L’engagement de Roche

Par Stéphanie de Haldat

[Livre blanc | Partie I, Retour d’expérience 1]

Filiale du cinquième investisseur mondial en R&D tous secteurs confondus, Roche France conjugue le modèle de recherche du Groupe en construisant des partenariats avec des acteurs de la santé de demain. À l’origine du projet Epidemium, deux convictions : pour trouver des solutions aux enjeux de santé de demain, il faut penser différemment, et les open big data sont une formidable opportunité pour la recherche épidémiologique.

La collaboration avec La Paillasse était une première pour nous. Pour un grand groupe Pharma, travailler avec un laboratoire ouvert et communautaire n’est a priori pas évident, mais cette première expérience s’est avérée être un succès et elle nous a appris beaucoup.

Le projet a créé un fort engouement chez les collaborateurs : un groupe projet dédié de 10 personnes, 24 ambassadeurs, plus de 20 collaborateurs impliqués, … C’est en tout une cinquantaine d’employés Roche qui ont été sollicités et se sont investis dans la démarche. Au moment du lancement d’Epidemium, nous avons senti un véritable enthousiasme pour le projet.

Néanmoins, nous avons été surpris de voir que proportionnellement peu de nos collaborateurs se sont véritablement mobilisés sur la plateforme collaborative. Plusieurs explications à ceci : pour les non spécialistes, la timidité face au sujet du big data et du machine learning qui peuvent être perçus comme étant difficiles à aborder et, bien sûr, la nécessité de libérer du temps dans des agendas chargés.

Au vu de cette expérience, nous envisageons les pistes suivantes pour une prochaine collaboration de ce type :

  • acculturer nos collaborateurs non spécialistes au big data par une information pédagogique et ludique voire des sessions de formation ;
  • se fixer pour objectif de constituer une équipe Roche dans Epidemium et de libérer du temps des collaborateurs pour qu’ils participent au projet.

D’un point de vue organisationnel, une personne a été nommée pour représenter Roche au sein de l’équipe projet Epidemium. Cette personne était l’interlocuteur principal de notre partenaire La Paillasse. Nous avons également créé une équipe projet dédiée à la Roche open data base, composante importante du projet Epidemium. Cette équipe était constituée d’une dizaine de personnes (médecin, juriste, biostatisticien, communicant, etc.) sous la responsabilité du chef de projet Epidemium.

Cette collaboration entre grand groupe Pharma et laboratoire ouvert et communautaire a fait apparaître des différences d’approche et de process. Les processus de travail que nous utilisons chez Roche sont très robustes et répondent aux exigences réglementaires auxquelles notre industrie est soumise. Ils sont également plus complexes et plus longs que ceux d’une équipe projet en mode start-up qui sont très agiles par essence. Ainsi le groupe projet Epidemium a pu référencer 21 000 jeux de données ouverts très rapidement. Parmi d’autres exemples, le groupe projet Epidemium a su faire réaliser très rapidement l’infographie du challenge en mobilisant des outils en open source. Nous pourrions développer ce type d’approche pour certaines prestations.

« Epidemium fait converger l’inventivité du modèle de science ouverte prôné par La Paillasse et les objectifs en e-santé du leader mondial en cancérologie, Roche. », Ewen Chardronnet (Makery, 31/05/2016)

En termes de mode de collaboration et d’outils de travail, ce projet nous a appris à travailler d’une façon différente avec de nouveaux outils : Slack, Trello dont l’intérêt s’avère évident pour ce type de projet très décentralisé.

Notre collaboration avec La Paillasse a également montré des similitudes d’approche et de conviction. Nous nous sommes notamment retrouvés dans cette volonté commune de faire avancer la science au service du patient, dans la passion de la recherche et la rigueur scientifique.

Enfin, nous avons expérimenté à quel point la variété des profils et l’intelligence collective sont créatrices de valeur. Diversité et inclusion sont en effet des dimensions que Roche développe depuis plusieurs années pour aborder ce type de projet.


Auteur :

HALDAT (de) Stéphanie : Directrice de la marque chez Roche.

Retrouvez la version web du Livre blanc.

Rejoignez la communauté Meetup, Twitter & Facebook.