Autant de Montréalais

Cent directions dans le Village Shaughnessy

Sans direction

Aujourd’hui, comme à l’habitude, j’étais sans direction quand je suis sortie avec ma caméra. En me baladant rue Sherbrooke, j’ai pris la direction de l’un de mes quartiers favoris : le Village Shaughnessy. J’y suis allé à de multiples reprises faire des photos dans Shaughnessy, et comme à chaque fois que je revisite un quartier, j’y découvre des choses que je n’avais pas encore aperçues. De plus, j’ai à nouveau constaté la vitesse ‘ridiculous warp’ à laquelle Montréal change, en tout cas pour moi. Dans le cas du Village Shaughnessy, c’est son pourtour qui se transforme vitement. Lui, il est un petit ghetto d’héritage historique, heureusement, magnifique.

Intuition et inconscient

L’intuition et l’inconscient mènent souvent vers de nouvelles découvertes. Mais surtout, cette façon de faire est une méthode pour décrocher et libérer son esprit des polluants de la vie de tous les jours. C’est quand on a l’esprit libéré qu’on peut entrer en contact avec son environnement. C’est dans ces moments là que j’aperçois les belles scènes. J’ai parfois l’impression de disparaître et de devenir un visiteur d’ailleurs, invisible, venu observer Montréal et ses habitants. Ce qui est le plus agréable pour moi c’est de faire des sessions de photographie de rue guidées par l’entremise de fototourmontréal. Faire de nouvelles rencontres intéressantes et montrer ma ville est un véritable plaisir.

Apprécier ou oublier

J’apprécie beaucoup les empreintes du passé qui résonnent encore fort sur la rue. Les icônes architecturales et culturelles des quartiers centraux c’est comme la personnalité d’un individu ; ce sont eux qui définissent la personnalité d’un quartier. Ce sont ces édifices, leur lieu et les gens qui détermineront si vous aller remarquer ou ignorer le quartier et l’oublier. Pour le souvenir sur l’esprit à long terme ou encore pour l’envi de venir y vivre, il faudra un peu plus des quartiers et de la ville.


Les quartiers ont besoin de plus

Qu’est-ce qui fait la réputation d’un quartier ? Il est évident que l’héritage architectural d’un quartier contribue grandement à son rayonnement, surtout dans le marché touristique. Mais les quartiers ont besoin de bien plus pour rayonner et se positionner comme communauté dynamique, durable et rentable. Ils ont besoins d’espaces verts, de résidents permanents, de commerces et de projets novateurs. Pas nécessaire d’être urbaniste pour comprendre ça, c’est le gros bon sens. L’ONU possède un programme pour aider les villes à réaliser des projets novateurs et durables.


Un immeuble remarquable

Un des immeubles les plus remarquables du quartier est l’ancien Children’s Hospital du Centre Hospitalier de l’Université McGill. Le CUSM a délaissé le vieille hôpital pour fusionner ses activités aux nouvelles infrastructures du CUSM campus Glen dans Notre-Dame-de-Grâce. Récemment, l’entrepreneur Montréalais Investissement Poirier s’en est porté acquéreur et prévoit le re-développer. En quoi ? C’est la question que tout le monde se pose car l’ampleur de cet immeuble et de son lot, sa valeur patrimoniale et sa position stratégique dans le quartier sont majeurs. Ce qu’il deviendra aura un impact très important sur l’ensemble de l’Ouest du Centre-Ville. Ce que l’on sait pour le moment c’est que le site aura une fonction mixte. Mais l’intégrité du vieille édifice n’est pas garantie.


Un quartier vert

Question d’espaces verts, le Village Shaughnessy est assez bien pourvu. Ses avenues sont bordées de gros arbres et on y trouve de nombreux parcs et espaces publics. C’est un des quartiers de Ville-Marie où l’air est le plus frais et ce n’est pas trop car il y’a un trafique massif et de nombreux chantiers de construction majeurs dans ses alentours. Quant à ses avancées techniques en développement durable (projets durables, gestion des déchets et constructions éco-énergétiques) je n’ai pas suffisamment d’information pour l’évaluer mais le quartier doit se soumettre aux procédures de son arrondissment.


Des terrains vagues au potentiel exceptionnel

Le quartier est jonché de plusieurs terrains vagues et stationnements extérieurs qui représentent autant de lieux au potentiel de re-développement urbain exceptionnel. Ceux-ci sont plus remarquables que la moyenne à Montréal ne serait-ce que part leur situation dans ce magnifique quartier, et leur proximité avec des développements majeurs comme Quad Windsor et Griffintown. Stratégiquement positionné, doté d’un environnement et d’un patrimoine historique sophistiqué, le Village Shaughnessy représente pour moi un des quartiers les plus prometteurs du Montréal de demain.


Dans un Montréal en transformation

Nous vivons une période remarquable à Montréal. Notre ville joue son avenir plus que jamais et les Montréalais remuent dans les brancards. Les projets majeurs d’infrastructures, de développement immobilier et d’innovations techniques y sont très nombreux et les problèmes aussi. Tout ça représente une soupe bouillonnante de dangers et d’opportunités que les étrangers aussi reluquent et entreprennent. Ainsi, les investissements viennent d’un peu partout. Dans cet optique, le design urbain jouera un rôle très important dans le Montréal du futur et la place qu’elle réservera à la qualité de vie de ses citoyens.

Place du Canada

Pour conclure cette session, je suis passé par la plus nouvelle des places publiques de la métropole. Et j’ai eu une agréable surprise. La nouvelle Place du Canada — une mise à niveau remarquable de ce qui se trouvait déjà là — est magnifique. C’est pour ça que je la qualifie de nouvelle place. Cette réussite urbaine ouvre une toute autre perspective sur ce coin du centre-ville. Elle me laisse entrevoir ce que ma ville est capable d’offrir comme sophistication dans le design urbain et comme qualité de vie dans un avenir rapproché. Ça a fait du bien à mon ego de Montréalais de m’y asseoir et de regarder la réaction des touristes sur place.

Un projet citoyen pour le quartier latin

En terminant, je vous informe que je suis à la tête d’un projet citoyen sur l’îlot Voyageur Sud qui propose de créer un marché public vert et inclusif qui ferait la promotion des produits québécois, de la réinsertion sociale dans les métiers de l’agriculture urbaine et du développement durable et de la ville intelligente. Le Marché Voyageur répondrait à plusieurs besoins dans le quartier latin et le secteur Émilie-Gamelin. Il offrirait des espaces verts, une ferme urbaine, des aliments frais à prix abordables, une belle image à l’entrée de la ville et des emplois. Pour appuyer ce projet rendez-vous sur la page web du Marché Voyageur.

Texte & Photos : Eric Soucy

Tous droits réservés / all rights reserved FI3200/2016

fototourmontréal : il reste encore plusieurs plages de temps disponibles ses prochaines semaines pour des sessions guidées de photographie de rue dans les quartiers les plus remarquables de Montréal. N’hésitez pas de communiquer avec nous pour réserver votre session. Voir Montréal autrement.