Entretien avec Julien Desbordes, développeur FileMaker et fondateur de PRO-SOFT

Ingénieur informatique de formation, Julien Desbordes a travaillé 10 ans dans le développement et la gestion de projets informatiques. En 2016, il fonde sa propre société PRO-SOFT et accompagne des organisations, dans divers secteurs d’activité, dans la conduite de leurs projets informatiques. Retour sur son parcours et son expérience avec la plateforme FileMaker.

Pourriez-nous en dire plus sur votre cursus et ce qui vous a conduit à devenir développeur FileMaker ?

Au départ, j’ai une formation d’ingénieur en informatique spécialisé en gestion de bases de données avec 10 années d’expériences en développement et gestion de projets informatiques. Puis il y a cinq ans, j’ai été amené à devoir interconnecter une base Filemaker à un site web en wordpress et c’est là où j’ai commencé à travailler sur la plate-forme Filemaker.

Combien de temps vous a-t-il fallu avant de maîtriser FileMaker ?

Quand on est habitué à développer en langage de programmation avec des algorithmes complexes et que l’on requête des bases de données en langage SQL, c’est assez frustrant au départ de travailler avec Filemaker. Mais très vite, on arrive à s’imprégner de la philosophie de l’outil et après quelques mois, je maitrisais l’environnement des modèles, des scripts et des rubriques. Mon background en développement informatique et en modélisation de bases de données m’a aussi rapidement permis de réaliser des outils complexes en Filemaker pour répondre au mieux aux besoins de mes clients.

Qu’est-ce que vous appréciez le plus dans la plateforme FileMaker ?

Un des grands avantages de la plateforme est sa souplesse ! On peut rapidement intervenir lors d’un problème ou d’une demande de modification d’un client sans être obligé de passer par des manipulations complexes et chronophages. De plus, les nouvelles fonctionnalités ajoutées chaque année, l’ouvre un peu plus vers les autres plateformes.

Vous avez fondé PRO-SOFT en 2016, pourriez-vous nous en dire plus sur votre activité ?

J’ai eu l’opportunité de me lancer à mon compte en 2015 et devant l’activité grandissante j’ai créé ma société PRO-SOFT en 2016.

Beaucoup de clients recherchent une qualité dans l’exécution du travail, un sérieux dans le suivi des projets et la capacité à les accompagner sur toutes les problématiques techniques liées à leur projet, le tout dans un esprit de sérénité : c’est ce que je m’efforce à faire chaque jour. Au-delà de ça, j’apporte une grande importance à la qualité des échanges avec mes clients car je suis convaincu que pour qu’un projet aille jusqu’au bout, il faut aimer son travail et être heureux au fond de soi pour rendre heureux ses clients. Actuellement, j’accompagne plusieurs clients dans différents secteurs : la mode, la réservation de jets privés, la communication et l’impression ou encore les séjours linguistiques et la formation.

Quels sont les aspects de votre métier les plus intéressants selon vous ?

Ce que j’aime le plus dans mon métier, c’est de trouver la meilleure solution technique pour un client qui vient avec une problématique. Car cette réflexion nécessite de faire appel à son expérience personnel et d’être constamment en veille technologique sur les nouvelles fonctionnalités de la plateforme Filemaker et tout ce qui gravite autour. Une fois la meilleure solution trouvée selon les critères décidés (budget, limites techniques, temps de développement) du client, je l’accompagne de la rédaction du cahier des charges à la formation des utilisateurs en passant par le développement suivant les besoins demandés initialement.

Un exemple de solution que vous avez développée ?

La plus aboutie de mon point de vue reste une solution utilisée par une société de réservation de jets privés qui permet à ses utilisateurs de créer une cotation en quelques clics. Après avoir saisi les clients, les compagnies, les avions, les aéroports et les pilotes, il est possible de sélectionner les données dont on a besoin pour faire la cotation en pdf correspondante en quelques secondes. La plus complexe est une base dans le secteur du tourisme où les données de participants à des voyages sont synchronisées entre un site en wordpress et la solution en Filemaker.

Quels conseils donneriez-vous à ceux qui envisagent de se lancer dans une carrière de développeurs FileMaker ?

On pourrait croire que développer sur Filemaker est à la portée de tout le monde. Or je pense que pour faire une très bonne solution en Filemaker il faut quelques connaissances en modélisation de bases de données et posséder quelques techniques d’algorithmie. Ces deux points sont à mon point de vue indispensables pour créer une base de données Filemaker bien structurée et optimisée.


Rendez-vous sur le site Internet de Pro-Soft pour en savoir plus sur leurs activités et services.

Pour plus d’informations sur la plateforme FileMaker, visitez notre site Internet.

Show your support

Clapping shows how much you appreciated Equipe éditoriale FileMaker’s story.