on voit que tu as maintes inquiétudes et questions auxquelles tout le monde devrait prêter un peu d’attention, mais tes ressources pour les traiter ne sont que des opinions et impressions… là, on tourne en cercles car ces opinions proviennent de la même source que ces inquiétudes. peut-être cela est le signe d’un encombrement quelque part. et un encombrement n’est pas résolu en ajoutant mais, avant tout, en arrêtant l’ajout, et peut-être ensuite en faisant de l’espace. ainsi, si au lieu d’augmenter les ressources que l’on a toujours connu et qui ne font que nous engorger davantage, si l’on se défait de tous ces objets inutiles et pas nécessaires, cet espace libéré sera le berceau où les matériaux pour forger des nouvelles ressources apparaîtront, ce qui pourra nous ouvrir une autre voie pour faire face à ces questions. car si l’on reste attachés aux opinions comme les seuls outils de vie, on sera bientôt épuisés à essayer de résoudre ces inquiétudes qui s’accumulent sans cesse, car les opinions et impressions qui émergent dans notre esprit, dans ce cas, ne font que poser encore des questions, pas les résoudre. et parfois on a besoin des outils pour dissoudre certaines fausses questions, qui ne peuvent pas avoir de réponse, et qui sont le résultat d’une prolifération sans contrôle des opinions.

One clap, two clap, three clap, forty?

By clapping more or less, you can signal to us which stories really stand out.