L’art de se lancer : Voici les bases pour créer et gérer une entreprise qui démarre

Découvrez les éléments essentiels pour lancer votre business.

Onur Karapinar
Nov 4 · 9 min read
Photo de SpaceX on Unsplash

Temps de lecture estimé : 9 minutes

De nos jours, beaucoup de gens sont prêts à prendre plus de risques que jamais pour lancer une nouvelle entreprise, mais la plupart d’entre eux trouvent qu’il est difficile de faire les premiers pas.

Dans L’art de se Lancer, Guy Kawasaki présente les concepts essentiels pour tous ceux qui démarrent une startup.

Appuyé par plus de 20 ans d’expérience en tant qu’entrepreneur dans la Silicon Valley, Kawasaki couvre des aspects aussi divers que les raisons de la création d’une entreprise, la recherche de financement et la création d’une marque puissante.

Un entrepreneur doit tenir compte de cinq éléments

Il y a cinq éléments auxquels un entrepreneur doit penser avant de démarrer et d’exploiter une entreprise :

  • Quelle est votre motivation derrière l’entreprise ?
  • Pourquoi faites-vous ce que vous faites ?

La motivation de l’entreprise devrait être de faire sens, et non de s’enrichir rapidement. Vous créez du sens lorsque vous créez un service ou un produit qui améliore la qualité de vie, qui contribue au bien commun ou qui prévient la perte d’une bonne chose (ex. ressources limitées sur Terre).

Par exemple, la motivation de Steve Jobs et d’Apple est de remettre en question le statu quo et de changer le monde. Les articles sur Essentiel ont pour intention d’aider les lecteurs à mieux vivre et mieux penser pour qu’ils puissent libérer leur potentiel.

Un mantra est une déclaration simple, unique et mémorable qui aide les employés à être en phase avec les motivations de l’entreprise. Au-delà du produit ou du service qu’ils vendent, il y a autre chose qui les relie.

Voici deux questions pour gagner en clarté sur votre mantra :

  • Qu’est-ce que vous faites qui est une source d’inspiration ?
  • Quelle est la philosophie de base de l’entreprise que les employés doivent respecter ?

Par exemple, Airbnb a pour slogan « Welcome Home » (Bienvenue à la maison), leur motivation est de rendre le monde plus ouvert n’importe où. Leurs salariés peuvent travailler depuis n’importe où, disposent d’un budget annuel de 2 000 $ pour voyager et séjourner dans une sélection de logements Airbnb.

Les entrepreneurs ne devraient pas être obsédés par la conception d’un plan parfait, car cela se fait au détriment de l’exécution.

Plutôt que de tracer une longue feuille de route pour le succès de l’entreprise, concentrez-vous sur les premières étapes de base que vous devriez prendre pour faire avancer les choses.

Concentrez-vous sur la façon dont votre produit est meilleur ou différent des autres. Cessez d’attendre le développement d’un produit parfait et continuez à itérer en fonction des commentaires des utilisateurs.

Le meilleur endroit pour tester vos hypothèses et votre produit est le marché lui-même, alors, développez un MVP (Minimum Viable Product) et lancez-le.

Bien que l’innovation soit grande en ce qui concerne un produit ou un service, il est préférable de ne pas essayer de réinventer les modèles d’affaires.

Copiez des modèles d’affaires qui ont fait leurs preuves.

De nombreuses startups opèrent dans un chaos constant : personne ne sait vraiment où va l’entreprise ni quels progrès ont été réalisés. Ne laissez pas cela arriver à votre entreprise.

Commencez par définir les objectifs importants et mesurez les progrès de votre entreprise par rapport à ces étapes. Ces objectifs devraient être les événements clés de votre plan, c’est-à-dire la finalisation des livrables clés ou la prise d’une décision importante.

Par exemple, la première étape d’une startup pourrait consister à obtenir une preuve de concept qui démontre de la faisabilité pour développer son produit ou service.

Ensuite, la prochaine étape pourrait consister à terminer un prototype fonctionnel, puis à lever des fonds pour la création du premier lot de produits. Cela signifie que chaque événement clé est défini à l’avance.

Seulement, ce n’est pas parce que vous avez défini des objectifs qu’ils seront atteints. Vous devez être réalistes quant aux suppositions que vous formulez pour voir s’ils influent ou non dans l’atteinte de vos objectifs.

Par exemple, combien d’appels de vente pouvez-vous faire par jour ? Quel est le retour sur investissement de votre client ? Combien cela coûte d’installer un produit ?

Enfin, énumérez les tâches qui vous aideront à atteindre vos objectifs, les tâches nécessaires à la production, à la vente et à la prise en charge de votre produit.

L’importance du positionnement

Un bon positionnement doit indiquer au client ce que vous faites d’une manière claire et personnelle. Pour cela, clarifiez votre positionnement avec la question suivante : « Que faites-vous ? »

Pour répondre à cette question, vous devez établir une différence claire entre vous et vos concurrents.

Le positionnement doit s’adresser spécifiquement à un groupe cible de clients d’une manière personnelle et authentique, plutôt que d’une manière générale et vague.

L’entreprise doit être en mesure de présenter son offre et sa raison d’exister à un individu, afin d’éliminer le besoin des clients eux-mêmes d’imaginer comment le produit ou le service peut s’intégrer dans leur vie.

Par exemple, OpenClassrooms est une école en ligne qui propose des parcours diplômants pour se former à des métiers d’avenir. LiveMentor est une école en ligne qui s’adresse aux entrepreneurs et indépendants qui souhaitent apprendre les compétences clés pour prospérer.

Dans le cas de la concurrence, un positionnement opposé à celui des concurrents peut aussi faire des merveilles puisque vous cassez un monopole en présentant une alternative qui saura capter l’attention d’un public réceptif.

Bien présenter votre idée

Tout le monde sait qu’aucun entrepreneur ne peut réussir si elle est la seule personne excitée par son idée. C’est pourquoi un élément clé de l’entrepreneuriat est le pitching : présenter votre idée d’entreprise pour que d’autres s’y intéressent aussi.

Pour lancer correctement, il est important de connaître votre public. Alors, faites des recherches de base sur eux pour comprendre ce qui est important pour eux.

Commencez toujours par expliquer ce que fait votre entreprise. C’est la première chose que le public voudra savoir, et il ne pourra pas se concentrer sur quoi que ce soit d’autre avant d’avoir compris.

L’introduction doit toutefois être brève et concise afin de ne pas submerger l’auditoire. Par exemple : « Nous vendons des formations, » ou « Nous enseignons à des enfants défavorisés. »

Deuxièmement, expliquez toujours à l’auditoire pourquoi ce que vous dites est important. Rappelez-vous que l’auditoire n’a pas votre expérience et votre expertise et que l’importance de ce que vous dites peut être perdue pour lui.

Pour éviter un manque de clarté lors de la préparation de votre discours, posez-vous toujours la question « Et alors ? » après tout ce que vous voulez dire. Préparez-vous ensuite à répondre à cette question en utilisant quelques exemples clairs et frappants.

Par exemple, si vous dites : « Nos aides auditives utilisent le traitement numérique du signal », demandez-vous « Et alors ? »

Votre réponse pourrait l’être : « Parce que nos aides auditives rendent les sons plus clairs. »

Ensuite, utilisez un exemple réel pour rendre les choses très claires : « Donc, si vous êtes à une fête avec beaucoup de bruit ambiant, vous pourrez toujours entendre parfaitement votre interlocuteur ».

C’est un avantage que tout le monde peut comprendre.

Rappelez-vous toujours que le but d’une présentation est de passer à l’étape suivante, pas nécessairement de conclure l’affaire.

Un bon discours doit être bref, comprendre 10 diapositives, ne pas prendre plus de 20 minutes, de façon à laisser suffisamment de temps pour la discussion, et avoir une police taille 30 pour ne pas trop écrire et vous concentrer sur votre présentation.

  1. Titre
  2. Problème
  3. Solution
  4. Modèle économique
  5. Magie cachée (Ce qui vous différencie des autres, votre avantage, ce que vous savez que d’autres ne savent pas)
  6. Marketing et ventes
  7. Compétition
  8. Équipe
  9. Projection
  10. Statut et courriels

Embaucher des gens plus intelligents que vous

Les recrues peuvent être à l’origine de la réussite ou de l’échec d’une startup. Concentrez-vous sur le recrutement de personnes qui sont meilleures que vous, et choisissez-les pour leurs forces plutôt que pour leur manque de faiblesses.

Pensez-y, si tout le monde dans l’entreprise est seulement prêt à embaucher quelqu’un de moins compétent qu’eux, l’équipe se remplira inévitablement de personnes moins performantes.

Pour paraphraser Steve Jobs, si les joueurs B engagent des joueurs C et les joueurs C des joueurs D, en un rien de temps vous trouverez votre entreprise remplie de joueurs Z.

Vous devez identifier les membres de votre équipe qui ne sont pas performants et vous en débarrasser.

Les entreprises en startup ne peuvent offrir aux recrues les salaires, l’infrastructure et l’image de marque qu’une organisation établie peut offrir. Il est donc important de trouver des personnes qui possèdent les compétences et les forces nécessaires, qui ont la conviction et l’enthousiasme pour travailler dans un environnement chaotique et qui croient en l’idée ou en l’entreprise.

Cela peut sembler dur, mais chaque employé a un coût en ressources comme le salaire, l’espace de bureau et le temps de gestion, et tout cela est gaspillé si vous les dirigez vers la mauvaise personne. Vous devez remédier rapidement à ces situations.

Lorsque vous embauchez un nouvel employé, établissez des objectifs personnels et définissez une période d’examen au cours de laquelle vous évaluerez son rendement par rapport à ces objectifs.

Par exemple, si vous embauchez une nouveau vendeur, ses étapes clés pourraient comprendre la réussite de la formation, l’élaboration d’une base de données sur les clients et les dix premiers appels de vente.

La période d’examen initiale devrait être d’environ 90 jours afin que l’employé et l’entreprise apprennent à se connaître suffisamment bien pour décider s’il faut continuer ou non.

Pour faire croître votre entreprise, vous devez choisir des partenaires appropriés

Pour passer d’une startup à une entreprise établie, des partenariats avec d’autres organisations sont souvent nécessaires. Envisagez un partenariat s’il est financièrement ou commercialement sensé. De bons partenariats devraient permettre d’accélérer les rentrées de fonds et de réduire les coûts.

En effet, un partenariat efficace peut produire des résultats attrayants pour une startup, tels qu’une entrée plus rapide dans une nouvelle zone géographique ou un nouveau segment de marché, l’ouverture de canaux de distribution supplémentaires et le développement accéléré de nouveaux produits ou services.

Les partenaires devraient définir leurs livrables et leurs objectifs en matière de revenus et de produits ou services. Ils devraient s’efforcer d’accentuer les forces des uns et des autres.

L’une des principales caractéristiques d’un partenariat fructueux et bénéfique est que les employés qui vont vraiment faire le travail doivent y croire. Si ce n’est pas le cas, la probabilité que le partenariat réussisse est bien moindre.

Pour mettre en œuvre un partenariat, vous devez faire en sorte qu’un employé en assume la responsabilité. Rendre quelqu’un responsable de l’alliance et le concentrer uniquement sur le partenariat permet à l’organisation dans son ensemble de se concentrer sur quelque chose qui peut permettre la croissance à long terme.

Si de bonnes alliances exigent des ressources et un engagement de part et d’autre, elles ne doivent pas non plus être des structures qui peuvent devenir des pièges !

Les circonstances changent et, le cas échéant, vous et votre partenaire devez être clairs sur la façon dont vous allez mettre fin à la collaboration. Le reconnaître dès le départ aidera les deux parties à se sentir plus à l’aise tout au long du partenariat.

C’est pourquoi un accord de partenariat devrait toujours comporter une clause de sortie. Il ne s’agit pas de permettre un manque de concentration et d’engagement, mais de permettre aux partenaires de travailler sans être distraits, sans craindre d’être piégés dans quelque chose qu’ils n’aiment pas, si les choses ne se déroulent pas comme prévu.


Acheter le livre : L’art de se Lancer


Rejoignez plus de 3 000 personnes qui reçoivent La Minute Essentielle, ma newsletter personnelle qui partage des idées pour adopter de bonnes habitudes, prendre de meilleures décisions et améliorer votre qualité de vie (et bien d’autres surprises).

Dès votre inscription, vous recevrez un guide pratique gratuit de 96 pages : 87 petites habitudes pour libérer son potentiel — extrait de mon livre Petites Habitudes, Grandes Réussites : 51 pratiques inspirantes pour devenir la meilleure version de soi-même.

Cliquez sur l’image pour vous abonner à ma newsletter.
Cliquez sur l’image pour découvrir mon livre.

Essentiel

De grandes idées pour libérer votre potentiel.

Onur Karapinar

Written by

Auteur de “Petites Habitudes, Grandes Réussites” : www.bit.ly/oklivre | Newsletter pour mieux vivre et penser : www.onurkarapinar.com/newsletter

Essentiel

Essentiel

De grandes idées pour libérer votre potentiel.

Welcome to a place where words matter. On Medium, smart voices and original ideas take center stage - with no ads in sight. Watch
Follow all the topics you care about, and we’ll deliver the best stories for you to your homepage and inbox. Explore
Get unlimited access to the best stories on Medium — and support writers while you’re at it. Just $5/month. Upgrade