15 astuces peu connues qui doperont votre confiance pour parler en public (et feront baisser le stress)

Romain Habig
May 14 · 8 min read

Dans cet article, Romain, auteur du blog www.parler-authentique.fr livre des astuces pratiques pour s’accommoder du stress avant de prendre la parole en public.

Il y a des astuces peu connues qui peuvent vous mettre dans de très bonnes dispositions avant de parler en réunion. Ou devant une salle et un public.

Le problème, si vous ne les appliquez pas, c’est que vous subirez votre nervosité plus que de raison. Au détriment de la fraîcheur et de la clarté de vos présentations.

Dans cet article vous allez découvrir en particulier la méthode des « notes qui parlent » pour faire un carton à l’oral.

Allez, c’est parti.

Astuce n° 1 : Couchez un scénario digne de Scream pour vous relaxer un peu !

Vous vous projetez peut-être un film d’angoisse. La prise de parole en public est effrayante à divers degrés pour 85% des gens.

Alors, essayez cette technique simple. Prenez un stylo, un carnet. Ecrivez, posez des mots sur vos peurs. Elles seront plus gérables dès qu’elles reposeront sur papier. Vous en reprendrez le contrôle.

Si vous ne le faites pas, vous continuerez à gamberger.

Astuce n° 2 : Soulagez-vous de poids inutiles comme James Dean ou Marilyn Monroe l’ont fait avant vous

Entraînez-vous à vous libérer d’une charge physique et mentale.

Essayez de parler bien clairement, distinctement, alors que vous soulevez un colis très lourd (pliez bien les jambes, ne vous éreintez pas le dos !)

Pendant de longues secondes, vous avez un mal de chien à répondre clairement. Il vous faut reposer cette charge, vous libérer. Pour mieux vous concentrer, et mieux vous exprimer.

James Dean, Marlon Brando, Marilyn Monroe, Al Pacino, entre autres, ont testé ces méthodes en formation à l’Actors Studio de New York. Constantin Stanislavski fondateur du Théâtre d’art de Moscou les avait mises au point (Cyril Delhay, L’art de la parole — Dalloz).

Une astuce inédite. Mais ne vous faites pas mal. Réalisez simplement que toute charge est toxique. Vous deviendrez meilleur.e à l’oral.

Astuce n° 3 : Munissez-vous d’un petit ressort pour parler en public comme un chef

Plus pratique. Cette astuce, utilisée par des chefs d’Etat, fonctionne si vous disposez d’un pupitre.

Prenez et serrez un ressort dans la main, si avant de parler vous ressentez une soudaine pression. Serrez plus fort, dès que vous prenez la parole.

Mathieu Vénisse en parle très bien dans un article de Penser et Agir. Le ressort absorbe la tension. Mieux vous parlez, plus il se détend.

Une astuce utile, si le trac vous rend patraque.

Astuce n° 4 : Faites vos premiers pas dans le cinéma muet avant vos prises de parole en public

Dans la vie, avec vos amis, comment bougez-vous au naturel quand vous discutez ?

60% du message transmis à vos auditeurs vient du langage corporel (selon le ratio établi par Albert Mehrabian, psychologue américain).

Prenez votre téléphone et filmez-vous en répétition de discours. Regardez l’enregistrement et coupez le son. Remarquez dans votre posture les tics de nervosité. Ce qui ressort. Ce qui est à améliorer.

Du cinéma muet criant, en quelque sorte. Sans devenir un Charlot. Juste vous-même, avec votre vibrato.

Astuce n° 5 : Tenez froidement un objet avant de prendre la parole

Sueurs et tremblements. Vous devenez écarlate avant de parler en public ? Palpitant.

Tenez un objet froid dans la paume de votre main. Une petite canette d’eau gazeuse gelée prise dans un frigo et hop. Ça tempère la tension et les sudations.

Comme quand vous souffrez de la fièvre, vous apposez une compresse froide et humide sur la nuque ou le front.

Une astuce utile si vous craignez de perdre votre sang-froid.

Astuce n° 6 : Balisez un sentier praticable avec la méthode des « notes qui parlent »

Comment développer vos idées sans perdre la boussole ? Adoptez la méthode des « notes qui parlent ».

Pour chaque grande idée, écrivez 2 ou 3 mots-clés. Parlez tout haut autour de cette base de mots. Trouvez des phrases simples. Mettez-les par écrit. Choisissez 2 ou 3 d’entre elles, celles qui vous parlent.

Voilà « vos notes qui parlent ». Elles vous offrent de la souplesse pour parler et meubler sans stresser. Et amener votre public à destination.

Si vous ne le faites pas, des notes trop denses risquent de vous noyer. Et d’envoyer le public par le fond.

Astuce n° 7 : Avec vos notes, préparez-vous à faire un petit carton

Pour avoir vos notes sous les yeux, s’il n’y a pas de pupitre, optez pour une fiche cartonnée.

A des degrés divers on subit tous le stress. Si vous tenez dans la main un papier, tout tremblement même léger sera démultiplié aux extrémités de la feuille.

Le jour J, face au public, ces infimes secousses s’accumulent. Le public verra alors un témoignage de stress. Même si vous êtes bien ancré.e au sol.

Prenez un support plus solide, comme des fiches Bristol — par exemple.

Si vous ne le faites pas, vos idées percutantes auront l’air flageolantes.

Astuce n° 8 : Transmettez le contenu de vos discours en cas de dernier recours

Avant votre présentation, vous pensez à ce tout qui pourrait mal se passer. Un vidéo-projecteur qui plante. Une clé USB qu’au dernier moment vous ne retrouvez plus.

Assurez-vous d’avoir un dossier prêt à l’envoi ! Si un couac doit survenir, vous envoyez le dossier par mail à l’auditoire. Le public vous en saura gré.

Optez pour cette astuce. Parce qu’avoir prévu pour un imprévu vous mettra en confiance.

Que le rétro-projecteur fonctionne ou qu’il plante, vous dominerez l’adversité. Et avec le public vous interagirez.

Astuce n°9 : Accueillez le stress à bras ouverts pour vous sentir tout de suite mieux !

Vous êtes dans une grande réunion. Arrive votre tour de parler. Dans votre tête, les paroles tournoient.

« Mince ! C’est vraiment important là ! … J’aurais dû préparer plus ! Pourquoi moi, finalement ? Et mes collègues alors ? … Oh là là, ça craint ! ».

STOP.

Accueillez cette anxiété. Laissez-la franchir la porte.

Il est logique de vous sentir nerveux. Logique, parce que c’est un moment crucial. Parce que votre parole sera suivie d’effets.

Alors vous pouvez respirer un bon coup. Faire un tour de tête autour du cou. Et reprendre de l’aplomb.

C’est contre-intuitif d’accueillir l’anxiété. Mais si vous ne le faites pas, vous aurez du mal à garder le contrôle. Matt Abrahams (Stanford) l’explique bien dans cette vidéo.

Astuce n°10 : Inspirez-vous des bonnes feuilles pour rester à la page

Faites un tour en librairie, ou à la Fnac (rayon Entreprises) : vous serez surpris. Les livres nouveaux abondent sur les techniques de prise de parole en public.

L’art oratoire s’apprend. Lisez ces livres, vous serez servi.e. Les auteurs livrent des anecdotes à la pelle. Ils vous projettent vers des résultats.

Vous aurez envie de pratiquer. Et la pratique, c’est la clé.

Pour vous projeter, vous motiver, vous nourrir, dévorez ces guides, ces livres.

C’est le moment. Profitez-en !

Astuce n° 11 : Même si vous n’y croyez plus, attendez-vous au succès !

Vous craignez que ça vire au pire des cauchemars pendant que vous parlez en public ?

Posez-vous alors une autre question. Demandez-vous : “Et si je réussis, qu’est-ce que ça donnera ?”

Réussir, pour vous, c’est peut-être juste exprimer ce que vous avez à dire. Ou transmettre toutes vos informations.

Vous serez au moins heureux d’essayer d’atteindre cet objectif. Ce sera un grand pas pour une prise de parole clairement assumée.

Si vous ne faites pas cela, vous broyez du noir. Et devenez tout blanc.

Haut les cœurs !

Astuce n° 12 : Pour dompter l’ogre Trac, narrez un conte de fées !

Vous connaissez des enfants qui aiment qu’on leur raconte des histoires ?

Moi, oui. Ma nièce en raffole. Quand elle tend un livre, c’est moi qui m’y colle.

Lancez-vous : racontez votre projet à un enfant de 6 ans. Aussi simplement que possible.

Si vous le perdez en route, il va probablement falloir vous entraîner. A nommer les personnes, décrire les événements, avec des phrases concises et faciles à comprendre.

Et à ne pas manger les mots qui bercent, évoquent, captivent et résonnent.

Tentez le coup, c’est bien connu : on a toujours besoin d’un plus petit que soi.

Astuce n° 13 : Agissez comme en pleine campagne : serrez quelques mains !

Vous arrivez dans la salle. Pointe étourdissante de trac ? Envie de bachoter dans les ultimes secondes ?

Soyez plus malin. Tendez la main à vos auditeurs et offrez quelques poignées franches. Prenez de bonnes vibrations, un peu de chaleur humaine.

Connectez-vous à l’auditoire. Ecoutez, accueillez des sourires, recueillez des indices, des données.

Si vous ne le faites pas, vous risquez de porter le masque. Surtout si vous avez le trac.

Astuce n° 14 : Avant de parler en public, oubliez de penser uniquement à vous (malgré ce qu’on vous dit tous les jours)

Vous êtes le héros, vous avez la scène et tenez le micro !

Pensez surtout aux autres. Au public. Ça fera baisser la tension.

Vous allez présenter un projet, parler d’une innovation, transmettre une idée ? Demandez-vous ce que vous voulez vraiment que le public retienne. Quand les gens quitteront la salle, qu’auront-ils appris ? De quoi parleront-ils ?

Concentrez-vous sur l’objectif de parler au public. C’est vous le messager. Vous êtes au service de l’auditoire. Vous êtes souverain.e dans cet exercice de prise de parole. Un souverain éclairé.

Olivier Charles en parle dans cet article de Motive-toi. La clé, c’est de converser avec le public !

Voyez l’exercice sous cet angle. Sinon, vous resterez dans un schéma de « présentation ».

Astuce n° 15 : Démarrez votre discours par un mot banal et spécial à la fois !

Début du discours. Assis.e autour d’une table, ou debout sur l’estrade. Ancrez-vous bien, relevez le menton. Trouvez un visage qui vous apaise.

Ouvrez la bouche, prononcez bien, et faites résonner un grand Bonjour !

Par ce Bonjour, vous souhaitez bonne journée ! Créez tout de suite ce lien, faites-vous des affiliés.

A l’heure des Siri, des Alexa, des écrans, rien d’aussi naturel et simple comme … Bonjour pour faire passer une première émotion.

Et une première bonne impression !


Dorénavant vous disposez de techniques et d’outils pratiques pour vous préparer sans stresser.

Commencez par ceci : prenez votre smartphone, et filmez-vous. Au calme, chez vous. Regardez-vous ensuite en coupant le son. Cela vous donnera un tas d’indices pour progresser.

Dites-moi en commentaire laquelle de ces astuces vous préférez !

A très vite !


Je vous invite à vous projeter dans la prise de parole en public depuis mon blog. Vous pourrez y télécharger mon guide complet dédié à la gestion du trac en milieu professionnel.

Essentiel

De grandes idées pour libérer votre potentiel.

Romain Habig

Written by

Orateur, formateur, polyglote et blogueur, ancien expatrié, j’ai créé et tiens Parler-Authentique.fr pour mettre en valeur l’art de bien parler.

Essentiel

Essentiel

De grandes idées pour libérer votre potentiel.