Photo de Jonatan Pie sur Unsplash

Antifragile : Comment prospérer dans un monde de chaos et d’incertitude

Comment vivre dans un monde imprévisible

Temps de lecture estimé : 8 minutes

Pourquoi certains systèmes s’améliorent au fil du temps ? Pourquoi les crises se produisent ? Comment se construire dans le chaos ?

Il existe des choses qui semblent se développer si elles sont placées dans des environnements instables et imprévisibles.

Dans son livre Antifragile : Les bienfaits du désordre, Nassim Nicholas Taleb analyse pourquoi il en est ainsi, et souligne le fait que cette qualité a été vitale pour assurer le progrès de la civilisation humaine depuis les temps anciens.

Face à la complexité du monde, être résilient ne suffit plus, il s’agit de revenir meilleur et plus fort d’être en somme antifragile.

Dans cet article, nous allons découvrir ce qu’est l’antifragilité et présenter des heuristiques, des raccourcis mentaux, afin de permettre à tout individu de prospérer avec la volatilité et de se placer dans des conditions objectives pour tirer profit dans un environnement incertain.

Qu’est-ce que l’antifragilité ?

La fragilité est un concept relativement simple à comprendre ; nous sommes tous conscients que les objets fragiles doivent être protégés des situations volatiles parce qu’ils risquent d’être affaiblis ou endommagés face au désordre au stress et au temps.

Taleb décrit trois types d’individus/organisation/entreprises/systèmes/idées : les fragiles, les robustes et les antifragiles.

  • Fragile : ce qui craint les événements inattendus
  • Robuste : ce qui est indifférent aux événements inattendus
  • Antifragile : ce qui profite des événements inattendus

L’antifragilité s’oppose à la fragilité et se distingue de la robustesse. Est antifragile ce qui profite, jusqu’à un certain point, du désordre. Est robuste ce qui est indifférent au désordre — il n’en tire ni gain, ni perte.

Pour Taleb, l’antifragilité est l’antithèse de la fragilité, soit des choses qui se renforcent ou s’améliorent lorsqu’elles sont confrontées à une certaine dose de stress, de force, ou de choc.

Lorsque vous essayez de soulever quelque chose de trop lourd, vous risquez de vous déchirer un muscle ; mais lever des poids appropriés vous permettra de renforcer vos muscles au fil du temps.

L’antifragilité s’applique à tout ce qui peut vivre et toutes les choses complexes que des êtres vivants créent (comme les idées, la société, les entreprises, les systèmes économiques, etc.) peuvent présenter un comportement antifragile.

Nous avons besoin d’une dose de stress et de volatilité pour nous améliorer.

Le fragile craint l’imprévu

Les éléments fragiles craignent les événements imprévus et recherchent la tranquillité parce qu’ils ont bien plus à perdre qu’à gagner face au désordre, au stress et au temps.

Taleb raconte l’histoire de l’épée de Damoclès pour illustrer ce que peut représenter son idée de la fragilité.

Denys l’ancien, tyran de Syracuse, vivait dans un château cerné d’une fosse et il était constamment sous la protection de nombreux gardes. Damoclès était un courtisan qui flattait souvent le monarque sur ses richesses et du bonheur lié à sa fonction.

Un jour, Denys proposa à Damoclès de prendre sa place pour une journée. Au milieu d’un festin, Damoclès leva la tête et aperçut une épée suspendue au-dessus de lui ; cette épée était retenue par un crin de cheval.

Avec de grands pouvoirs arrivent de grandes responsabilités, mais aussi des périls et de l’anxiété. La mort peut frapper à tout moment les êtres puissants.

Plus vous accumulez de l’argent et un statut social plus vous avez de responsabilités, et donc des réponses à apporter à ceux qui dépendent de vous. De plus, vous devez être constamment attentif et sur vos gardes, car des opposants viennent vous défier pour prendre votre place.

Voilà pourquoi la métaphore de l’épée de Damoclès est aussi parlante pour décrire la fragilité.

Vous êtes bien plus fragile que vous ne pouvez le penser. Vous n’avez pas besoin d’être un roi pour sentir la présence d’une épée de Damoclès dans votre vie. L’épée pourrait être représentée par une dette, une angoisse, un sentiment de frustration ou d’insatisfaction.

Mais qu’est-ce qui rend précisément une personne fragile ?

Les caractéristiques de la fragilité

Pour Taleb, les choses fragiles sont généralement larges. La taille offre souvent un faux sentiment de sécurité, mais le moindre élément de volatilité fait trembler les grandes organisations parce qu’elles ne sont pas assez agiles pour survivre et risquent de perdre le contrôle.

Il y a bien trop de complexité de hiérarchie et de couches bureaucratique pour favoriser la moindre prise de décision rapide et déterminante. C’est pourquoi des petites embarcations comme des start-ups peuvent espérer prospérer plus aisément dans la mer de la nouvelle économie que les paquebots des grands groupes issus de l’ère industrielle.

Les réponses à la variabilité et le stress proviennent de l’extérieur. Si quelque chose est fragile et qu’il est exposé au stress, il n’y a rien d’intrinsèque pour aider à repousser ce facteur de stress. La réponse doit venir de quelque chose qui lui est extérieur.

Par exemple, si une tasse en porcelaine tombe d’une table, la seule chose qui pourrait empêcher la tasse de se briser serait une force extérieure comme une main qu’il rattrape l’objet ou un tampon de mousse pour émousser l’impact.

Les choses fragiles sont trop optimisées. Le problème majeur de l’optimisation excessive est que nous ne pouvons pas prédire lorsque les problèmes et les erreurs se présenteront.

Un excès d’optimisation peut fragiliser un système tout entier parce que sa rigidité répercute la moindre erreur sur tous les éléments. Chercher à éliminer le stress et la variabilité se termine par fragiliser encore plus un système ou une personne. Le hasard est la règle, pas l’exception.

Le résilient est indifférent à l’imprévu

Le robuste, ou le résilient, demeure stable à la fois face à l’adversité et la tranquillité.

Taleb relie la résilience au Phoenix mythique. Un oiseau immortel qui meurt par le feu et qui renaît de ses cendres à son état initial. Le Phœnix ne devient pas meilleur ou plus mauvais de sa mort cyclique et de sa renaissance ; il reste le même, par conséquent, résilient.

Les personnes résilientes cherchent à demeurer impassibles durant des périodes de stress. Le bouddhisme, le stoïcisme promeuvent la résilience psychologique comme les deux philosophies enseignent l’indifférence au changement. Lorsque vous êtes mentalement résilient, peu importe si vous êtes riches ou si vous perdez votre richesse en une seule journée.

La résilience ou la robustesse est certainement plus désirable que la fragilité. Pour Taleb, viser la résilience, c’est être peureux parce que vous reposez essentiellement pour le statu quo. À chaque erreur, rien ne change, vous revenez à l’État dont vous étiez avant de tomber.

Pour être vraiment efficace dans un monde de complexité, de hasard et de risque, vous ne pouvez pas vous arrêter à la résilience peureuse. Quand vous le pouvez, vous devriez trouver des opportunités pour croître dans le désordre et l’adversité.

L’objectif devrait être d’aller au-delà de la résilience et de devenir antifragile.

L’antifragile profite de l’imprévu

Les choses qui sont antifragiles se développent et se renforcent de la volatilité et du stress jusqu’à un certain point. Les systèmes antifragiles se nourrissent dans le désordre et l’incertitude pour devenir meilleurs.

Taleb relie l’antifragilité à l’Hydre de Lerne dans la mythologie grecque. L’Hydre était un monstre mythique avec plusieurs têtes. Si un héros découpe une tête de l’hydre, deux repoussent à la place. L’Hydre devenait plus forte avec l’adversité.

Alors qu’est-ce qui rend quelque chose antifragile ?

Pour devenir antifragile, mieux vaut être petit et agile pour maintenir une flexibilité durant des temps chaotiques et volatiles. Si je navigue dans une mer brumeuse avec des icebergs cachés, je préférerais être un passager dans une toute petite embarcation manœuvrable plutôt que d’être un paquebot géant et léthargique.

La réponse à la variabilité au stress est bâtie intrinsèquement dans le système antifragile. Contrairement aux choses fragiles qui requièrent une réponse extérieure pour les protéger du stress, les systèmes antifragiles peuvent se protéger eux-mêmes. Notre système squelettique ou le processus évolutif est un bon exemple de réponse à la variabilité.

Les choses antifragiles intègrent les redondances. Pour l’antifragile, prospérer dans le hasard est l’objectif, ce qui requiert bien souvent de ne pas être efficient à travers des couches de redondance.

Un exemple est la manière dont notre corps répond aux jeûnes. Lorsque nous ne mangeons pas pendant de longues périodes, notre corps relâche des hormones qui nous rendent plus fort et mentalement plus vifs.

Cette réponse antifragile fait sens. Nos ancêtres chasseurs-cueilleurs ont évolué dans des périodes où l’acquisition de nourriture était rare et aléatoire donc nos corps ont évolué pour s’adapter à cet environnement incertain.

Quand quelqu’un jeûne, le corps élimine les mauvaises protéines d’abord. Cela ouvre la porte à des protéines plus nouvelles et plus fortes.

Devenir antifragile : gérer vos risques pour bénéficier d’événements imprévisibles

Un jour où l’autre, vous rencontrerez des périodes de volatilité et d’incertitude. Cela peut se manifester par des événements inattendus comme un effondrement économique, des catastrophes naturelles ou un mouvement de foule pour une promotion…

Se rendre antifragile passe d’abord par accepter que la vie est faite d’incertitudes implacables plutôt que de chercher à exercer un contrôle maladroit pour l’éviter ou l’éliminer.

Taleb fournit quelques tactiques heuristiques que vous pouvez utiliser pour rendre votre vie et votre business plus antifragile.

Injecter intentionnellement du stress dans votre vie. Un stress à long terme peut avoir des effets désastreux alors que des petits bouts de stress peut vous rendre bien plus fort et meilleur.

Une manière d’injecter du stress positif dans votre vie : prendre des douches froides, faire du sport, soulever des poids un peu plus lourds, courir au lieu de pédaler à vélo.

Ajouter des redondances dans votre vie. Prévoyez un temps libre dans votre emploi du temps afin de prendre en compte de la volatilité inévitable qui peut survenir chaque jour. Laisser un peu de temps pour l’imprévu.

Employer la stratégie Barbell. En finance, cela désigne une stratégie ou un trader va investir sur du long et du court terme. Être sûr réduit l’inconvénient potentiel de la volatilité et prendre des petits risques vous expose potentiellement à un gain massif.

Pour la personne moyenne, cela pourrait signifier le maintien d’un travail alimentaire (la partie sécurisée) pendant qu’il pourrait travailler sur un business de côté la nuit (la partie risquée).

Si votre projet annexe ne fonctionne pas, vous aurez toujours votre travail. Si cela fonctionne, vous pourriez vivre la vie que vous avez espérée.

Ne prenez jamais les conseils de quelqu’un qui n’a pas de cicatrices. Quelle crédibilité accorderiez-vous à un coach sportif obèse ?

Embrasser toute erreur pour devenir meilleur. Cela peut même représenter un avantage compétitif parce que vos erreurs vous fournissent des informations précieuses sur ce qui fonctionne et ne fonctionne pas.

Par exemple, les start-ups se prêtent à des boucles de rétroactions rapides, qui leur permettent de s’adapter et de faire des changements rapidement ; les fluctuations des revenus fournissent des informations précieuses et améliorent la qualité globale de leur système.

Pratiquer via négativa. La première étape vers l’antifragilité consiste d’abord à réduire les inconvénients. Plutôt que de vous concentrer sur l’ajout de choses pour rendre votre vie meilleure, concentrez-vous d’abord à soustraire tout élément qui vous fragilise (habitudes, personnes, objets).

Par exemple, se débarrasser d’une dette, arrêter de fumer, faire le tri dans son entourage, éliminer les aliments malsains.

Garder vos options ouvertes. Améliorez vos compétences, soyez polyvalents. Vous aurez le choix pour commencer une nouvelle carrière ou faire peser tous les arguments en votre faveur pour une négociation.

Lorsque la volatilité et le chaos s’accroissent, c’est l’homme avec le plus d’options qui est le plus antifragile. Qui peut le plus peut le moins.


Vous en voulez plus ? Rejoignez plus de 1 000 personnes qui reçoivent La Minute Essentielle, ma newsletter hebdomadaire qui partage idées inspirantes et stratégies actionnables sur les thèmes du développement personnel, la productivité, et bien plus. Dès votre inscription, vous serez invités à me faire part de vos défis personnels.


Vous avez appris quelque chose ? Cliquez sur les 👏 pour remercier l’auteur et aider d’autres personnes à trouver cet article.

Essentiel vous présente grandes idées et stratégies pour libérer votre potentiel et vivre une bonne vie. Abonnez-vous.