Les cinq accords toltèques pour maîtriser sa liberté personnelle

Les cinq accords toltèques pour maîtriser sa liberté personnelle

La sagesse des anciens est intemporelle et s’applique partout

Temps de lecture estimé : 5–6 minutes

Vous rappelez-vous avoir été victime de conditionnements culturels et éducatifs ?

On a pu vous dire que ceci était vrai ou faux, bon ou mauvais, beau ou laid.

S’en suivent des projections personnelles qui ont achevé de mettre fin à l’innocence de votre enfance : il faut être gentil, il faut réussir, il faut se soumettre à l’autorité, etc.

Comme le chantait IAM dans leur morceau Libère mon imagination, « Le conditionnement est si parfait, tellement accepté, que certains attendent qu’on leur dise de penser. »

Nous avons développé des croyances limitantes qui distordent la réalité et nous maintiennent dans la souffrance.

Dans les Quatre Accords Toltèques puis le Cinquième Accord Toltèque, Miguel Ruiz nous dévoile la source des pensées limitantes pour se débarrasser des chaînes qui nous empêchent de réaliser notre plein potentiel, de jouir d’une liberté personnelle et de faire la paix avec nous-mêmes.

Le premier accord : Que votre parole soit impeccable

« Parlez avec intégrité, ne dites que ce que vous pensez. N’utilisez pas la parole contre vous ni pour médire d’autrui. » — Miguel Ruiz

Les mots détiennent un pouvoir puissant sur le psychisme.

Qui n’a pas gardé en mémoire une phrase blessante d’un parent ? La critique résonne encore une fois adulte.

La parole est un outil qui peut construire, détruire, libérer ou lancer des sorts à d’autres personnes. Les mots exercent une influence insoupçonnée, ils agissent sur la réalité. Dites à un enfant qu’il ne sait pas chanter, et il n’osera plus chantonner.

En entretenant la modération dans ses propos, nous pouvons prêter attention à notre discours intérieur. Les critiques et les jugements cultivés sur autrui, les déclarations comme « je suis nul », « je suis moche », « je suis bête » ne font que polluer notre mental.

Ce ne sont que des projections qui ne reflètent pas ce que nous sommes, mais des images faussées en réponse à ce que nous croyons que l’autre ou le monde attend de nous.

Pourquoi ne pas mettre l’accent sur vos qualités et vos talents ? Nous avons tous une particularité qui nous distingue d’autrui ou un accomplissement pour lequel nous éprouvons une certaine fierté.

Les mots que vous employez livrent quelques indices sur votre façon de penser. Bien manié, vous pouvez formuler de bonnes idées, modeler votre sens de la réalité et affecter les opinions des autres.

« Employer les mots de façon impeccable » signifie les utiliser à votre avantage et ne pas souiller votre vie par des autojugements destructeurs. Si vous parvenez à parler avec intégrité, sans calomnier, ni mentir, vos craintes d’être jugés ou rejetés disparaîtront progressivement.

Le second accord : Quoi qu’il arrive, n’en faites pas une affaire personnelle

« Ce que les autres disent et font n’est qu’une projection de leur propre réalité. Lorsque vous êtes immunisé contre cela, vous n’êtes plus victime de souffrances inutiles. » — Miguel Ruiz

Pourquoi nous nous soucions plus du négatif que du positif ? Les compliments s’oublient dans la minute qui suit, là ou une insulte peut envahir nos pensées jusqu’à nous empêcher de dormir.

Dès lors que vous commencez à interpréter les choses personnellement, vous prenez le risque de l’accepter, d’éprouver regrets et culpabilité alors qu’il n’en est rien.

Ne tombez pas dans l’illusion de croire que vous êtes la source de mécontentement dans les actes d’autrui. Ce que les autres disent et font n’est qu’une l’expression de leur propre réalité et de leurs croyances.

De même, les événements qui surviennent ne sont pas toujours des réponses à notre comportement. Selon Miguel Ruiz, nous devons sortir de cet égocentrisme qui nous fait croire que tout ce qui arrive autour de nous est une conséquence de notre attitude. Le « moi je » nous maintiens dans l’illusion. Donc dans la souffrance.

Une personne régulièrement en colère siège dans une détresse. Ses sauts d’humeurs et ses insultes reflètent de son malheur alimenté par des problèmes, opinions et croyances avec lesquelles elle essaie de gérer la situation critique.

Pourquoi prêter une telle attention à ce que d’autres pourraient penser de vous ? Pourquoi prendre cela au sérieux ? Sachez qui vous êtes et vous n’aurez pas besoin de rechercher cette validation auprès d’autrui. La critique ou le compliment reçu est une projection qu’autrui se fait de vous. Ce n’est pas vous.

Rien ne peut affecter quelqu’un qui se sait à l’abri du jugement : impeccable et loin de tout reproche.

Le troisième accord : Ne faites pas de suppositions

« Ayez le courage de poser des questions et d’exprimer vos vrais désirs. Communiquez clairement avec les autres pour éviter tristesse, malentendus et drames. » — Miguel Ruiz

La plupart des gens formulent des hypothèses qui se révèlent fausses ce qui provoque des inquiétudes inutiles.

En tant qu’humains, nous avons besoin de prédire, d’expliquer et de justifier les événements qui se produisent dans nos vies, et quand nous ne savons pas quelque chose, nous comblons les lacunes en imaginant ce que les gens pensent, font et ressentent.

Les hypothèses se révèlent fréquemment comme des mensonges que nous nous racontons, et si nous y croyons cela peut générer malentendus et anxiété.

Supposons que vous avez un enfant adolescent et qu’il n’est pas rentré à l’heure de sa soirée. Vous allez commencer à vous inquiéter en inventant un scénario digne d’un film d’horreur. Votre enfant revient tout sourire. Fin de l’anxiété.

Pour remédier aux hypothèses, posez des questions précises, exprimez vos vrais désirs et besoins. Communiquez clairement avec les autres pour éviter tristesses, malentendus et drames.

Ne supposez pas qu’une personne vous soit hostile en raison de ses croyances différentes de la vôtre, ne déformez pas la vérité en jetant le voile de l’hypothèse. C’est souvent une perte de temps.

Le quatrième accord : Faites toujours de votre mieux

« Votre “mieux” change d’instant en instant. Quelles que soient les circonstances, faites simplement de votre mieux et vous éviterez de vous juger. » — Miguel Ruiz

Faire de son mieux consiste à mettre en pratique les trois premiers accords dès que l’occasion se présente pour les intégrer dans votre vie. Cela réclame une pratique répétitive et de la patience.

Si vous en faites trop, vous risquez de vider votre énergie et cela finira par agir contre vous. Si vous en faites peu, vous vous exposez à la frustration, à la culpabilité et au regret.

Ce qui est bon pour vous ne dépend d’aucune norme.

Le plus grand piège est la course de la perfection. Remplacer ses « je dois faire ceci » par des « je peux faire ceci » permet de s’approprier pleinement de l’objectif à atteindre sans se soucier des attentes et du regard des autres.

Qu’importe l’adversité, l’essentiel est de faire de son mieux.

Le cinquième accord : Soyez sceptique, mais apprenez à écouter

« Ne vous croyez pas vous-même, ni personne d’autre. Utilisez la force du doute pour remettre en question tout ce que vous entendez : est-ce vraiment la vérité ? Écoutez l’intention qui sous-tend les mots et vous comprendrez le véritable message. » — Miguel Ruiz

Être sceptique signifie remettre en doute les croyances et les vérités couramment admises. Refuser de se prononcer hâtivement et réserver son jugement avec recul est une posture qui vous préserve de tout conflit.

Lorsque quelqu’un vous communique un message, demandez-vous si c’est vraiment la vérité, ou une vérité relative. Il ne s’agit pas de rejeter tout ce qu’on peut vous dire, mais de lire entre les lignes pour découvrir le véritable message.

Si une personne vous juge négativement, elle ne fait que communiquer une vérité relative, à savoir la sienne, qui ne correspond pas à la vérité.

Adopter une posture sceptique, aiguise l’esprit critique et vous offre de nouvelles perspectives pour ne pas réagir naïvement et maladroitement.


Vous en voulez plus ? Rejoignez plus de 1 000 personnes qui reçoivent La Minute Essentielle, ma newsletter hebdomadaire qui partage idées inspirantes et stratégies actionnables sur les thèmes du développement personnel, la productivité, et bien plus. Dès votre inscription, vous serez invités à me faire part de vos défis personnels.


Vous avez appris quelque chose ? Cliquez sur les 👏 pour remercier l’auteur et aider d’autres personnes à trouver cet article.

Essentiel vous présente grandes idées et stratégies pour libérer votre potentiel et vivre une bonne vie. Abonnez-vous.