Raconter une histoire derrière chaque produit

Marion Darras
Essentiel
Published in
4 min readFeb 19, 2020

--

Christophe et Anne-Marie Anweiller sont commerçants à Niederbronn-les-Bains, petite ville thermale en Alsace, depuis une quinzaine d’années.

Tous deux empreints d’une volonté de faire, mais surtout motivés par l’envie de partager leurs découvertes, ils n’hésitent pas à se lancer, à essayer, tester pour toujours proposer des produits à la rencontre de leurs valeurs et des attentes des clients.

Un commerçant de proximité n’est pas qu’un fournisseur

Si le commerce les a toujours animés, ils n’ont pourtant pas osé se lancer tout de suite. Après ses études, Christophe a trouvé un emploi de commercial dans une grande entreprise locale. Il vendait des cuves en acier émaillé pour l’industrie pharmaceutique et chimique.

Un job plutôt classique, qui lui plaisait malgré les contraintes, mais qui ne le faisait pas vibrer.

Sa passion, c’était le vin. Alors en parallèle de son travail, il a commencé à se former.

Un side project avant l’heure puisqu’au bout de 20 ans, il a décidé de se consacrer entièrement à sa passion pour le vin. Il travaille aujourd’hui pour les entreprises, les collectivités et les associations locales, en fournissant les boissons lors d’événements.

Non, ce n’est pas juste un fournisseur ou un livreur de vins qui vous fait une ristourne si vous mettez son logo en bonne place sur l’affiche.

C’est plus que ça. Sinon, à quoi bon quitter un emploi avec le même salaire qui tombe tous les mois ?!

Ce qui l’intéresse, c’est d’être associé à l’organisation des projets, d’être véritablement considéré comme un partenaire.

Parce qu’il n’y a qu’en connaissant les projets et en discutant avec les clients qu’on apporte des conseils de qualité.

« Chaque produit a une histoire. Notre rôle, c’est de la raconter. »

5 ans après l’installation de Christophe en tant que grossiste en vins, Anne-Marie a décidé de quitter l’emploi qu’elle occupait depuis 18 ans dans la communication et le marketing. « J’ai toujours rêvé d’avoir une épicerie, mais je n’ai pas osé… les choses ne se sont pas faites. Et à un moment donné, ça vous prend et vous vous dites “C’est maintenant ou jamais !”.

C’était maintenant donc.

Christophe et Anne-Marie ont ouvert un commerce dans le centre-ville de Niederbronn-les-Bains, proposant vins, spiritueux, décoration et épicerie fine.

Leur idée ? Habiller le vin en proposant un art de vivre, une ambiance.

“On est commerçant pour valoriser ce qu’on vend. Nos produits ne sont pas qu’un prix. Il y a une histoire derrière, une histoire à laquelle on adhère en choisissant de les proposer dans notre boutique. Cette histoire, on la raconte à nos clients. C’est comme ça qu’on choisit nos produits.”

Voilà. C’est peut-être ça la définition du commerce de proximité.

“Chaque produit transmet des valeurs auxquelles nous sommes sensibles.”

Anne-Marie est curieuse et aime découvrir les histoires des artisans et producteurs. Elle parcourt le web, mais aussi les salons.

“Je passe très vite dans les grandes allées. Ce qui m’intéresse, c’est d’aller sur les stands de ceux qui sont dans les petits espaces, tout au fond d’une allée. Ceux qui n’ont pas un budget faramineux pour se payer des grands stands bien exposés, à la vue de tous. Je découvre toujours des produits étonnants, et j’aime le temps que prennent ces producteurs pour nous raconter leur histoire. Quand c’est sincère, on le sent tout de suite et moi, j’ai envie de partager ça avec mes clients.”

La sincérité et le partage, c’est ce qui animent Christophe et Anne-Marie qui ont bâti un commerce à leur image. Comme pour tout entrepreneur, travailler à son compte présente l’avantage de façonner son métier et partager sa vision.

Quand on entre dans la boutique, les 3 espaces (vins, épicerie fine, déco) sont distincts, mais on sent l’unité qui les lie : la volonté de transmettre des histoires et de faire vivre une expérience aux clients ou aux curieux qui ont simplement envie de voir ce qui se cache derrière la vitrine.

Le parcours de Christophe et Anne-Marie me touche. En fait, c’est surtout tout ce qu’il y a derrière qui me touche : la volonté de mettre en avant des petits producteurs, leur intérêt pour les histoires des gens, leur vision du commerce de proximité bien sûr, et puis ce côté “on teste et on verra bien”. Après tout, qu’est-ce qu’on risque ?!

Je m’appelle Marion Darras, je suis freelance et j’aime profondément les mots. J’écris pour des entreprises des articles de blog, des newsletters et des portraits. J’aime également mettre à l’honneur des initiatives portées par des anonymes, simplement pour le plaisir de raconter de belles histoires. Je suis ce qu’on appelle, une copywriter.

--

--