Niche is the new chic

La télévision telle que nous la connaissons n’est plus réellement d’actualité. En effet, l’émergence d’une ribambelle de technologies fait considérablement évoluer notre consommation du petit écran. Les grands groupes emblématiques doivent s’adapter face aux attaques du redoutable Netflix ou même des autres plateformes VOD montantes. La technologie progresse rapidement, ouvrant une myriade d’opportunités pour les plus petites plateformes, ou celles qui sont vraiment spécialisées -alias les niches.

Une TV qui attire moins

Nous ne regardons plus la télévision comme on le faisait autrefois, nous devenons “ spect-acteurs “. Ceci représente un enjeu majeur pour les entreprises audiovisuelles qui ne peuvent pas se permettre de passer à côté. De ce fait, elles adaptent déjà leurs services dits linéaires, en offres plus complètes. Les consommateurs veulent sans aucun doute avoir accès à un large panel d’options, cependant ils désirent regarder les contenus qui correspondent au mieux à leurs besoins. Ça ne dérange pas les consommateurs de voguer entre plusieurs plateformes pour se construire une offre 100% à leur image. Nous sommes en plein milieu d’une nouvelle étape de désintermédiation qui a pour but de répondre aux désirs de contenus sur-mesure.

Ainsi, les services OTT (Over The Top) deviennent une évidence pour toutes les parties prenantes du marché. Après l’ère du “ One Stop Shopping “, serions-nous en en train de vivre la suprématie des niches ?

Plus de 60% des Américains consomment quotidiennement des services OTT, alors que les adolescents Britanniques passent plus de temps sur Internet que devant la télévision. Cette tendance provoque une baisse considérable du temps de visionnage de la télévision classique : entre 2011 et 2016, au cours du dernier trimestre, il s’est vu dégringoler de presque 10 heures par semaine (pour les 18–24 ans) aux USA.

Un monde plus connecté

Ce graphique parle de lui-même :

Les appareils pour regarder la télévision évoluent rapidement, les téléviseurs deviennent connectés pour supporter un paquet d’usages mobiles et Internet.

Désintermédiation

All you need is niche

En 2015, il y avait 13 milliards d’objets connectés pouvant supporter un contenu audiovisuel, et nous prévoyons d’en avoir plus de 50 milliards d’ici 2020. L’institut GFK estime qu’il y avait déjà 7.5 millions de téléviseurs connectés à la fin de 2016. Cette démocratisation de la télévision connectée est une grande avancée pour les diffuseurs et pour les FAI (Fournisseurs d’Accès à Internet).

Moins pour Plus

La prolifération de différents médias joue aussi un rôle important dans la distribution de n’importe quel contenu. La plupart des utilisateurs ne veulent plus être pieds et poings liés à la télévision. Ils désirent véritablement prendre leur indépendance sur ce qu’ils veulent voir, sur ce qu’ils aiment vraiment. C’est pour cela qu’ils souscrivent de plus en plus à des offres OTT. Désormais grâce à votre Roku, votre ChromeCast ou Xbox, vous pouvez directement lancer ce que vous voulez sur votre télé, comme vous le feriez avec une app sur votre téléphone. La combinaison de l’IoT et de l’OTT ouvre le champ des possibles pour les services mais aussi pour une meilleure expérience utilisateur. Préparez-vous pour la 3ème révolution télévisuelle.

En vous inscrivant sur des plateformes VOD/SVOD spécialisées dans telle ou telle thématique, vous serez amenés à rejoindre un prestigieux cercle d’initiés.

source: Peter Hamilton Consultants, Inc

Non, vous ne trouverez pas tout sur Netflix, Hulu ou Amazon. Premièrement, parce que chaque plateforme VOD/SVOD a des procédés de sélection différents. Si Kinonation présente un bouquet de 50 films, iTunes en sélectionnera 30, de même pour Hulu et Amazon, et Netflix en prendra uniquement 2 parmi eux. Cela dépend aussi de comment s’effectuent les cessions de droits dans le monde entier. Les catégories telles que les films indépendants ou les reportages d’investigation, seront disponibles uniquement sur des plateformes thématiques. Les producteurs de contenus devraient se focaliser sur les plateformes de niche pour générer plus de revenus, dans la mesure où elles sont plus spécialisées et moins tournées vers l’argent. Les vidéos que vous regarderez sur ces plateformes changent de l’ordinaire. Qu’il est bon de se sentir spécial !

Nous ne sommes que des Humains

De plus, lorsque les diffuseurs classiques se reposent sur des business modèles basés sur la publicité, il est intéressant de noter qu’au final les utilisateurs finaux passent plus de temps à regarder des moyens à longs métrages (donc sur des sites de niche) que sur des plateformes classiques (GAFAs inclus).

Experts, gloire & communauté

Plus on est de fous, plus on rit

Les plateformes de niche offrent une expérience différente aux utilisateurs. Eh oui, vous n’êtes plus noyés dans les limbes des films disponibles sur Internet. Vous obtenez, la plupart du temps, une sélection sans algorithme. Réjouissez-vous de ces pépites sélectionnées pour vous, à la main ! Profitez de chaque minute de ces contenus qui viennent coller aux valeurs de la plateforme, en vous donnant l’impression d’avoir été correctement conseillé sur le film qu’il vous fallait. En clair, vous deviendrez un outsider et ne suivrez plus la mode comme tout le monde.

Si vous décidez de vous inscrire sur une plateforme VOD, c’est que vous êtes particulièrement intéressés par le sujet. Evidemment, les fondateurs des différentes niches sont de réels experts dans leur milieu. Attendez donc vous à obtenir un contenu pointu et de qualité. Ainsi, cette expertise rassemblera une foule de passionnés qui seront ravis d’apporter leurs idées, commentaires et bonne humeur. Appartenir à une communauté est un véritable avantage pour les utilisateurs, mais également pour la plateforme. Vous partagez les mêmes intérêts avec les autres membres, qui peuvent même devenir une famille !

L’attaque des Niches

En dehors de la télé classique, les gens ont tendance à cumuler leurs abonnements à des services OTT et 75% des 26–32 ans en ont 3 en moyenne. Vous avez matière à diversifier vos péchés mignons, avec en plus, des tarifs mensuels plutôt avantageux.

Les grands groupes investissent dans des formats courts car ils se sentent menacés par ces niches. Les consommateurs veulent des vidéos plus courtes, qu’ils peuvent regarder à tout moment. Ils ne veulent plus rester collés à leurs écrans, mais ils souhaitent tout de même conserver la même qualité que les programmes plus longs. Les entreprises audiovisuelles veulent véritablement baisser les prix de leurs “ grands bouquets “ en adaptant et diversifiant leur offre à ce que désire la foule : regarder.du.divertissement.en.masse (évidemment, il ne faut pas oublier d’inclure dans l’équation tous les éléments précédemment cités).

Vous n’êtes pas prêts d’arrêter d’entendre parler des plateformes de niches. Elles séduisent de plus en plus de personnes, en allant à chaque fois plus loin dans leurs spécialisations.

Niche n’est pas synonyme de petit : de nombreuses plateformes ont des millions d’abonnés. Quand la légitimité et la pertinence des contenus se corrèlent, les bénéfices fleurissent.

Au cours de ces derniers mois, nous avons lancé plusieurs plateformes SVOD destinées à des secteurs de niches. Grâce à nos solutions OKAST et FlameFy, il nous est possible de distribuer et d’engager de nouvelles audiences. Nous avons ainsi vu une rapide progression de ces niches, et donc prouvé la force de cette nouvelle façon de proposer du divertissement.

Vous voulez découvrir de chouettes offres ? Jetez un coup d’œil à ces plateformes et dites-nous à quel point vous êtes fan : Spicee, China Screen, Mubi.

Niches are coming !