✵ Douce humeur de chien

Ces heures où l’eau même devient presque une étuve. Promenade sur le sable et soudain changement de décors par changement d’habitudes.

Un chien sauvage prend ses quartiers d’été. Pas ceux qu’on lui permet, mais ceux qu’il choisit.

Moi, Chien sauvage, j’ai chaud…. Alors je m’installe ici. Sommes nous en Europe ? Non, évidemment…on m’aurait chassé de là depuis longtemps… pour le bien être paysagesque touristique.

Mais ici, l’eau est libre, chaude comme une liqueur, disponible, sauvage…comme moi.

J’agite mes oreilles. Je goûte un peu d’eau salée, juste pour le plaisir de ne pas avoir soif. Je regarde les humains qui m’observent de leurs gestes inhabitués. Je me gratte un peu. Je vois les bateaux qui passent. J’aspire le soleil multiplié en vaguelettes sur mon pelage mouillé.

J’aime. Je vis simplement. Et j’aime.

Page précédente … … … … … … … … … … … … Page suivante

Show your support

Clapping shows how much you appreciated Fraissinet’s story.