travail sur une copie virtuelle à évaluer, de l’évaluation de propositions issues de différents groupes mais aussi partir d’une réflexion à priori sur ce qu’on devra savoir et maîtriser pour l’évaluation suivante @tolosamedia2
  • En leur demandant ce qu’ils pensent avoir appris en termes de compétences. En leur faisant faire de l’évaluation par les pairs @Isabanne
  • À lire → Britt-Mari BARTH « L’apprentissage de l’abstraction » top ! @cha_eduvoices
  • L’année prochaine, des « spécialistes » d’une partie du cours, des groupes d’élèves détermineront ce que les autres doivent retenir, les aideront à fixer les attentes (quizz, schéma mental) puis participeront à l’évaluation du travail de leurs camarades @tolosamedia2
  • J’aime beaucoup les murs d’amélioration, connu sous le nom de « bump it up walls » outre-atlantique @regitice35
  • Même en faisant attention, l’évaluation revient quand même à avoir des contrôles notés et qui pèsent dans les sentiments de réussite/échec. Or, ces évaluations se font sur des contenus à peine abordés que déjà notés. On ne donne donc pas vraiment à l’élève la possibilité de croire en des progrès. L’évaluation lui ramène toujours des manques @tolosamedia2
  • Leur faire créer une évaluation et présenter clairement nos buts au début. C est en sachant où l’on veut aller que l’on trouve le meilleur chemin @CoquillardI

Les #eduvoiceschat se déroulent le 1er lundi de chaque mois. Rejoignez le prochain #eduvoiceschat Lundi 3 Juillet à 20h30 !


=> Vous êtes enseignant(e) ? Rejoignez une communauté d’enseignants qui échangent dans un cadre bienveillant et constructif ! 🚀🚀🚀
=> Vous n’êtes pas enseignant(e) mais un curieux du monde éducatif ? Faites passer le mot, partagez cet article aux professeurs de votre entourage 🤘🤘🤘


Eduvoices est la communauté des enseignants qui échangent, partagent leur passion de l’éducation et font évoluer leurs pratiques pédagogiques. Suivez-nous sur Facebook et Twitter !