Les Bienfaits du Stress : Pourquoi c’est bon pour vous et comment en tirer profit

Découvrez comment le stress peut représenter des opportunités de développement personnelles

Temps de lecture estimé : 7 minutes

Pressions au travail, problèmes difficiles à résoudre, attitudes menaçantes, environnement imprévisible, tensions relationnelles, le stress se niche partout. Dans notre vie contemporaine, nous n’avons plus le temps de nous ressourcer, d’être en paix.

Bien qu’on puisse percevoir le stress comme un ennemi, il semblerait qu’il ne soit pas aussi mauvais que ça. Et si le stress nous permettait d’être plus fort, plus intelligent et plus heureux ?

C’est le postulat de Kelly McGonigal, psychologue de la santé et docteure à l’Université de Stanford, qui publie The Upside of Stress, un livre qui explore notre gestion du stress, explique nos réponses biologiques et psychologiques face à l’adversité et qui ouvre de nouvelles perspectives sur le stress.

À travers les âges, nos corps ont développé des stratégies pour gérer le stress de façon beaucoup plus complexe et ingénieuse que nous ne le réalisons. Si vous appréhendez des expériences stressantes comme des opportunités d’apprentissages, cela peut vous aider à devenir plus fort, plus confiant et à être en meilleure santé.

Dans cet article, vous allez découvrir

  • Pourquoi notre cerveau est conçu pour apprendre des expériences stressantes
  • Comment le stress peut améliorer notre concentration et notre énergie
  • Pourquoi le stress nous aide à nous connecter à renforcer nos relations avec nos proches
  • Comment le stress peut améliorer nos apprentissages et nos performances

Repenser le stress autrement

Qu’est-ce que le stress ? C’est une réaction qui se produit dans l’ensemble de votre organisme lorsque vous êtes soumis à des pressions ou contraintes dans votre environnement. Cela pourrait être la frustration de ne pas avoir réussi quelque chose qui vous tient à cœur, la pression au travail à cause de délais très courts, les tensions avec des êtres proches.

Dans l’ensemble, le stress n’est pas si méchant qu’on veut bien le dire. Il vous permet notamment d’activer quelques réflexes de survie, comme celui de changer de trottoir lorsque vous remarquez des individus pas nets la nuit, ou de prospecter un nouveau job lorsque votre patron commence à vous éviter un peu trop régulièrement.

Dans une étude américaine de 2012, des chercheurs ont découvert que plus vous pensez le stress comme étant nuisible pour vous et plus il sera vraiment nocif pour vous. Autrement dit, il y a des personnes qui meurent prématurément non pas de stress, mais de la croyance que le stress est mauvais pour eux.

Est-ce que changer notre façon de percevoir le stress pourrait nous donner une meilleure santé ? Lorsque vous changez d’avis à propos du stress, vous pouvez modifier la réponse de votre corps au stress.

La façon dont vous percevez votre stress, dicte comment vous allez expérimenter ce stress biologiquement. Si vous considérez le stress comme dangereux, alors vous chercherez à l’éviter.

D’autre part, si vous voyez le stress comme étant utile vous êtes plus susceptibles de trouver des stratégies pour faire face à la source du stress, demander de l’aide et tirer le meilleur parti de la situation.

Conseil : Répéter des mantras positifs comme « Je suis excité ! » est une excellente façon de canaliser votre stress et votre anxiété. Voir le stress comme un défi positif peut améliorer votre productivité, votre concentration et vos performances globales.

Des réponses instinctives face aux stress

Nous avons la capacité d’utiliser le stress pour faire face aux défis, nous relier à ceux qui nous entourent et tirer parti de l’expérience. Il existe plusieurs réponses au stress qui nous aident à faire face à des difficultés avec des perspectives positives.

Du point de vue biologique, le stress provient de la réponse instinctive de combat ou de fuite. Lorsque votre corps détecte une menace, votre cœur bat plus rapidement, vous respirez plus vite, votre cerveau envoie du cortisol et de l’adrénaline dans tout le corps, les systèmes digestifs et immunitaires réduisent fortement leur activité pour concentrer toute l’attention sur le stress.

À court-terme, cette réponse automatique est bénéfique puisqu’elle cherche à vous mettre dans des conditions optimales pour assurer votre survie (et peut même renforcer votre système immunitaire). Mais lorsque le stress est prolongé et chronique, cette réaction maintient le corps dans un état d’alerte qui épuise, affaiblit et perturbe notre pression artérielle.

Expérimenter du stress à court-terme enseigne à votre corps et à votre esprit comment gérer un stress similaire à l’avenir en connaissant vos limites opérationnelles.

Conseil : si vous évoluez dans un environnement (trop) stressant, envisagez de créer un espace personnel qui vous appartient.

Vous pouvez décider à partir d’une certaine heure, de couper vos appareils électroniques, de ne pas être joignable, d’écouter de la musique relaxante, de lire, de vous allonger dans vos pensées. L’important étant de reprendre le contrôle de votre temps intentionnellement.

Une vie stressante est souvent significative

Avez-vous connu beaucoup de stress la veille ? C’est la question qui a été posée dans 121 pays à plus de 125 000 personnes âgées de 15 ans par les chercheurs du Gallup World Poll. Qu’ont-ils découvert ?

En moyenne, environ un tiers de la population de chaque pays a déclaré qu’ils éprouvaient du stress. Les Philippines ont dépassé le sondage avec 67 % de leur population souffrant de stress. Les États-Unis n’étaient pas trop loin derrière avec 43 %. Les populations d’autres pays ont signalé beaucoup moins de stress, avec moins de 5 % en Mauritanie.

Les pays qui présentaient des niveaux de stress plus élevés étaient également susceptibles d’avoir un PIB plus élevé, une espérance de vie plus longue et une meilleure qualité de vie. À l’inverse, des pays comme la Mauritanie avec un faible niveau de stress étaient sujets à des niveaux élevés de corruption, de pauvreté, de faim ou de violence.

C’est ce que McGonigal appelle le paradoxe du stress : les vies heureuses sont pourvues de stress et la vie sans stress ne garantit pas le bonheur.

Comment pouvons-nous expliquer cela ? Peut-être parce qu’une vie significative est aussi nécessairement stressante. Les moments où nous sommes les plus vivants sont de ceux où nous sommes confrontés à des obstacles qui représentent une opportunité de développement.

Les activités les plus significatives sont précisément celles qui sont les plus grandes sources de stress dans nos vies. Si vous apprenez demain que vous allez devenir parent, vous n’allez pas afficher une sérénité à court terme, mais vous savez que cela représente un moment important dans la vie que d’avoir à endosser de nouvelles responsabilités.

Conseil : Qu’est-ce qui est important pour vous ? Qu’est-ce qui compte pour vous ? Qu’est-ce que vous estimez dans votre vie ? Trois questions qui créent du sens et des valeurs. Prenez le temps d’y répondre, car elles sont importantes pour évaluer votre vision de vous-même et ce que vous souhaitez accomplir dans ce monde.

Le stress est nécessaire pour évoluer

Lorsque vous ressentez du stress, cela vous donne l’occasion d’être plus sociable et courageux auprès d’autrui. Il vous pousse à coopérer, échanger et partager avec vos proches lorsque vous vous sentez oppressés.

Comment ? D’abord, vous libérez de l’ocytocine qui vous permet d’éprouver plus d’empathie, de connexion et de confiance les uns envers les autres. Arrive ensuite la libération de dopamine qui active le système de récompense. Cela vous rend confiant et optimiste, augmente la motivation et réduit la peur.

Enfin, le système d’harmonisation est activé par le neurotransmetteur de la sérotonine. Cela améliore votre perception, votre intuition et votre maîtrise de soi, ce qui facilite la compréhension de l’action que vous devez prendre pour obtenir les meilleurs résultats.

Vivre une vie à l’abri de l’adversité peut nous causer plus de mal que de bien à long terme. Votre corps a besoin d’être exposé à suffisamment de tensions pour se développer et gagner en résistance — comme votre système immunitaire qui se renforce après chaque rhume. L’adversité nous aide à apprendre de nos erreurs et à grandir pour se reconstruire.

Conseil : La prochaine fois que vous faites face à une situation stressante, essayez de voir le bénéfice d’une telle situation : une opportunité de vous développer, d’apprendre ou de devenir plus fort. Comment pouvez-vous employer ce stress à bon escient ? Pensez aux bénéfices que vous pouvez tirer de cette expérience, mais aussi des situations stressantes futures.

« Le stress survient lorsque quelque chose dont vous vous souciez est en jeu. Ce n’est pas un signe de fuite — c’est un signe pour aller de l’avant. » — Kelly McGonigal

Vous en voulez plus ? Rejoignez plus de 1 000 personnes qui reçoivent La Minute Essentielle, ma newsletter hebdomadaire qui partage idées inspirantes et stratégies actionnables sur les thèmes du développement personnel, la productivité, et bien plus. Dès votre inscription, vous serez invités à me faire part de vos défis personnels.


Vous avez appris quelque chose ? Cliquez sur les 👏 pour remercier l’auteur et aider d’autres personnes à trouver cet article.

Essentiel vous présente grandes idées et stratégies pour libérer votre potentiel et vivre une bonne vie. Abonnez-vous.