S’initier au Financement participatif

http://www.mutinerie.org/event/les-clefs-reussir-campagne-crowdfunding/#.VPXDu3bUlKo

Le financement participatif, aussi connu sous son nom anglais « Crowdfunding », est une nouvelle réalité économique qui permet de soutenir financièrement des start-up.

Qu’est-ce que le Crowdfunding ?

Le Crowdfunding est une nouvelle manière de venir en aide à des entreprises, des associations voire même des particuliers qui rencontrent des difficultés pour se financer auprès des organismes bancaires traditionnels. Le financement participatif permet ainsi à des particuliers de s’engager activement pour le développement économique des entreprises sous la forme de dons, de contreparties non-financières, de prêts ou d’investissements.

Les plateformes de financement participatif fonctionnent grâce à un système de commissions sur les fonds que les entreprises parviennent à lever : elles s’élèvent généralement autour de 3–5% auxquelles s’ajoutent des frais de transactions (en général 3%). Ces frais sont payés la plupart du temps par l’entreprise, sauf dans le cas des projets sociaux où ils sont réglés par les investisseurs.

Cette nouvelle manière de soutenir l’économie s’articule donc autour de 4 grands types de financement : le « reward-based crowdfunding », le « donation-based crowdfunding », l’ «equity-based crowdfunding» et enfin le « lending-based crowdfunding ».

Le « reward-based crowdfunding » ou financement sans contreparties financières

Ce modèle est le plus répandu en France. Son fonctionnement est proche du mécénat car selon le montant du don, l’entreprise concernée peut offrir au donateur une récompense. Celle-ci peut être une prévente du produit qui sera proposé par l’entreprise ou encore un message de remerciement.

Les principales plateformes qui fonctionnent ainsi sont KissKissBankBank, Ulule (spécialisée dans les projets solidaires et citoyens), Reservoirfunds (principalement utilisée par de très jeunes entreprises) ou encore Zentreprendre dont la particularité est de s’organiser comme un réseau social : avant de pouvoir lever des fonds, l’entrepreneur doit réunir autour de son projet une communauté d’au moins 50 personnes.

Le « Donation-based crowdfunding » ou financement par le don

Le financement sans aucune contrepartie est le plus ancien des systèmes participatifs. La plateforme regroupe ainsi des milliers de projets, principalement caritatifs, pour lesquels les individus peuvent offrir un don.

La principale plateforme qui fonctionne selon ce principe est Just Giving, créée en 2000 pour soutenir des initiatives caritatives majoritairement aux Etats-Unis et au Royaume-Uni. Près de 12 000 initiatives sont référencées sur le site qui fédère plus de 24 millions de personnes.

Le « Lending-based crowdfunding » ou financement par le prêt

Comme son nom l’indique, le lending-based crowdfunding permet à des personnes de financer des entreprises sous la forme de prêt. Ce type de financement est encore peu développé car il se substitue aux banques et est donc régulé par des normes bancaires strictes. Une évolution de la réglementation française permettrait l’essor de ce modèle.

Le prêteur peut au choix se faire rembourser avec ou sans intérêts le nominal qu’il a prêté. Le fonctionnement du financement par le prêt repose beaucoup sur la réputation de l’entreprise au sein d’une communauté (numérique ou non).

Ce type de financement concerne aussi bien des initiatives solidaires, comme dans le cas de Hello Merci qui fonctionne sur le principe du « tout ou rien » (l’emprunteur reçoit des prêts à condition d’atteindre le montant espéré), que le micro-crédit pour Babyloan. Mais des entreprises ayant une activité plus importante peuvent également faire appel à ces plateformes : ainsi Lookandfin n’opère qu’avec des entreprises ayant un chiffre d’affaires d’au moins 300 000 euros !

L’ « Equity-based Crowdfunding » ou financement participatif en capital

Ce modèle est le plus récent en France. Les individus financent l’entreprise en devenant actionnaires du capital : la plupart du temps l’entrepreneur cède moins de 50% du capital pour rester majoritaire. L’Equity-based Crowdfunding s’adresse à de plus grandes entreprises que les 3 autres modèles car la participation minimale est généralement supérieure à 1 000 euros et les fonds récoltés peuvent dépasser 1 million d’euros !

Les plateformes se spécialisent dans certains secteurs, comme Wiseed (spécialisée dans les secteurs de la santé, de l’environnement, du numérique) ou mettent en place des méthodes de levée de fonds particulières comme Investir99 : la levée de fonds s’organise en 3 temps du « en parrainage » pendant lequel l’entreprise 99 parrains à « en financement » qui peut durer 12 mois jusqu’au stade final « financé ».

Smartangels, Anaxago et Happy Capital sont les autres plateformes fonctionnant selon ce modèle.

Il est donc possible de trouver sous un seul nom, le Crowdfunding, de nombreuses réalités qui veulent néanmoins atteindre le même objectif : s’engager financièrement pour l’avenir et soutenir autant que possible l’innovation, qu’elle soit sociale ou non !
Show your support

Clapping shows how much you appreciated Antonin Bibal’s story.