Le framework pour devenir une startup early stage ultra focus et rapide ?

Jean-Charles Kurdali
Jun 17 · 6 min read
Deviens le Usain Bolt des startups avec ce framework.

Dans cet article, je vais vous décrire un framework très simple à mettre en place qui va vous permettre d’améliorer votre organisation et d’optimiser vos chances d’atteindre le product/market fit. Celui ci constituant votre objectif lors des premiers mois et parfois années de votre startup.

Le constat

Je passe une partie de mes journées depuis quelques années à conseiller des startups (notamment à The Family depuis 2018) sur des sujets très différents : acquisition des premiers clients, problématiques avec ses associés ou avec ses premiers employés, levée de fonds, recrutements, itération du produit et bien d’autres sujets dont notamment l’organisation (personnelle et collective) et la gestion des opérations.

Les points communs entre toutes ces startups ?

  • Elles sont toutes à la recherche du product/market fit
  • Elles ont des ressources très limitées et celle du temps est la plus précieuse.

Les erreurs courantes

Des pertes de temps sur des sujets marginaux pour ne pas dire inutile à ce stade. Souvent par inexpérience, parfois par ego ou vanité …

Liste non exhaustive : participer ou assister à beaucoup de conférences, faire des RP sans objectif clair, chercher des bureaux (et variante comme les cartes de visites), chercher un cofondateur technique dans tous les startups weekend et hackaton … J’ai été le premier à faire certaines de ces erreurs à mes débuts.

Ce que vous devez faire ? Vos obsessions ?

A ce stade pré-product/market fit, les fondateurs doivent se concentrer sur deux choses :

1/Construire et itérer sur le produit (POC, MVP, itérations, itérations, itérations)

2/Acquérir et échanger (tous les jours) avec des utilisateurs & clients : Ces personnes ou entreprises sont autant vos clients que vos partenaires. Ils vont vous aider à comprendre où réside la valeur de votre solution. Ils vont également vous permettre de déterminer si vous répondez à un véritable problème et si ce n’est pas encore le cas, d’itérer autant de fois que nécessaire pour y parvenir.

Comment ?

Vous avez besoin de deux éléments : du focus et de la vitesse.

Le second n’est possible qu’en respectant le premier. La première question à se poser est donc : Comment être focus dans une startup early stage ?

C’est facile, je vous ai spoilé (ou divulgaché selon le nouveau dictionnaire) la réponse il y a quelques lignes. Il “suffit” de passer 80%+ de votre temps sur la construction et l’itération du produit ainsi que sur l’acquisition et les échanges utilisateurs.


Message aux fondateurs non technique

Et pas de “Oui, mais moi je ne suis pas tech, du coup je cherche un développeur blablabla” Très rare sont les startups ou il est impossible de sortir un MVP sans cofondateur technique (et c’est d’autant plus vrai chaque année)

Un cofondateur non technique incapable de faire un MVP par lui même envoi un très mauvais signal à un potentiel cofondateur technique ou à des investisseurs.

Lire cet article de Ryan Hoover (fondateur de Product Hunt) pour aller plus loin sur ce sujet https://medium.com/@rrhoover/the-rise-of-no-code-e733d7c0944d

Vous avez à votre disposition

  • les groupes facebook, slack …
  • les websites builders comme Webflow, Strikingly, Wix, Wordpress etc
  • les spreedsheets et vos petites mains (lisez ou relisez le classique “Do things that don’t scale” de Paul Graham)
  • Des communautés comme No code maker ou Makerpad (Merci Jeddi Mees pour ces découvertes)

Le framework pour devenir une startup early stage ultra focus et rapide ?

Chaque samedi par exemple (choisissez le jour qui vous convient), prenez 1h/1h30 avec vos cofondateurs pour définir les priorités de la semaine à venir. Vous pouvez également en profiter pour analyser la semaine qui se termine. Appelons cela le “weekly cofounder meeting”.

Répartissez vous les priorités de la manière suivante :

  • maximum 3 priorités par personne (je conseille plutôt deux)
  • les définir clairement et avec des chiffres => pas de “Contacter des prospects pour avoir des rdvs” mais “Cold call 100 prospects” ou “Obtenir 15 rdvs clients pour les 2 semaines suivantes”
  • s’assurer qu’elles ne concernent que l’amélioration du produit et/ou l’acquisition et/ou les échanges utilisateurs.

L’exercice du “weekly cofounder meeting” est utile pour vous sortir la tête du guidon, vous poser des questions sur vos priorités et utiliser à bon escient vos dizaines d’heures de travail de la semaine à venir.

Bien choisir ses priorités est plus important que de bien exécuter des tâches sans logique (pas dans la roadmap, pas prioritaire etc) “Doing the right things > doing things right” de Mark Suster illustre bien ce point.

Prenez l’outil qui vous convient le mieux, ce n’est pas le plus important : Google doc/sheet, Airtable, Notion peu importe …

Bien sur, il y aura toujours des imprévus et d’autres tâches à gérer mais obligez vous à passer au minimum 80% de votre temps sur ces priorités. Oubliez les distractions comme la recherche de bureau, les conférences, les rendez-vous avec la presse et autres pertes de temps à ce stade.

Dans la partie review de la semaine qui se termine, prenez le temps de comprendre pourquoi un objectif n’a pas été atteint et soyez honnête avec avec vos associés et vous même sur les vraies raisons (manque de focus ? objectifs mal calibrés ?).

C’est simple mais ça change la vie d’une startup early stage. Vous passerez automatiquement plus de temps sur vos priorités qui auront été mieux définies et vous serez “accountable” réciproquement entre fondateurs.

J’ai réfléchi à ajouter à ce framework des objectifs à 4 ou 6 semaines pour avoir un cap plus “long terme”. Vous pouvez mais n’oubliez pas qu’à cette phase pré-product/market fit votre but est d’apprendre et d’avoir de la vitesse et du focus pour y parvenir. Privilégiez donc des milestones à atteindre le plus vite possible comme “Avoir 10 clients” ou “Sortir son MVP”.

Pour aller plus loin

Ce framework reste utile dans des phases ultérieures que vous soyez une startup pré seed, seed ou serie A+. Celui va juste évoluer.

Lorsque vous avez atteint le product/market fit (souvent entre le seed et la serie A si vous levez des fonds) vous pouvez commencer à travailler avec un système un peu plus “long terme” comme les OKR mais avec une version plus allégée. Le but n’est pas d’alourdir inutilement vos processus internes mais au contraire de fluidifier l’exécution et d’aligner la vision.

Si cela vous intéresse, je peux écrire un article sur des “OKR ” ? (Me dire si utile pour vous en commentaire de l’article) Vous pouvez déjà trouver un article que j’avais écrit sur les OKR en 2018.

Ce qu’il faut retenir de l’article

  • Votre obsession est d’atteindre le product/market fit
  • Le focus et la vitesse sont les clés pour l’atteindre
  • Vous devez passer votre temps sur le produit et avec vos utilisateurs : minimum 80%
  • Un framework simple à utiliser : Un meeting d’une heure, 3 priorités maximum clairement définies par cofondateurs (plutôt 2) qui doivent concerner les deux seuls sujets qui comptent pour une startup early stage : le produit et les utilisateurs/clients
  • Répéter le process chaque semaine

D’autres ressources pour vous aider :

Oussama Amar (The Family) : What should you do during your’s startup first 100 days

Paul Graham (Y Combinator) : Do things that don’t scale

Mon article sur les OKR : Comment implémenter le système de management OKR dans sa startup en un mois


À propos de moi : Je suis Jean-Charles Kurdali hôte du podcast “Dans la tête d’un VC” (épisode 1 le 24 Juin) => abonnez vous à ma newsletter pour le recevoir

J’investis avec quelques amis business angels dans des startups en pré-seed et seed (tickets de 50K€). N’hésitez pas à me contacter sur Linkedin

J’écris régulièrement des articles sur Medium pour aider les entrepreneurs early stage à assimiler certaines bonnes pratiques et éviter quelques erreurs que j’ai pu faire moi même (Ex CEO de Fetch) ou observer en conseillant des startups. (Part-time director à The Family)=> abonnez vous à ma newsletter pour les recevoir

Essentiel

De grandes idées pour libérer votre potentiel.

Jean-Charles Kurdali

Written by

Founder First Ticket Capital / Podcaster Dans la tête d’un VC/ Part-Time Director @The Family (Former CEO @Fetch)

Essentiel

Essentiel

De grandes idées pour libérer votre potentiel.

Welcome to a place where words matter. On Medium, smart voices and original ideas take center stage - with no ads in sight. Watch
Follow all the topics you care about, and we’ll deliver the best stories for you to your homepage and inbox. Explore
Get unlimited access to the best stories on Medium — and support writers while you’re at it. Just $5/month. Upgrade