Comment devenir un leader en créant votre tribu

Découvrez comment vous pouvez exploiter le pouvoir de l’internet pour former et mener votre propre communauté.

Temps de lecture estimé : 5-6 minutes

Créer un mouvement pour changer le statu quo, avoir accès et partager des ressources servant nos intérêts communs, nous avons tous une raison qui nous pousse à rejoindre une communauté.

Seth Godin est une personnalité de référence dans le domaine du marketing, il figure parmi l’un des blogueurs les plus influents au monde. En 2008, il a écrit « Tribus : Nous avons besoin de VOUS pour nous mener » où il défend l’idée qu’internet a mis fin au marketing de masse et a attribué un nouveau dynamisme à la tribu.

Fondées sur des idées et valeurs partagées, les tribus donnent à des gens ordinaires le pouvoir de mener et d’être des agents de changement.

Vous êtes déjà dans une tribu

Depuis des milliers d’années, nos ancêtres ont fait partie de tribus pour survivre. Que ce soit des groupes spirituels, religieux, ethniques, professionnels ou politiques, nous avons tous besoin d’appartenir à un collectif qui nous dépasse.

À l’époque, les tribus se constituaient dans une localité, mais avec la portée d’internet, l’influence n’est plus directement corrélée à sa taille, mais à l’exposition de la cause qu’elle défend.

Toutes les tribus partagent trois éléments essentiels : un groupe de personnes, une cause commune et un leader qui représente et organise la tribu.

Le cas de Wikipédia, l’encyclopédie libre

La majorité du travail est réalisé par un groupe de plus de 150 000 contributeurs actifs. Ils travaillent tous ensemble pour servir la cause commune de Jimmy Wales, l’un des cofondateurs de Wikipédia.

« Imaginez un monde dans lequel chacun puisse avoir partout sur la planète libre accès à la somme de toutes les connaissances humaines. C’est ce que nous faisons. » — Jimmy Wales

La plus grande qualité de Wikipédia réside dans sa cause partagée. Une communauté partage une cause qui conduit ses membres à s’approprier les valeurs et les idées d’une tribu comme étant les leurs. Cette culture interne fait des adeptes plutôt que de simples suiveurs.

Rendre vos idées exclusives et significatives pour un groupe distinct de personnes

« La publicité, c’est le prix que vous payez pour ne pas être assez remarquable. » 
— Robert Stephens

Beaucoup d’entreprises continuent de débourser des millions pour atteindre le plus de personnes que possible, or les produits de masse sont médiocres puisque réalisés à des coûts très bas pour satisfaire la demande.

Les tribus ne se forment pas autour de causes médiocres. Les entreprises qui réussissent aujourd’hui forment des tribus autour de leur cause pour croître et plaider leurs idées et produits.

Pour cela, il cherche à créer sa vache pourpre, quelque chose d’unique et de remarquable. Avec ce genre de produit, vous ne laissez personne indifférent : soit on vous adore, soit on vous déteste. C’est ce clivage qui vous permet d’attirer des personnes qui partagent les mêmes valeurs que vous dans l’expression de leur soutien envers ce que vous cherchez à faire.

La plupart des mouvements se produisent quand on trouve un groupe qui n’est pas connecté, mais qui en a envie. Pour ce faire, il faut leur raconter une histoire pour mener un mouvement et changer les choses.

6 étapes pour créer une communauté de niche

La création d’un mouvement consiste à organiser une nostalgie existante en une manière que les membres de la tribu peuvent se connecter les uns aux autres et former un mouvement sous votre direction.

  1. Le manifeste : c’est le récit qui raconte qui vous êtes et l’avenir que vous essayez de construire. Vous choisissez une cause que vous voulez défendre ou une injustice que vous allez combattre. Pour clarifier les valeurs de votre tribu, vous devez écrire un manifeste.
  2. S’exposer et se connecter : aux membres potentiels de votre tribu — vidéo, articles. Vous devez produire quelque chose que vous allez exposer au monde le plus tôt possible. Vous devez communiquer et répondre aux personnes qui entrent en contact avec vous.
  3. Faciliter l’interconnexion : il faut laisser les membres de cette tribu communiquer entre eux (commentaires, forum, réseau de rencontres) et prendre du recul pour que les connexions se fassent entre eux. C’est ce qui constitue la force d’une tribu — la densité des liens qui existent entre chaque membre.
  4. Donner l’opportunité : à quelques personnes de devenir des micro-leaders, c’est-à-dire des gens qui vont inspirer des sous-groupes à l’intérieur de la tribu. Ce qui compte, c’est la cause que vous défendez.
  5. L’argent n’est pas la raison d’être : lorsque vous créez une tribu, ce qui compte au début, c’est sa croissance. L’argent ralentit le processus, car il éclaire sur vos intentions mercantiles au lieu de servir la cause.
  6. Mesurer les progrès de sa tribu : en donnant le sentiment de progrès commun. Les 1 000 premiers vrais fans (adeptes) sont les plus importants ; ils adorent ce que vous faites et ils sont prêts à agir pour défendre votre cause.

Le leadership, créer du mouvement dans du vide

La principale tâche d’un meneur est d’organiser et de renforcer sa tribu. Mais dans le leadership, tout est question de changement et cela implique aller où personne n’a été avant : dans le vide.

Pour qu’une tribu se forme, il doit y avoir un changement particulier que les gens veulent voir. Ce besoin doit venir du sentiment qu’il y a quelque chose qui manque dans le monde. Un leader passe outre dans cette zone d’inconfort — le vide — et commence à s’organiser pour que les gens le suivent.

Les bons leaders sont d’abord généreux — et c’est pour cette qualité qu’ils deviennent charismatiques et respectés. Ils peuvent contribuer à augmenter l’efficacité de la tribu et de ses membres grâce à trois procédés :

  1. En transformant l’intérêt commun en un objectif d’idées par la passion et un désir de changement.
  2. En fournissant les outils permettant aux membres de consolider leur communication.
  3. En influençant la tribu pour lui permettre de se développer et d’attirer de nouveaux membres.

Nous avons besoin de plus d’hérétiques

Pourquoi personne ose être un leader de tribu ? Pour Godin, c’est parce qu’il y a trop de « moutonmnabules » (sheepwalkers), soit les personnes qui ont été conditionné par l’école et la société pour obéir et qui sont effrayés du changement. Ils ont appris à garder la tête baissée et à s’occuper de leurs propres affaires — tout comme des moutons.

Les hérétiques : sont ceux qui remettent en cause le statu quo et les dogmes existants, et agissent sans demander la permission. Ils sont prêts à prendre position, à se faire remarquer, et à faire avancer les choses.

Les fondateurs de start-ups et les entrepreneurs font partie de ces gens-là. Ils ont identifié un problème et proposent une solution pour le résoudre. Ils ont une foi inébranlable, prennent des risques parfois inconsidérés, mais toujours justifiés par la vision du monde qu’ils veulent voir.

Trois questions à vous poser pour identifier la raison d’être de votre tribu :

  1. Qui dérangez-vous ? Si vous ne dérangez personne, vous ne changez pas le statu quo.
  2. Qui connectez-vous ? Car, pour beaucoup de gens, c’est ce qu’ils attendent.
  3. Qui menez-vous ? Parce qu’en se concentrant sur les gens et le leadership, c’est de là que vient le changement.

Vous n’avez pas besoin d’attendre une permission pour tenter de bâtir votre tribu. Partout dans le monde, il y a des milliers de gens qui vous attendent pour leur montrer ou aller.


Vous en voulez plus ? Rejoignez plus de 1 000 personnes qui reçoivent La Minute Essentielle, ma newsletter hebdomadaire qui partage idées inspirantes et stratégies actionnables sur les thèmes du développement personnel, la productivité, et bien plus. Dès votre inscription, vous serez invités à me faire part de vos défis personnels.


Vous avez appris quelque chose ? Cliquez sur les 👏 pour remercier l’auteur et aider d’autres personnes à trouver cet article.

Essentiel vous présente grandes idées et stratégies pour libérer votre potentiel et vivre une bonne vie. Abonnez-vous.