Dessin: Ribs . Illustration: Máyra

Sexe faible, vulnérable et dépendant”, c’est comme ça que les femmes sont décrite au cours de leurs existences. Ça vision contribuait à la formation des rôles de genre dans la société en imposant aux femmes le milieu privié et le ménage, et ayant comme but satisfaire la nécesité des hommes- que etaient les patriarches. De cette façon, la société machiste a été créé.

L’humanité est masculine, et l’homme définit la femme non à elle-mêmes, mais relativament à lui, elle n’est pas considéree comme être independant.(Le deuxième sexe,1949. Simone de Beauvoir)

Titres des journaux brésiliens

Dans la contemporanéité, cet écho de la naissance sociele est estampé aux titre des journaux. Entre l’espace des reportages vagues et données qui montret la quantité de victime(1,2 millions d’après à lIBGE) de viole, de violence domestique et de féminicide, celles-ici ont sa voix et sa expérience vécue étouffée. En outre, le sentiment d’impunité, d’insécurité et de peur d’être femme est renforcé par des’intitutions qu’ignorent ce sujet et le traitent comme une tabou. Et à l’homem, soit garanti “laissez-passer” pour oppimer.

coletives feministes

Cette alarmante réalité a incité les coletives feministes, comme Ni uma Menos e Think Olga, ont développé un espace pour discuter et informer sur la violence contre la femme, en plus de promouvoir des campagnes, comme “ Chega de fiu fiu”; #primeiroassédio, entre autres. Heureusement, cette lutte a déjà ramené des résultats, comme la création d’une législation propres(Lei Maria da Penha).


Entre-temps, memes avec l’élévation des plaintes, grâce à cette législation, le sentiment d’impunité a découragé les femmes, vu que seulement 10% des rapports juste 1% est jugé et condamné, conformément donnés de l’IPEA. Donc, pendant que cette Société machiste n’est pas déconstruite, pendant que n’est pas formée une culture de responsabilité et punition des agresseurs, pendant que la culpabilisation de la victime a lieu, douzaines de femmes continueront a mourir, dans une société où on a besoin de revendiquer être femme, parce que “ Personne ne naît femme, devient femme”.


Máyra Xavier.
Show your support

Clapping shows how much you appreciated Français Chouette’s story.