Vous n’aurez plus la même vision de ce métier…

Prendre la parole en public, motiver, donner des consignes, répondre à des questions, gérer des conflits, accueillir un public, mobiliser les énergies, partager des connaissances, évaluer, préparer ses interventions, soutenir, impliquer, animer, encourager, faire interagir, responsabiliser, reporter, féliciter, faire grandir,… De qui parle-t-on ?

Non, il ne s’agit pas du portrait du manager idéal, ni d’une liste à rallonge des compétences que les chefs d’entreprises devraient avoir dans leur carquois. Il s’agit simplement des actions quotidiennes ou très fréquentes qu’exige le métier d’enseignant. Un métier aux multiples facettes et à la complexité délirante : un être humain qui face à des être humains doit s’assurer du bon développement des ces derniers. Un métier dont nous avons perdu l’essence et dont l’image dans l’inconscient collectif s’est dégradée sans pour autant que son importance dans le développement de la société de demain n’ait diminuée.

Enseignants, ayez conscience et soyez fiers de (tout) ce que vous savez faire !

Tout le monde a conscience que l’enseignant, ce couteau-suisse de l’éducation, a une importance primordiale. Seulement, comme dans la plupart des métiers demandant une multitude de compétences avec une accumulation de petits gestes complémentaires, l’enseignant peut finir par ne plus percevoir sa propre valeur dans ce qu’il apporte au quotidien. Or, la micro-répétition d’un geste tous les jours, bien que celui-ci semble commun ou anodin, fait progressivement évoluer vers une compétence et son acquisition. Il est nécessaire de prendre conscience de la valeur de ces “petits gestes” et de ces actions simples, améliorés jour après jour sans pour autant s’en apercevoir.

Si vous êtes enseignants, sachez qu’il vous appartient également de porter un autre regard sur vos compétences et vos gestes ! Oui, vous savez sûrement prendre la parole en public, vous qui le faîtes tous les jours devant une vingtaine ou trentaine d’élèves. Oui, vous savez structurer des connaissances et les vulgariser. Oui, vous savez animer un débat et répartir la parole. Oui, vous savez faire pratiquer votre auditoire et rendre concret des connaissances. Oui, vous êtes un couteau-suisse aux ressources insoupçonnées et dont les multiples outils méritent chacun d’être considérés et appréciés à leur juste valeur !

Un inconscient collectif à côté de la plaque !

Nous avons tous été élèves, nous avons tous notre propre image de ce qu’est le métier d’enseignant, image nourrie de clichés, de vécu personnel mélangés à des raccourcis collectifs. A nous également de la modifier, de la dépoussiérer et d’accorder une place plus juste et réaliste à un métier en pleine mutation qui mérite toujours plus notre attention et notre compréhension. Nous sommes à une époque où les métiers changent. Certains seront amenés à disparaître, d’autres vont naître et se développer, celui d’enseignant est amené à s’adapter et évoluer. Arrivée massive du digital, nouvelles formes de ressources, accessibilité aux connaissances démultipliées, nouvelles formes d’interaction entre élèves, nouveaux moyens de communiquer, nouvelles disciplines,… L’éducation est à un tournant et elle saura évoluer et s’adapter à son temps et aux nouveaux usages amenés par ses publics, qu’il s’agisse des élèves ou des enseignants eux-mêmes. Les compétences traditionnelles demeurent, les gestes changent néanmoins dans leur forme, ils se redécouvrent et sont parfois amplifiés. L’école que vous avez connue en tant qu’élève n’est plus, l’image que vous vous faîtes d’un enseignant est sûrement, elle aussi, obsolète.

Changeons le regard sur l’enseignement !

Si les enseignants étaient considérés comme des managers ils seraient inondés de formations sur la compréhension de soi, sur les postures à adopter, sur les gestes professionnels, l’écoute et l’attention aux autres. Nous en ferions nos leaders pour les années à venir, nous prendrions soin d’eux et les valoriserions au quotidien. Ils récupéreraient le statut et le respect que nous pouvions avoir pour eux il y a encore quelques dizaines d’années, où l’instituteur du village était un notable respectable et respecté. Si la posture et le rôle opérationnel de l’enseignant au quotidien changent, la mission, elle, reste intacte. A parler de problèmes de société tous les jours, regardons également ceux qui préparent les futurs citoyens sans pour autant leur rajouter une autre forme de pression. Voir davantage les aspects positifs, les progrès, les efforts, les gestes constructifs. Encourager plutôt que blâmer.

Nous devons appréhender et ré-apprivoiser un métier dont nous nous éloignons tout en étant si proches à la fois et lui redonner toute sa puissance. Il est temps de redécouvrir avec bienveillance la richesse et la complexité de ce métier passionnant autant pour les personnes hors de la communauté éducative que pour les enseignants eux-mêmes. C’est aussi la possibilité de venir ouvrir le monde éducatif et le faire changer d’ère, lui apporter de nouveaux éléments, de nouveaux outils, de nouvelles pratiques, de nouvelles idées. Ceux qui préparent les élèves au monde de demain méritent tellement d’être inspirés tous les jours !


=> Vous êtes enseignant(e) ? Suivez le programme Eduvoices et rejoignez une communauté d’enseignants qui échangent dans un cadre bienveillant et constructif ! 🚀🚀🚀
=> Vous n’êtes pas enseignant(e) et vous êtes un curieux du monde éducatif ? Faîtes passer le mot, partagez cet article aux enseignants de votre entourage
🙏


Eduvoices est la communauté des enseignants qui partagent leur passion de l’éducation. Suivez-nous sur Facebook et Twitter !