Comment renouveler votre perception du temps peut changer votre vie

Le temps est précieux, assurez-vous de l’utiliser sagement

Temps de lecture estimé : 9 minutes

Le temps influence grandement nos pensées, nos sentiments et nos actions, et nous n’avons pas conscience de l’incidence que cela détient dans nos vies.

Le temps est notre ressource la plus précieuse parce que toute perte est définitive. Ce que faites aujourd’hui détermine à la fois votre passé et votre avenir. Ainsi, vous n’avez pas la même interprétation du temps et cela affecte votre santé, votre façon de penser et d’agir.

Dans The Time Paradox, Philip Zimbardo, psychologue social et ancien professeur émérite à Stanford, nous explique comment nous pouvons percevoir le temps différemment et pourquoi cela est essentiel pour vivre mieux et prendre de meilleures décisions.

Dans cet article, vous allez découvrir

  • Quelle est votre perception du temps qui domine votre vie
  • Comment votre perception du temps influencera toujours votre comportement
  • L’environnement qui favorise les personnes orientées vers l’avenir

Notre perception du temps nous définit

Pensez à votre journée d’aujourd’hui ou d’hier. Vous rappelez-vous de ce que vous avez fait ?

Vous avez pris des centaines de décisions (vêtements, alimentation, temps libre, temps passé) et elles définissent ce que vous êtes, qui vous êtes, et ce que vous allez devenir.

Mais comment se fait-il que le temps soit différent pour chaque personne ?

Il y a deux façons de percevoir le temps. Le temps objectif (indiqué) et le temps psychologique qui décrit comment nous percevons subjectivement le passage du temps.

Votre temps chronologique passé depuis la naissance est tout aussi pertinent que votre sens du temps restant jusqu’à votre décès.

Vous en êtes où ?

Il n’est probablement pas surprenant que votre perspective de temps change à mesure que vous vieillissez. Mais ce qui reste identique, c’est que votre perception du temps influencera toujours votre comportement.

Imaginez que vous recevez maintenant un SMS vous disant qu’il ne vous reste qu’une heure à vivre. Disons qu’une météorite géante va s’écraser sur la Terre. Que faites-vous ?

Ce changement dramatique dans votre avenir va vous pousser à rechercher la satisfaction émotionnelle instantanée et à commettre des actes totalement irraisonnés.

Nous avons chacun des perspectives de temps différentes. Un point de vue temporel est la façon dont vous pensez au temps, et comment votre attitude affecte la façon dont vous vivez votre vie.

Je vous garantis que vous n’oublierez jamais cette image.

Comme l’écrit Henry David Thoreau dans La vie sans principes, « Il n’est pas d’individu plus fatalement malavisé que celui qui consume la plus grande partie de sa vie à la gagner. »

Ainsi, nous passons la meilleure partie de notre vie à gagner de l’argent pour profiter d’une soi-disant liberté pendant la partie la moins précieuse de notre vie.

Chaque attitude spécifique vis-à-vis du temps est associée à de nombreux avantages et inconvénients, si cela est excessif.

Il existe six perspectives de temps différentes.

  • Le passé positif : rassemble les personnes qui se focalisent sur le passé. Ils se rappellent des bons moments, de leurs succès, des anniversaires, sont nostalgiques et qui gardent tous leurs souvenirs (livres, objets, photos de famille, etc.).
  • Le passé négatif : rassemble les personnes qui ne pensent qu’aux regrets, aux échecs et à tout ce qui s’est mal passé.
  • Le présent hédoniste : signifie que vous vivez pour le moment, en cherchant à avoir autant de plaisir que possible tout en cherchant à éviter la douleur.
  • Le présent fataliste : signifie que vous êtes anxieux et triste, car vous vous sentez que le destin a déjà décidé de votre sort (religion, pauvreté, éducation, condition de vie).
  • Le futur orienté : signifie que vous planifiez beaucoup pour l’avenir. Ces personnes ont apprises à travailler plutôt que de jouer pour résister à la tentation. Elles ont tendance à être plus prospères, mais sont moins susceptibles d’aider les autres dans le besoin.
  • Le futur transcendantal : signifie que vous croyez que la vie s’étend au-delà de la mort. Cette perspective est naturellement liée à la spiritualité et à la religion.

Allez sur faire le ZTPI Test pour savoir quel est votre profil dominant.

Le passé

« Aucun homme qui soit bien informé sur le passé ne sera disposé à prendre une vision morose ou désagréable du présent. » — Thomas Babington Macaulay

Votre capacité à penser consciemment et positivement du passé est un bon indicateur de votre santé psychologique et émotionnelle.

Pourquoi ? Parce que les souvenirs que vous avez vous ont conduit à vivre la vie que vous menez maintenant. Ces informations peuvent être un indice dans la compréhension de vos problèmes dans votre vie actuelle.

Les souvenirs ne sont jamais figés. Ils évoluent tout comme vous avec le temps et sont reconstruits conformément à nos attitudes et croyances actuelles. De bons souvenirs peuvent devenir douloureux après une rupture.

Les attitudes individuelles envers le temps sont apprises par l’expérience personnelle, mais les attitudes collectives envers le temps influencent les destinées nationales.

Les personnes orientées vers le passé sont généralement plus concernées par leur passé et semblent pouvoir se distancer des réalités du présent ou de l’avenir. Elles ont tendance à être traditionnelles, religieuses et conservatrices.

Elles accordent beaucoup d’importance à la famille et le groupe et se méfient des étrangers. Elles mettent l’accent sur leurs obligations et leurs engagements (familiaux, culturels ou tribaux), ce qui leur confère une certaine stabilité dans la continuité.

Leur maintien du statu quo ne semble pas être en faveur de tout progrès. Peu de risques sont entrepris et l’appel de l’aventure sonne creux. Au sein de leur groupe, elles se montrent dépendantes et coopératives plutôt que compétitifs.

Réinterpréter son passé

Ce ne sont pas les événements du passé qui influent le plus sur nos vies. Notre attitude envers les événements du passé importe plus que les événements eux-mêmes.

Voici une liste pour cultiver la gratitude qui peut vous servir à interpréter vos souvenirs à la lumière du présent pour apprécier la vie aujourd’hui.

  • Listez 3 événements importants survenus dans votre vie.
  • Quels messages positifs peuvent être tirés de ces événements ?
  • Comment ces leçons peuvent-elles améliorer votre avenir ?

Prenez un certain temps tous les jours pour noter les points envers lesquels vous êtes reconnaissants.

Vous ne pouvez pas changer le passé, mais vous pouvez réinterpréter et réécrire votre passé personnel, ce qui peut vous donner plus de contrôle sur l’avenir.

Le présent

Nos besoins biologiques exigent que nous prêtions attention au présent pour notre survie. Auparavant, nos ancêtres se devaient d’être extrêmement vigilants face aux prédateurs. La moindre erreur pouvait causer la perte de la tribu.

Il a fallu attendre l’avènement de l’agriculture, il y a 12 000 ans, pour que nos ancêtres puissent envisager un avenir. Grâce à la sédentarisation, ils n’étaient plus contraints de chasser pour se nourrir, et pouvaient s’adonner à d’autres activités.

Profiter du présent peut être agréable, mais tout excès risque de compromettre votre bonheur à long terme.

Pour Zimbardo, il y a deux perspectives d’orientation dans le présent : l’hédoniste ou le fataliste.

Les hédonistes apprécient toutes les choses qui procurent du plaisir et feront tout pour éviter la douleur. Ils se concentrent sur la satisfaction immédiate et les gains à court terme. Ce sont des personnes très sociables, spontanées, des fêtards décomplexés, mais qui sont impulsifs, incohérents et moins stables que d’autres.

Les personnes ayant un haut niveau d’hédonisme actuel et une faible orientation vers le futur sont plus enclines à violer la loi et les conséquences futures (prison, maladie, dettes) ne font rien pour entraver de telles impulsions.

Il est difficile pour un hédoniste d’abandonner les tentations ou de retarder la gratification et sont donc facilement distraits de l’exécution des tâches actuelles nécessaires et ont tendance à être des procrastinateurs.

Ils ont tendance à aider les autres, mais ne sont souvent pas très préoccupées par les conséquences de leurs actions, ce qui les rend plus susceptibles de se livrer dans des comportements à risques (sexe sans protection, addiction aux jeux, alcool, drogue).

Ils veulent juste s’amuser et dépasser leurs limites.

Les fatalistes croient que leur vie est contrôlée par des forces extérieures qui échappent à leur influence. Ils sont accablés par l’anxiété et la tristesse. Ils ont tendance à ne pas essayer ou prennent des risques parce qu’ils n’ont rien à perdre. Pour eux, tout est une question de destinée.

Le futur

Comme le passé, le futur ne peut pas s’expérimenter directement. Ce sont des états mentaux construits autour desquels vous façonnez vos espoirs, vos peurs et vos attentes.

Pour les personnes orientées vers l’avenir (les Futures), le travail est considéré comme une source de plaisir prometteur. Leurs pensées sont tournées vers les conséquences futures de leurs actions actuelles. Ce qu’ils font aujourd’hui détermine les gains et les pertes de demain.

Ils travaillent dur, évitent les tentations, les distractions et la perte de temps pour attendre un but. Ils peuvent être incapables de profiter d’activités amusantes par crainte de perdre du temps.

Ils peuvent avoir des difficultés à entretenir des relations intimes, car ils développent la discipline, la prévisibilité et la cohérence, des facteurs qui peuvent entraver la liberté et la spontanéité des relations sentimentales.

Ils prêtent attention à optimiser les résultats futurs. Ils sont relativement bons pour négocier et argumenter parce qu’ils apportent du recul et de nouvelles perspectives.

Ils peuvent être coopératifs ou compétitifs en fonction de l’action qui aboutit au meilleur résultat. Ils sont prévoyants et font attention à ce qu’ils mangent et ont tendance à économiser leur argent et leurs ressources.

Les Futures croient que lorsque vous adoptez un comportement, c’est pour choisir ses conséquences futures. Mais parfois, vous ne choisissez pas un comportement. Parfois, un comportement vous choisit en fonction de l’environnement dans lequel vous vous trouvez.

L’environnement qui favorise les Futures

Pour Zimbardo, voici quelques éléments de l’environnement qui crée des personnes orientées vers l’avenir :

  • Vivre dans une zone tempérée : les changements saisonniers impliquent de savoir planifier pour anticiper le mauvais temps en hiver et en été.
  • Vivre dans une famille stable : fournit des bases saines pour planifier à l’avance et se donner des objectifs. Une vie familiale chaotique ou vivre dans une zone de guerre rend l’avenir presque impossible.
  • Être instruit : pour avoir de meilleurs outils de réflexion pour agir et prévoir. Ils ont appris à saisir toute éventualité et sauront en tirer parti.
  • Être un adulte jeune ou d’âge moyen : pour planifier un objectif inspirant, concret et réalisable dans les décennies à venir.
  • Avoir un emploi : pour réfléchir à des perspectives d’évolutions.
  • Utiliser régulièrement la technologie : car plus personne ne peut ignorer ses apports.
  • Avoir des modèles d’inspiration : savoir qu’une personne que vous admirez a réussi à travers le travail acharné, l’effort, la pratique et l’abnégation afin de poursuivre un rêve, inspire l’émulation.
  • Se remettre de séquelles vécues durant l’enfance : pour envisager l’avenir sereinement et avoir envie aider d’autres personnes qui ont vécu des problèmes similaires.

Apprendre à contrôler les impulsions et à faire de meilleurs choix est lié à la connaissance de ses états internes et à la gestion des sentiments plutôt qu’à ses interprétations.

Trouver l’équilibre

« Pour réussir, il faut deux choses : un plan et pas assez de temps. »
 — Leonard Bernstein

Quels résultats avez-vous eu au ZTPI Test ?

Pour tirer le meilleur parti de votre temps, vous devriez développer une perspective de temps équilibrée.

Un passé positif donné des racines et est au cœur de la compréhension de vous-même. Ne cherchez à pas le réviser en permanence car cela peut représenter une source de regrets, d’anxiété, et de dépression.

Les stoïciens disent qu’il vaut mieux accorder son temps sur ce qu’on peut contrôler plutôt que de chercher à influencer ce qui ne dépend pas de nous.

Vous n’avez plus d’influence sur votre passé, laissez-le là où il est.

Le présent-hédoniste est à apprécier avec modération, après avoir fait l’essentiel, pour ne pas risquer d’être ruiné ou de finir avec une maladie précoce.

Quant au futur, il peut vous donner de l’espoir et assainir les peurs qui vous bloquaient dans votre zone de confort. Si vous y pensez trop, cela peut signifier que vous négligez vos relations sociales.

Soyez optimistes pour saisir toutes les opportunités que la vie vous offre. Déterminez ce que vous souhaitez accomplir et consacrez votre temps pour y parvenir.

Utilisez votre temps comme vous voudriez que les autres l’utilisent avec vous.


Vous en voulez plus ? Rejoignez plus de 1 000 personnes qui reçoivent La Minute Essentielle, ma newsletter hebdomadaire qui partage idées inspirantes et stratégies actionnables sur les thèmes du développement personnel, la productivité, et bien plus. Dès votre inscription, vous serez invités à me faire part de vos défis personnels.


Vous avez appris quelque chose ? Cliquez sur les 👏 pour remercier l’auteur et aider d’autres personnes à trouver cet article.

Essentiel vous présente grandes idées et stratégies pour libérer votre potentiel et vivre une bonne vie. Abonnez-vous.