Porter un regard sur sa ville: participation ou consultation ?

Forum Lyon 2015 — Une Âme pour l’Europe à Rillieux-la-Pape

Le Forum Lyon — Une Âme pour l’Europe est un parcours de rencontres et de discussions publiques à travers l’agglomération lyonnaise pour valoriser la richesse culturelle des villes, encourager la participation de chaque citoyen au jeu démocratique et promouvoir de nouvelles formes de coopération entre acteurs de la société civile et responsables politiques.

En 2015, deuxième étape du forum à Rillieux-la-Pape (après celle à Villeurbanne) où la compagnie de théâtre Image Aiguë a été invitée pour participer au lancement du Conseil Citoyen de la ville. Nous venons accompagnés de deux observateurs européens, Petr Šimon (Plzen — République Tchèque) et Jacques Lévy (Lausanne — Suisse). Nous les laissons se présenter eux-même…

Réalisation : http://www.epicerie-culturelle.com

Cette invitation intervient dans le cadre d’une collaboration avec le Conseil Municipal d’Enfant (CME) de Rillieux-la-Pape devant lequel nous avons représenté « L’homme qui marche ». Il s’agit d’un spectacle au cours duquel les spectateurs prennent la parole pour partager ce qu’ils ont vu, ressenti, projeté dans les histoires qui leur sont montrées.

Nous avons rencontré des jeunes qui nous ont donné l’impression d’avoir un regard sur leur ville, sur la société, de savoir réagir, de comprendre, de dialoguer, de discuter… certainement pas à des niveaux de politiques politiciennes mais plutôt en se positionnant comme des citoyens et des futures acteurs de leur ville — Nicolas Bertrand, co-directeur de la compagnie

Le thème est donc à l’expression de chacun à Rillieux-la-Pape. La soirée de lancement du Conseil Citoyen prend ainsi pour titre « Donner la parole aux citoyens : enjeux et limites ».

Quelques mots sur le Conseil Citoyen : Ce lancement s’inscrit dans le cadre de la « Loi de programmation pour la ville et la cohésion urbaine du 24 février 2014 » qui stipule la mise en place de « conseils citoyens » dans l’ensemble des quartiers prioritaires. L’objectif est de « conforter les dynamiques citoyennes existantes et de garantir les conditions nécessaires aux mobilisations citoyennes ».

La municipalité de Rillieux-La-Pape a saisi l’opportunité pour unifier les différents quartiers de la ville à travers un Conseil Citoyen unique qui remplace les multiples Comités de quartiers qui existaient jusqu’à ce jour.

Nous sommes invités à la discussion de cette soirée de lancement en tant que médiateur, et pour proposer un autre regard :

  • celui d’une compagnie artistique qui travaille à la créativité de spectateurs habituellement muets et passifs.
  • celui d’européens qui vivent et construisent des projets suscitant la participation citoyenne.
L’homme qui marche devant le CME de Rillieux-la-Pape | 1: Armand Mpassi | 2: Ichak Mlinde, Frédéric Périgaud et Armand Mpassi | Frédéric Périgaud et Nasser Saley (Photos de Nicolas Bertrand)

Vendredi 13 Novembre 2015

Le lancement du Conseil Citoyen est programmé sous la forme d’une discussion sous le thème « Donner la parole aux citoyens : enjeux et limites ».

Nous avons souhaité des lieux ou la parole n’est pas encadrée par des politiques, des lieux où tous peuvent s’exprimer. — Mme Nejjar

Mme Nejjar, Maire adjointe à l’Egalité des chances et à la Démocratie locale, ouvre la soirée en expliquant la création d’un Conseil Citoyen en remplacement des Comités de quartiers et en justifiant le choix d’éloigner les élus de cette instance pour laisser les habitants s’exprimer librement. Valérie Potier, responsable du service démocratie locale, apporte ensuite les précisions techniques.

Ecoutez l’introduction du débat par Nicolas Bertrand
Flyer édité par le Service démocratie locale de Rillieux-la-Pape

Les questions fusent après cette présentation. Ce sont des questions d’ordre pratique concernant des précisions d’organisation du Conseil Citoyen, mais le débat s’élargit aussi à des interrogations qui se posent à tout projet de ville participatif.

  • La question des difficultés du tirage au sort. « Comment renouveler le tirage au sort s’il n’y a pas assez de personnes qui souhaite participer ? » « Sur quelle liste tirer les noms des habitants (qui ne sont pas forcément inscrits sur les listes électorales) ? »
  • La question de la légitimité des habitants à participer aux projets de ville. « Qu’est-ce que peuvent apporter des gens par exemple qui ne sont pas architecte, qui ne savent pas quel est le coût du bâtiment… De quoi on va parler ? Qu’est-ce qu’on va apporter ? »
  • La question du pouvoir de ce Conseil Citoyen. « Est-ce simplement consultatif ? » Quelle est la finalité des réflexions qui émergeraient du Conseil ?
  • Celle de l’investissement des habitants revient régulièrement. « Ce sont toujours les mêmes qui s’implique ! » Est-ce que la participation de seulement quelques un n’est pas la manifestation d’une mauvaise volonté de la majorité ? Un élu relève « Nous sommes une soixantaine réunis aujourd’hui, pour une population de plus de 30 000 habitants ».
Soirée de lancement du Conseil Citoyen | 1: Nicolas Bertrand | 2: Jacques Lévy, Petr Simon et Nicolas Bertrand | 3: Débat entre les participants (Photos de Selene Verri)

La mise en place du Conseil Citoyen ne fait pas l’unanimité : un habitant quitte la séance pour manifester son désaccord avec la fin des Comités de quartier, quelques jours plus tard une association (proche de l’ancienne municipalité) détaille dans un article son opposition.

Ressort des échanges une envie de contribuer à l’évolution de la ville, nous sommes notamment frappés par une revendication de la commune comme unité face à la division des quartiers : « Il est temps de reprendre notre ville en main avec une étiquette de bon sens » affirme une habitante, « j’habite à Rillieux et sans honte ! »

C’est ensuite au tour de nos invités européens de prendre la parole.


Petr Šimon s’intéresse à la méthodologie des groupes de travail du Conseil Citoyen et plus particulièrement à l’utilisation des produits finaux de leurs réflexions. De son expérience du travail à Plzeň pour le titre de Capitale européenne de la culture, il met en garde les habitants contre les politiciens et les engage à rédiger un document témoin de tout leur travail pour que leurs propositions conseil municipal « ne restent pas au fond d’un tiroir ».

Ecoutez l’intervention de Petr Šimon

Jacques Lévy s’arrête sur certains termes employés au cours de la discussion. Il insiste par exemple sur la distinction des rôles d’« usager » et de « citoyen » des habitants par rapport à leur ville. Il invite les politiques à se mettre en danger et à penser les projets comme les habitants : non à l’échelle d’un mandat mais d’une vie, non à l’échelle d’une commune mais d’une aire de vie.

On ne peut plus faire d’urbanisme sans la participation des habitants.
Nous sommes des usagers, mais nous ne sommes pas que des usagers, tous les citoyens sont capables de parler de justice. — Jacques Lévy
Ecoutez l’intervention de Jacques Lévy

Le débat se poursuit avec les réactions, les questionnements, les critiques d’habitants de Rillieux-la-Pape.

Ecoutez les échanges

Samedi 14 Novembre 2015

La matinée est consacrée à une balade dans Rillieux-la-Pape. Nous sommes guidés par Alexandre Gauchard, agent de développement territorial du Grand Projet de Ville (GPV) en charge des quartiers Ouest, de lieux culturels en lieux de citoyenneté structurant la rénovation urbaine de Rillieux.

Petr Šimon, vue du parc Brosset (photo de Nicolas Bertrand)

Nous sommes notamment passé par une résidence artistique à la tour Lyautey. (Ci-jointes en lien, des nouvelles de la résidence mi janvier et fin janvier.) Nous avons poussé l'exploration du quartier jusqu'au parc Brosset avec une vue imprenable sur le Nord-Ouest de Lyon. Le parcours s’est terminé par un passage devant le Centre Chorégraphique Nationale de Rillieux-la-Pape, bâtiment étonnant dont la mission nationale de création artistique semble dynamiser la ville.

L’après-midi devait être consacrée à « L’homme qui marche », mais en raison des attentats qui ont eu lieu la veille au soir à Paris, la représentation n’a pu être ouverte au public.

Petr Šimon, Valéry Potier et Jacques Levy (photo de Nicolas Bertrand)

Le week-end s’est achevé sur un dialogue entre nos invités européens et Valérie Potier, chef du Service démocratie locale de Rillieux-la-Pape. L’envie du Service démocratie locale de poursuivre l’aventure avec la compagnie et l’intérêt de Jacques et Petr pour la dynamique qui se met en place à Rillieux laisse imaginer de nouvelles rencontres et collaborations artistiques et internationales.

1: Tour Lyautey | 2: Vue du parc Brosset | 3: Petr Simon, Jacques Lévy, Olivier Perriraz et Alexandre Gauchard | 4: Centre Chorégraphique National (Photo 1 : Nicolas Bertrand, Photos 2–4 : Julie Plozner)

A lire

Etape précédente: 30–31 octobre 2015 à Villeurbanne

Etape suivante: 28 novembre 2015 à Lyon


JJacques Levy
Professeur ordinaire de géographie et d'urbanisme à l'Ecole Polytechnique Fédérale de Lausanne, directeur du laboratoire Chôros. http://choros.epfl.ch

PPetr Šimon
Responsable des projets Internationaux de Plzeň 2015 et vice-président de l'Alliance Française. Diplômé de la Faculté de pédagogie de l'Université de Bohême de l'Ouest, il y a étudié la langue tchèque et la langue française. Il a co-écrit le dossier de candidature de Plzeň au titre de capitale européenne de la culture 2015.


Quelques Liens

Plus de photos du week-end avec le lien ci-dessous:

https://www.flickr.com/photos/imageaigue/albums/72157661941114146/with/23404943656/

Pour une vision plus globale du Forum, le programme complet dans lequel s’inscrit l’étape de Villeurbanne est à télécharger :
http://image-aigue.org/owncloud/index.php/s/ACPOw96nCIBgkL3

Remarques

Toutes les citations sont issues de la soirée de lancement du Conseil Citoyen le vendredi 13 novembre 2015.

Les photos de « L’homme qui marche » devant le Conseil Municipal d’Enfant n’ont pas été prises au cours du week-end mais lors de la date de report de la représentation.

L’ensemble des photos a été pris à Rillieux-la-Pape.

Organisation

Le Forum Lyon — Une Âme pour l’Europe est un projet de la Compagnie Image Aiguë et de l’initiative Une Âme pour l’Europe, autour duquel se sont fédérés un groupe informel d’acteurs culturels.

Direction du projet : Nicolas Bertrand, assisté de Juliette Mabilais

Le Forum Lyon 2015 est conçu et organisé avec la Ville de Villeurbanne (en coordination avec le Rize), la Ville de Rillieux-la-Pape (en coordination avec le Service démocratie locale).

Il bénéficie du soutien de la Fondation Hippocrène et de la Région Rhône-Alpes.


Rédaction et coordination du compte-rendu : Juliette Mabilais