Le Québec, nouveau chef de file de l’économie collaborative?

Le gouvernement du Québec a annoncé vendredi 9 février la création d’un comité de travail sur l’économie collaborative.

L’annonce a été faite à l’Esplanade en présence de la Ministre de l’Économie, de la Science et de l’Innovation, Mme Dominique Anglade. Ce comité sera présidé par Guillaume Lavoie, chargé de cours spécialisé en économie collaborative et en politiques publiques à l’ENAP, qui a donné sa première conférence sur le sujet il y a maintenant 2 ans dans les locaux de l’Esplanade. Il sera appuyé par Christine Fréchette, présidente‑directrice générale de la Chambre de commerce de l’Est de Montréal, et Nolywé Delannon, professeure assistante en responsabilité sociale des entreprises à la Faculté des sciences de l’administration de l’Université Laval, pour mener les travaux de ce comité à bien. L’objectif : un rapport rendu public au mois de mai 2018 présentant « les meilleures pratiques à adopter pour que le Québec puisse figurer parmi les chefs de file en économie collaborative sur la scène internationale ».

Les conversations autour de l’économie collaborative se concentrent souvent autour des débats houleux soulevés par l’arrivée d’Uber et Airbnb sur le marché québécois. Il ne faudrait cependant pas simplifier l’économie collaborative à ces deux grosses machines.

Au Québec, par exemple, Communauto a été l’un des premiers grands joueurs de ce nouveau type d’économie, ce dès 1995. Depuis, bon nombre d’initiatives se sont multipliées sur le territoire. La cartographie réalisée par OuiShare Québec, en partenariat avec l’Observatoire de la Consommation Responsable de l’ESG-UQAM et le magazine de protection des consommateur Protégez-Vous dévoilée l’an passée recense plus de 170 initiatives dans 16 secteurs d’activités. À ce titre, l’espace collaboratif de l’Esplanade, appartient à cette mouvance.

L’économie collaborative englobe donc des réalités économiques, sociales et géographiques différentes. Il n’existe à ce jour aucune définition partagée de l’économie du partage, comme le souligne l’expert Guillaume Lavoie, mais l’aspect transversal de cette économie n’est pourtant pas un frein à l’élaboration de règles et bonnes pratiques. Pour cela, il est plus intéressant de se pencher sur les 3 principes fondamentaux de l’économie collaborative que sur ses produits:

  1. Une utilisation de la capacité excédentaire de ce qui existe déjà. Le principe est simple : faire plus avec ce qui existe déjà, sachant que 85% de ce que nous possédons sert à peine une fois par mois ;
  2. Un divorce prononcé entre accès et propriété. En économie collaborative, le focus se déplace du propriétaire à l’utilisateur.
  3. Un abaissement général des barrières d’entrée dans les marchés, qui permet à un plus grand nombre de personnes de démarrer une activité marchande sur la base de ce dont elles disposent (un produit, un bien, et du temps dont on dispose).

Ces 3 éléments permettent de comprendre pourquoi les nouveaux modèles d’affaires de l’économie collaborative sont incompatibles avec le cadre réglementaire et l’écosystème légal actuel. Cette incompatibilité génère un flou ambiant. Ce flou est à la fois propice aux crises avec les grandes entreprises internationales et défavorable à l’émergence d’initiatives locales à fort potentiel.

Guillaume Lavoie assure que la préoccupation première est donc d’ « offrir un terreau fertile pour permettre l’innovation locale en économie collaborative » tout en permettant aux grands de s’installer dans un cadre réglementé, empêchant ainsi les monopoles réels et de facto.

Le comité de travail lancera sous peu un processus de consultation en ligne ouvert aux citoyens et s’entretiendra avec une série d’acteurs et experts de divers secteurs afin d’identifier les enjeux et besoins réels et de proposer des recommandations adaptées.

S’appuyant sur le dynamisme de sa communauté, L’Esplanade bénéficie d’une position privilégiée sur le savoir-faire collaboratif. « Notre communauté nous a démontré de façon éloquente que l’économie collaborative est très certainement un vecteur d’innovations sociales, dont l’intérêt général, la collaboration, l’accessibilité et l’éradication des inégalités sociales devraient être les piliers », énonce Pascal Grenier, directeur et co-fondateur de l’Esplanade.

L’Esplanade voit également éclore et se développer au coeur de son espace de nombreuses initiatives d’économie collaborative. OuiShare, communauté née en France, dispose d’un noyau dur au Québec. L’équipe travaille actuellement au déploiement de la 3e édition d’Eco2Fest, événement qui vise à faire grandir l’écosystème entrepreneurial manufacturier responsable québécois. D’autre part, le collectif Solon déploie depuis deux ans maintenant une série de projets s’inscrivant directement dans la mouvance de l’économie collaborative. Celsius, projet de géothermie collective, a été activé dans 3 ruelles de Rosemont–La Petite-Patrie au mois de novembre. De plus, Solon, en collaboration avec la Coop Carbone, travaille au lancement du projet LocoMotion afin d’encourager le partage de voitures entre voisins.

L’économie collaborative est appelée à croître massivement au cours des prochaines années. Parmi ses secteurs de prédilection, Guillaume Lavoie mise sur la mutualisation, que ce soit des espaces (tiers-lieux, bâtiments publics ou bâtiments privés) ou des biens (voitures, outils, et autres biens). Le secteur de l’alimentation doit également s’attendre à de profondes transformations.

Le besoin est donc réel de mieux comprendre les enjeux et de proposer un encadrement réglementaire adapté et favorable à l’émergence de champions locaux et au développement du secteur en général. L’Esplanade souhaite jouer un rôle actif pour assurer le bon déroulement des discussions et s’engage à mettre son espace à disposition des acteurs souhaitant organiser des rencontres dans le cadre des consultations à venir.

Esplanade

L'Esplanade est le premier accélérateur et espace collaboratif dédié à l'innovation et à l'entrepreneuriat social au Québec.

Esplanade Montréal

Written by

L'Esplanade est le premier accélérateur et espace collaboratif dédié à l'entrepreneuriat et à l'innovation sociale au Québec.

Esplanade

Esplanade

L'Esplanade est le premier accélérateur et espace collaboratif dédié à l'innovation et à l'entrepreneuriat social au Québec.