Le langage corporel en classe : postures, enseignants et élèves #eduvoiceschat n°8

Qui a dit que les enseignants ne travaillaient pas ? Même le jour de la fête du travail, ils se sont retrouvés pour échanger en ligne sur un sujet peu abordé mais fort intéressant : le langage corporel en classe.

Quel rôle peut jouer la communication non-verbale dans les apprentissages ? Faut-il favoriser le mouvement des élèves ? Dans quel but ? Quelles activités peuvent être mises en place ? Une vingtaine d’enseignants ont échangé sur cette thématique. Découvrez leurs échanges, leurs pratiques et leurs expérimentations ! Inspirez-vous 🚀

Question 1

Qu’il s’agisse des enseignants ou des élèves, le langage corporel semble jouer un rôle essentiel en classe. Même s’il n’est pas toujours évident de le décoder , il est complémentaire du langage verbal et renseigne sur l’état d’esprit, l’intérêt, l’attention, l’estime de soi des élèves.

  • C’est une mine d’information sur l’état des élèves (fatigue, stress, intérêt, prêt à bosser…) @deuj
  • Apprendre à le décrypter permet de mieux comprendre l’autre / mieux se placer en classe permet de récupérer l’attention @cha_eduvoices
  • Après des décennies de gens coincés derrière leur bureau, cela semble quand même être davantage pris en compte. Reste à convaincre que ce langage du corps a aussi le droit de s’exprimer pour les élèves. Le rôle c’est donc un complément fort à tout ce qui est verbalisé (ça marche même avec une contractuelle). @tolosamedia2
  • C’est une indication des dispositions dans lesquelles se trouvent les élèves et l’enseignant, donc essentiel @isabanne
  • Aussi important que les mots et le ton pris. Important pour les visuels quand un geste fort accompagne une explication. @coquillardl
  • Le corps des élèves dit beaucoup d’eux, de leur humeur, de leur estime d’eux-mêmes @isabanne
  • Le corps permet de transmettre un message ! La voix, les yeux, la prestance. On peut jouer également avec ! Un outil essentiel ! @jorisrenaud
  • Assurer une prestance en tant qu’adulte référent @elozur
  • Un indicateur de forme, une façon de dire sans dire @edmustech
  • Langage corporel ado pas toujours simple à décoder. Influence des pairs? @coquillardl
  • Renseigne sur l’intérêt/l’attention des élèves @DinnatSandrine
  • En EPS c’est super important pour la gestion de la fatigue, de l’implication des élèves, des émotions @deuj
  • C’est la traduction d’un état d’esprit, d’une ambiance, du respect de chacun @isawatrinet
  • Un rôle de métalangage permettant à l’enseignant de s’effacer, pour laisser plus de place à la parole des élèves @Sguilleron
  • En cours de langues, rôle primordial. Aider à la compréhension, mieux traduire les émotions, les sentiments. Message @StephFizailne

Question 2

On parle souvent de rendre les élèves acteurs de leurs apprentissages, cela ne passerait-il pas également, outre les productions, par plus de mouvement en classe ? Selon les enseignants, la mise en action permettrait, entre autres, de stimuler l’engagement des élèves, favoriser leur attention et créer une dynamique de collaboration.

  • Tout simplement en remobilisant l’élève, personne ne peut rester assis 8h d’affilée @isabanne
  • J’ai des élèves assimilant les notions avec ce que j’appelle la “chorégraphie notionnelle”. Par ex, mime une crue. @coquillardl
  • Le mouvement du prof aussi, les élèves le disent bien, un prof statique ne donne pas envie d’écouter @isabanne
  • Le mouvement permet aussi d’aller vers l’autre, donc induit une dynamique de collaboration… @tolosamedia2
  • Le fait de se mettre en scène en tant que prof aide certain et les encourage à se lancer à l’oral. @coquillardl
  • Mettre en mouvement c’est placer un apprentissage dans la mémoire corporelle. C’est décharger une tension par l’action @isawatrinet
  • Le mouvement du prof vers l’élève, c’est le signe d’une prise en compte de celui-ci @tolosamedia2
  • Le mouvement volontaire et la mémoire sont gérés dans la même zone du cerveau #CortexPréFrontal @deuj
  • Éviter leur passivité en leur permettant de se déplacer dans la classe & se confronter aux autres en allant vers eux @DinnatSandrine
  • C’est aussi un moyen de capter l’attention des élèves, un prof qui bouge ne donne pas envie de dormir sur sa table @ciapint
  • En se mettant en action au sens propre du terme, l’élève stimule également sa mémoire kinesthésique @SGuilleron
  • Réveil, stimulation, motivation, regain ‘énergie, engagement, meilleure implication, donner du rythme et parfois du sens @StephFizailne
  • Notamment en géométrie énormément pour travailler la mémoire kinesthésique de la codification des points, segments, droites etc… @ellimac_9
  • Pas de règle. Quand besoin : pause dans le cours, pour recapter l’attention, en tâche complexe, pour varier les modes d’explications @Coquillardl
  • Lors d’activités de prise de parole en interaction. Car on peut parler une langue sans table ni chaise (si si !) @SGuilleron
  • En EPS, évidemment. En classe, pour aller d’une activité à une autre, demander de l’aide, se placer devant le VPI pour mieux voir … @ChristelleRenou
  • En réalisation d’une capsule ou toutes autres productions de ce type @SandrineDinnat
  • Dès qu’on passe en travaux de groupe, mais un peu tout le temps en effet, les élèves ont le droit de se lever @isabanne
  • Lorsqu’ils se déplacent d’îlots en îlots pour montrer leur production, ou aider un camarade @ciapint
  • Mouvements aussi de certains élèves qui disent leur poésie; visiblement cela les aide. @ChristelleRenou
  • En maternelle beaucoup de mouvement. Pour aller chercher un atelier, atelier de motricité en CE1, en grammaire se mettre en rgt @lothoca
  • Quand on fait des sketchs ou des saynètes de théâtre (ex. Adoubement au Moyen-âge, faux JT en EMC…) @NJAnoto
  • Lors de création musicale, en chantant en soundpainting @JulineChastel

Question 3

Si le corps a souvent été un élément oublié dans la pédagogie quotidienne, de nouvelles pratiques ou astuces permettent aujourd’hui de lui accorder plus d’importance. Nous avons demandé aux enseignants quelles étaient leurs expériences ou pratiques déjà mises en oeuvre.

  • Aucune for now mais j’aimerais bien ! Vraiment ! et je suis preneuse de tout conseil ou expérimentation @ciapint
  • Aucune. 50 minutes avec des collégiens, c’est trop court pour cela. Mais ce serait peut être super efficace. Qui a déjà fait? @Coquillardl
  • J’ai testé une fois la relaxation cette année, échec total, tout le monde était mort de rire, je pense qu’il aurait fallu que je prépare plus (demande des élèves) et il faudrait aussi le faire régulièrement @isabanne
  • Par contre j’ai fait du yoga avec un groupe d’élève en voyage scolaire après 10 km à pied, ils ont apprécié mais c’est difficile en discipline général avec des ados, moi en tout cas je sais pas comment gérer réellement ça @isabanne
  • Yoga hebdomadaire en classe en rituel ! Savoir se recentrer, se focaliser : de réelles compétences dès le primaire ;) @ellimac_9
  • Méditation avant une compréhension orale. Faire le vide aide souvent à mieux se concentrer sur la chaîne parlée @SGuilleron
  • Ici l’EPS : je ne peux que vous conseiller d’y avoir recours. Un peu de gesticulation régulière ne fait jamais de mal. Ça permet de se reconcentrer avant une activité, après trop de cours frontal… @deuj
  • Échauffement corporel à chaque séance et un jour j’aurais des poufs et des canapés comme @logannvince @edmustech
  • Exercices de respiration avant séance de musique et quand besoin de les calmer, retour de cantine ou récré. Relaxation CD calme comme une grenouille @FloreDeschildt
  • Côté élèves, depuis quelques années, beaucoup d’élèves font assez régulièrement un exercice d’étirement en prenant appui sur le dossier de leur chaise…En revanche, aucun progrès dans la manière de se tenir à sa table pour ne pas se faire mal… Ce serait même plutôt pire @tolosamedia2
  • Respiration, jeux de doigts, “ la petite grenouille ” se lever et faire des rythmes corporels @isawatrinet
  • Se tourner vers son dossier en s’y agrippant… Puis recommencer la même chose de l’autre côté…La première fois, ça fait bizarre de voir un élève qui se tourne à 180° comme si tableau et prof n’existaient plus… @tolosamedia2
  • Méditation régulière en début d’année, moins maintenant (tiens, à refaire peut-être) avec la grenouille et son CD @ChristelleRenou
  • Les élèves restent assis sur leur chaise ou s’allongent, selon leur envie. Si courte méditation, bcp assis, sinon la position allongée est préférée @ChristelleRenou

Question 4

Le langage corporel parait être un facteur important pour mettre en confiance les élèves. Cet indicateur de bien-être et d’état d’esprit permet aux collègues d’adapter la séance en fonction du comportement des élèves. Un enseignant qui se déplace et va naturellement vers ses élèves favorise l’implication de ces derniers.

  • C’est indiscutable qu’ils sont sensibles à notre comportement @DinnatSandrine
  • Un indicateur du bien-être de l’élève. Ils doivent être attentifs au mien pour que je puisse m’effacer au maximum @SGuilleron
  • Il est clair que le corps est, comme le bavardage, un langage qui dit que quelque chose ne passe pas… @tolosamedia2
  • Suis très attentive au langage corporel des élèves. À certains moments, ça me guide même pour mener mes séances et voir quand changer d’activité @SandrineCoutet
  • Bien sûr que les élèves y sont sensibles, ils scrutent des adultes face à eux 8h par jour @isabanne
  • Ils connaissent donc tes couleurs préférées, commentent ta nouvelle coupe de cheveux, voient bien si ce matin tu as fait un effort vestimentaire, si tu t’es maquillée, si tu sautille ou tu traînes les pieds, etc… @isabanne
  • J’essaie d’y être attentive et de modifier l’emploi du temps si nécessaire, par ex quand je les sens énervés, excités … @ChristelleRenou
  • Ils y sont très attentifs et sensibles. Quand ils ont des lacunes de vocabulaire, décodent des propos grâce aux gestes @Coquillardl
  • Dans l’obligation faite aux élèves d’attendre debout à l’entrée en classe. Plein de trucs dans leur attitude passent dans ces moments-là. La forme, l’envie (ou pas) d’être là, le rejet de cette consigne. Bref, un bilan, des “forces en présence” sont déjà possibles à ce moment-là @tolosamedia2
  • Je pratique de la même façon. Les rituels (y compris physiques) sont cruciaux @SGuilleron
  • De + en + attentive aux postures, aux besoins de ne pas rester immobile. Oui, dans ma façon de bouger, de me tenir, de laisser de la place @isawatrinet
  • Je ne pense pas qu’ils soient attentifs au mien. Ils le sont à mon humeur, je n’hésite pas à leur dire si ça ne va pas @ChristelleRenou
  • Oui, dès leur entrée, très important pour mettre en confiance, éviter des tensions. Eux le font inconsciemment je pense @StephFizailne
  • Attention à l’égard de tout ce qui touche au prof d’un point de vue physique et vestimentaire…Mais quand à la fin de l’année, ils te disent que tu fais attention à eux, que tu t’impliques, c’est sûrement dans ça qu’ils le voient… @tolosamedia2
  • Et nous on repère vite l’élève qui bascule dans l’anorexie, celui qui ne sait pas quoi faire de ses 15cm pris en un mois @isabanne
  • Lorsqu’on décode le langage du corps avec eux pour la préparation d’un oral ils y sont plus attentifs : Croise les jambes, se balance, se met devant la lumière du vidéo-projecteur sans que ça le gène pourquoi ? Le haut du corps est affaissé @JulineChastel
  • Où se trouve l’élève derrière le bureau ? Caché le bureau le protège de la classe. Il marche sans arrêt ne s’arrête pas, croise les bras @JulineChastel

Question 5

Avoir sa propre salle, de la lumière naturelle, du mobilier adapté, retirer le tableau et le bureau de l’enseignant, aménager la classe à son goût sont des éléments propices au bien-être et à l’aisance de l’enseignant dans sa classe.

  • Une atmosphère détendue, qui se traduit par un langage corporel ouvert (pas de bras croisés par exemple) @SGuilleron
  • Avoir créé une ambiance de classe agréable, sereine, avec une pointe d’humour plusieurs fois par jour, de la bienveillance @cha_eduvoices
  • J’ai la chance d’avoir la même salle que j’ai personnalisée et ça c’est top @DinnatSandrine
  • Indénombrables & variables selon la personnalité de chaque prof mais aussi de chaque groupe classe @Coquillardl
  • La plus évidente, c’est justement qu’il ait “SA” classe. Passé cette année du confort d1 classe attribuée à des migrations nombreuses, ça fatigue le corps du prof, crée des brouillages corporels quand il faut s’installer et que c’est long @tolosamedia2
  • Avoir de l’espace du mobilier sympa de la lumière naturelle un vrai chauffage & clim, une bonne acoustique, du bon matos @edmustech
  • Avoir sa salle, suivre une classe plusieurs années de suite pour mieux se connaître @isabanne
  • Un espace classe “ouvert” avec un minimum de barrières physiques prof/élèves. L’ilôtage est pratique pour ça @SGuilleron
  • Être bien dans sa salle de classe : aménagement à mon goût, rangement, plantes … @ChristelleRenou
  • Autre élément essentiel : ne pas avoir ce foutu bureau devant le tableau. Je passe mon temps à le bouger mais il y revient toujours (et parfois, on ne peut pas le déplacer). C’est totalement opposé à l’idée de mouvement du prof. Sa meilleure place serait selon moi au fond de la salle ne serait-ce que pour que le devant du tableau soit un vrai espace de mise en scène du cours. Car, le corps ne peut s’exprimer que dans une démarche théâtrale maîtrisée @tolosamedia2
  • L’espace, l’occupation qu’en font les élèves, et la possibilité de les moduler @isawatrinet
  • Capacité à lâcher prise dans le fonctionnement de la classe , dans les relations avec les élèves @ChristelleRenou
  • Changer les repères spatiaux peut aussi stimuler la créativité des élèves @SGuilleron
  • Savoir gérer sa voix : débit de parole, intonations, parler + ou - fort @FloreDeschildt
  • La confiance aussi qu’ils peuvent faire des erreurs sans problème @lancslassrach
  • J’essaie de changer ma disposition de tables une ou deux fois par période, idem pour les changements de voisins de table @cha_eduvoices
  • Les voisins changent régulièrement quand je recompose les ilôts, parfois plusieurs fois dans l’heure @SGuilleron
  • Connaître ses élèves, être bienveillant mais ferme, savoir où il va… et bosser en survêtement (pour le confort) @deuj
  • Considérer que la classe est le lieu de vie des élèves, accepter qu’ils s’approprient l’espace, que tout le monde s’y sente bien @FloreDeschildt
  • Avoir sa classe pr l’aménager à sa façon/sa pédagogie, retirer le bureau et les estrades qui mettent des barrières @ciapint
  • Voire même s’affranchir du tableau unique et frontal comme espace d’écriture, en utilisant tous les murs @SGuilleron
  • J’adorerais pouvoir écrire sur les vitres !! @Catmam88
  • J’écris sur les vitres ! Avec le stylo gras d’ardoise ( les tables de multiplication par exemple) @isawatrinet
  • Bien sûr, il ne faut pas de salles dans lesquelles on rentre avec un chausse-pied mais les établissements ne sont pas conçus en pensant à tout cela. Ce n’est pas dans le cahier des charges, la preuve! @tolosamedia2
  • En fait, en lisant @tolosamedia2, cette question est très liée aux architectures scolaires @isabanne
  • Être au centre, parmi eux. Plus de bureau. Circuler. S’asseoir à côté d’eux @StephFizailne

Question 6

Très pragmatiques, les participants partagent quelques idées pour les collègues qui souhaiteraient prendre davantage en compte le langage corporel de leurs élèves.

Les voici : travailler en petits groupes, observer les élèves, être attentif à leurs mouvements, prendre en compte leur état émotionnel sont certains des conseils donnés par les participants.

  • D’abord les observer en situation de réussite, recherche, échec et écoute. En cas de non compréhension, dialoguer @coquillardl
  • Travailler en demi-groupe ou petit groupe, c’est tout de même plus simple pour observer les élèves, les voir tous @cha_eduvoices
  • De les observer et faire verbaliser quand quelque chose nous interpelle. Fatigue? Anxiété? Et chercher réponse adaptée avec l’élève @floreDeschildt
  • Faire attention à ne pas projeter notre propre vécu du geste en tant qu’ancien élève. @Coquillardl
  • De faire du THEÂTRE @tolosamedia2
  • OBSERVER (oui j’utilise le capslock pour l’occasion parce que c’est ESSENTIEL !) @isabanne
  • Filmer un moment de classe, être attentif aux différents moments de la séance. Prendre le temps d’observer, oser @isawatrinet
  • Après l’observation, c’est aussi traître si comme moi tu finis par tout surinterpréter, même un haussement de sourcils @isabanne
  • Et se forcer à apprendre par cœur les trombinoscopes si on n’a pas la mémoire des visage parce que c’est quand même la base, les prénoms, pour faire rentrer du corporel dans l’enseignement @isabanne
  • Pratiquer le co-enseignement, plus de maîtres que de classes @cha_eduvoices
  • Et aussi développer une réflexion sur son propre corps. Les profs (moi la 1e) sont souvent de grands cérébraux qui oublient leur corps @isabanne
  • Impressionné par la manière dont notre prof d’impro arrive à lire en nous juste dans la manière dont on se comporte quand on joue. Il y a plein de signes qui disent ce qu’on est… Donc, en maîtrisant l’art de la scène, on se donne les clés pour comprendre l’autre à travers ses réactions, même les plus insignifiantes. C’est mille fois plus efficace que l’observation de moments filmés… Car, la présence de la caméra change les choses @tolosamedia2
  • Filmer mais avec vidéo-projection en live me permet de corriger en temps réel les savoir être @SGuilleron
  • Prendre le temps de les observer dans des activités en groupe, si il veut interagir avec eux : soundpainting ou création de code @JulineChastel
  • Les regarder/saluer 1 à 1 à leur entrée, prendre en compte l’état émotionnel dans lequel ils se trouvent, agir en fonction @StephFizailne

Les #eduvoiceschat se déroulent le 1er lundi de chaque mois. Rejoignez le prochain #eduvoiceschat Lundi 5 Juin à 20h30 !


=> Vous êtes enseignant(e) ? Rejoignez une communauté d’enseignants qui échangent dans un cadre bienveillant et constructif ! 🚀🚀🚀
=> Vous n’êtes pas enseignant(e) mais un curieux du monde éducatif ? Faites passer le mot, partagez cet article aux professeurs de votre entourage 🤘🤘🤘


Eduvoices est la communauté des enseignants qui échangent, partagent leur passion de l’éducation et font évoluer leurs pratiques pédagogiques. Suivez-nous sur Facebook et Twitter !

One clap, two clap, three clap, forty?

By clapping more or less, you can signal to us which stories really stand out.