Photo par Joshua Earle sur Unsplash

27 leçons de vie que j’aurais voulu savoir dix ans plus tôt

27 ans d’apprentissages résumés en 7 minutes.

Temps de lecture estimé : 7 minutes

Aujourd’hui, j’ai 27 ans. À cette occasion, je me suis prêté à un exercice d’introspection dans l’intérêt d’en savoir plus sur mes apprentissages au cours de ces dernières années.

Les abonnés de ma newsletter m’ont partagé plus de 250 défis. Si j’avais à vous résumer l’essentiel, cela tourne bien souvent autour de :

  • Trouver un sens dans cette économie de la connaissance,
  • Définir des objectifs inspirants et s’y tenir,
  • Savoir s’organiser pour ne pas se laisser tenter par les sirènes de la distraction
  • Gagner en productivité
  • Comment poursuivre son développement personnel et professionnel afin qu’il soit en accord avec ses propres aspirations et valeurs.

Vaste programme.

Proposer des réponses pertinentes, apporter de nouvelles perspectives et élaborer des stratégies actionnables pour mieux vivre et penser fait partie de mon quotidien. J’aspire à devenir la meilleure version de moi-même et d’en faire profiter un maximum de personnes.

Alors voici 27 leçons que la vie m’a apprises. Quand je dis la vie, cela implique un ensemble constitué de rencontres, de lectures, d’expériences, d’amis et de la famille.

  1. Ça ne sert à rien de se plaindre. C’est autant de temps perdu à ne pas agir pour changer la situation. Soit vous pouvez agir, soit vous ne pouvez pas. Prenez vos responsabilités en main, la vie n’est pas toujours facile ou juste.
  2. Faites du sport régulièrement. Vous n’avez qu’un seul corps et si vous le traitez bien, cela vous suffira pour toute la vie. Faire du sport est l’une des habitudes-clés qui peuvent être à l’origine de vos plus grandes réalisations (meilleure nourriture, meilleur sommeil, meilleure organisation, meilleure estime de soi).
  3. Apprenez tous les jours. C’est une compétence essentielle dans cette économie de la connaissance. Si vous n’apprenez pas, vous n’avancez pas. Si vous n’apprenez pas, vous ne ferez que reproduire vos erreurs. Si vous n’apprenez pas, vous risquez de finir rongé par les regrets.
  4. Tenez un journal. Votre cerveau est fait pour avoir des idées, mais ne lui faites pas confiance pour tout retenir. Écrire, 2–3 phrases sur sa journée (positif, à retravailler, apprentissage de la journée), c’est un des meilleurs moyens pour mesurer sa progression, ordonner sa pensée et clarifier ses intentions.
  5. Placez des limites dans tout ce que vous faites. Cela vous force à choisir ce qui est essentiel et à éliminer tout ce qui vous ralentit. De plus, cela peut favoriser des prises de décisions rapides. Ex : consulter ses courriels deux fois par jour (12 h et 16 h). Répondre en 5 phrases. Éteindre l’ordinateur à 21 h. Lire au moins 10 pages par jour.
  6. Écoutez votre corps. Si vous êtes fatigués, reposez-vous. Si vous avez le sentiment que quelque chose cloche, changez de trottoir. Si vous avez soif, buvez. Si vous n’avez pas envie de travailler, prenez une pause.
  7. Écoutez activement les gens. Oui, ça demande de l’énergie et des efforts, mais cela vous permettra de lire entre les lignes, de deviner des subtilités et de créer une réelle connexion avec votre interlocuteur. Comment faire ? Regardez dans les yeux, reformulez les propos pour signifier votre compréhension de l’échange et posez des questions.
  8. Entourez-vous de bonnes personnes. Nous sommes la moyenne des cinq personnes que nous côtoyons le plus souvent. Votre entourage peut dicter comment vous abordez vos problèmes et influencer vos prises de décisions. Cela peut soit vous tirer vers le haut ou vous nuire dans un cercle vicieux. Comme le disait Sénèque, soyez juges avant d’être ami.
  9. Choisissez un emplacement pour chacune de vos affaires. Dans le rangement, il y a deux règles à respecter 1) Mettre tous les objets d’un même type au même endroit, 2) Ne pas éparpiller les espaces de rangement. Si vous réfléchissez bien aux endroits où entreposer chaque objet, vous n’accumulerez plus vos affaires (ex : clés dans un bol ou un crochet près de votre entrée).
  10. N’accumulez pas des affaires. Faites l’essai d’enlever un bien matériel de votre vie chaque jour durant un mois. Sous-pesez chaque objet en vous demandant : cette chose ajoute-t-elle de la valeur à ma vie ? Vous verrez que vous vous débarrasserez de bien plus de 30 objets pour ne conserver que les choses qui ajoutent de la valeur à votre vie.
  11. Dites « non » plus souvent. C’est l’une des choses les plus difficiles à faire dans la vie, mais plus vous dites « non » aux choses qui ne comptent pas, plus vous pouvez dire « oui » aux choses qui sont essentielles pour vous.
  12. Acceptez volontairement ce qui est hors de votre zone de contrôle. Vous ne pouvez pas échapper au malheur dans la vie, mais vous pouvez changer la façon dont vous y répondez. Cela comprend deux étapes 1) Réaliser quand quelque chose est hors de votre contrôle quand cela survient, 2) Ne pas vous inquiéter à ce sujet. Cela demande un certain temps à pratiquer, mais une fois acquis, cela change tout.
  13. Arrêtez de vous comparer aux autres. La recherche de statut social nous pousse sans cesse à comparer notre position avec nos semblables. Vous ne pouvez pas comparer ce que vous êtes à l’intérieur avec ce que d’autres renvoient de l’extérieur. La seule personne avec laquelle vous devez vous comparer est la personne que vous étiez hier.
  14. Trouvez un mentor. Imaginez que vous vous retrouvez dans une ville étrangère pour la première fois est que essayez de repérer la gare. Vous pouvez soit explorer les environs et vous débrouiller seul jusqu’à trouver le bon chemin. Ou alors, vous économisez du temps et des efforts en demandant simplement à l’un des habitants. Un mentor est quelqu’un qui est là pour vous guider, vous aider à faire un meilleur usage de votre temps et de vos ressources.
  15. Prenez des pauses. Ne soyez pas en pilotage automatique constant. C’est le genre de comportement qui entraîne des erreurs et des occasions manquées. Lorsque vous prenez une pause, vous avez l’occasion de vous calmer, de réfléchir autrement et de reconnaître les opportunités de croissance.
  16. Trouvez votre Pourquoi. Si vous ne trouvez pas votre raison d’être dans votre activité, vous allez vous épuiser, vous ne serez plus attentif à vos aspirations, vous ne serez plus créatif et vous finirez rigide et conventionnel.
  17. Restez un éternel débutant. Lorsque nous étions enfants, nous étions tous des libres penseurs. L’esprit d’un enfant est totalement ouvert. Ils considèrent que tout est possible, ne tiennent rien pour acquis, et posent ainsi toutes sortes de questions. Une telle ouverture d’esprit, une telle absence de peur de remettre en question tout ce que nous ne comprenons pas — c’est l’état naturel d’un être humain.
  18. Donner toujours plus avant de recevoir. Les donneurs ont les réseaux les mieux entretenus et les plus sains. Le temps passé à apporter de la valeur aux autres favorise de nouvelles connexions et des partages de connaissances. Le tout, sans être pris pour un opportuniste. Les donneurs ont bonne réputation. Les autres ayant connaissance de votre valeur et de votre générosité sont plus désireux de vous aider et même de vous voir réussir.
  19. Quoiqu’il arrive, n’en faites pas une affaire personnelle. Dès lors que vous commencez à interpréter les choses personnellement, vous prenez le risque de l’accepter, d’éprouver regrets et culpabilité alors qu’il n’en est rien. Ne tombez pas dans l’illusion de croire que vous êtes la source de mécontentement dans les actes d’autrui. Ce que les autres disent et font n’est qu’une l’expression de leur propre réalité et de leurs croyances.
  20. Ne restez pas focalisé sur le passé. Faites la paix avec votre passé pour en tirer des apprentissages. Pardonnez vos erreurs passées et cessez de vous inquiéter à l’idée de les répéter à l’avenir. Vivez pour le présent et prévoyez l’avenir.
  21. Dormez au moins 8 heures. Pour beaucoup, nous allons passer un tiers de notre vie à dormir. Il n’y a pas une facette de vos performances physiques, mentales et émotionnelles qui ne soient pas affectées par la qualité de votre sommeil. Bien dormir, c’est prolonger sa vie, réduire le vieillissement cellulaire, apprendre mieux et respecter les cycles de son corps (rythme circadien).
  22. Posez-vous des bonnes questions. Comme le disait Gary Keller, « La manière dont nous formulons les questions qu’on se pose à soi détermine les réponses qui finiront par devenir notre vie. » La qualité de n’importe quelle réponse est déterminée par la qualité de la question. Pour établir vos priorités, vous devez commencer par vous poser la question essentielle : « Quelle est la seule chose que vous pouvez faire, de telle sorte qu’en la faisant, tout le reste sera plus simple, voire inutile ? » Cette question implique en réponse une action concrète sur quelque chose qui a du sens et qui vous permettra d’atteindre votre objectif avec moins d’effort.
  23. Vous n’êtes pas obligés de lire un livre en entier. Tout livre comporte des bons chapitres et des mauvais. Certains sont bons pour vous, et d’autres ne le seront pas. Vous avez toujours un objectif final avec un livre non-fiction : apprendre une compétence ou être plus efficace. Votre objectif devrait être le conducteur de votre lecture. Il doit vous guider dans la décision des chapitres que vous lisez, et non vous engager à lire un livre entier qui vous fera perdre beaucoup de votre temps.
  24. N’attendez pas de résultats immédiats. Gardez en tête que le progrès n’est jamais visible, mais plutôt le résultat de petites actions qui, sur le long terme, vous font avancer de millimètre en millimètre vers votre grand objectif.
  25. Ne craignez pas les risques calculés. Ne prenez pas de risques téméraires, maladroits ou stupides. Passez du temps à peser les risques et les avantages avant de prendre une grande décision. Vous êtes pleinement informés de l’inconvénient potentiel avant de prendre des mesures. Rappelez-vous que ne pouvez pas être extraordinaire sans prise de risques.
  26. Ne cherchez pas à tout prix à plaire à tout le monde. Vous n’avez pas besoin de faire plaisir à tout le monde tout le temps. N’ayez pas peur de dire « non ». Être gentil et équitable, oui, mais vous pouvez aussi faire face à d’autres personnes si elles vous rendent malheureux.
  27. Pratiquez l’incompétence stratégique. Acceptez le fait que la vie est pleine d’imperfections. Admettez que vous n’avez pas le temps de tout faire et que vous pouvez lâcher prise ou effectuer le minimum d’effort requis. Concentrez-vous sur l’essentiel. Avancez et produisez, le reste viendra avec le temps.

Vous en voulez plus ? Rejoignez plus de 1 000 personnes qui reçoivent La Minute Essentielle, ma newsletter hebdomadaire qui partage idées inspirantes et stratégies actionnables sur les thèmes du développement personnel, la productivité, et bien plus. Dès votre inscription, vous serez invités à me faire part de vos défis personnels.


Vous avez appris quelque chose ? Cliquez sur les 👏 pour remercier l’auteur et aider d’autres personnes à trouver cet article.

Essentiel vous présente grandes idées et stratégies pour libérer votre potentiel et vivre une bonne vie. Abonnez-vous.