Mantas Hesthaven’s photo on unsplash.com

5 conseils pour surmonter le retour d’un voyage

Toujours la même histoire, on part à l’étranger, on retrouve le goût de la vie. Quelques mois, voire années, plus tard, le retour s’impose. Qu’il soit voulu ou forcé, on est tous passés par là, ou ça ne serait tarder… Pour certains, l’étape sera plutôt facile, d’autres ne s’y feront jamais. Comment retrouver ce qui nous fait vibrer après un long voyage ? Comment surpasser cette envie de repartir aussitôt le pied posé en terre sédentaire ?

Septembre 2016. Canada. Reprise de mes études. Retour à la réalité après 2 ans de liberté. Une violente envie de tout plaquer et d’aller me terrer dans une forêt, retrouver l’odeur de la terre et des arbres, le toucher de l’eau jaillissant des cascades, et l’immensité de l’horizon au sommet des montagnes.

Dans cet article, je vais pouvoir vous dire ce qui m’a remis sur les rails, ce qui fait vibrer chacune de mes cellules aujourd’hui, ce qui me garde en mouvement même en étant dans ma vie de sédentaire.


Oui, le texte est long, mais si c’était court et facile, on ne serait pas là en train de pleurer toutes les larmes de notre corps face à tant de sentiments contradictoires et de chaos intérieur…

Sinon, prochainement, on est plusieurs à se réunir pour se soutenir et se conseiller pour mieux vivre notre retour !

>> ICI <<


1. Chercher un sens

Qu’il soit voulu ou forcé votre retour est un fait inévitable. Rares sont ceux qui vont de voyage en voyage sans jamais repasser par la case “départ”, celle de la maison ou de la prison…

Quelle est la raison de votre retour ?

Quelle importance donnez-vous à cette raison ? C’est le poids qu’elle représente pour vous qui joue un rôle crucial dans votre vision du retour.

Une personne ravie de son road trip mais également ravie d’avoir trouvé le job de ses rêves, même si celui-ci se trouve dans sa ville natale, aura peut-être moins de difficulté à surmonter ce retour. Elle sera motivée par la cause (ou la finalité) de son retour. Elle saura trouver un sens à cette nouvelle dynamique.

2. Créer une dynamique

Façonnez une nouvelle dynamique à votre image !

Soyez créatifs dans cette étape ! Je ne peux pas croire que vous ayez voyagé seul(e)s, fait le tour du monde, avec tous les imprévus et parfois galères que ça comporte, sans avoir une grande dose de courage, d’ingéniosité, de débrouillardise, de folie !

  • Priorisez vos besoins !

Vous avez besoin de relations sincères et enrichissantes, que l’on retrouve souvent en voyageant ? Identifiez les personnes que vous connaissez déjà qui peuvent répondre à ce besoin.
Faites vous plaisir ! Tout ce qui vous apporte de l’énergie, démultipliez-le !

  • Minimisez les aspects qui vous grugent de l’énergie, voire supprimez-les !

Vous en avez marre d’être entouré(e) de personnes superficielles qui n’ont pas les mêmes centres d’intérêts ? Personne ne vous oblige à écouter X se lamenter pendant des heures sur votre épaule, ou Y cracher sur le dos de sa collègue. On n’a pas voyagé à l’autre bout du monde pour revenir et recommencer la même vie, sans avoir appris quoique ce soit sur nous-mêmes et donc faire comme avant, si ?

  • Identifiez les barrières qui vous limitent !

J’ai envie de vous dire que ça m’a pris une bonne dose de volonté, de lucidité et de courage pour aller soulever ces dernières à leur source ! Qu’est-ce qui fait qu’on ne s’autorise pas à réaliser nos rêves, nos envies, nos ambitions lorsqu’on revient chez nous ? Pourquoi on ne croit pas en nos projets ? Qu’on se cache derrière un rôle, un masque ? A force de voyager, est-ce qu’on voyage vraiment ou est-ce qu’on fuit quelque chose ? Les réponses sont parfois difficiles à admettre… elles en sont d’autant plus puissantes pour la suite. Des ateliers de développement personnel m’y ont beaucoup aidé.

3. Reconnecter avec le Monde

Souvent, ce qu’on aime en voyage ce sont les rencontres avec des inconnus ! Les cultures, les visions, le langage, la nourriture, les discussions, tout est si différent et nous enrichie, nous ouvre l’esprit ! On a soif d’apprendre de l’autre, de cet inconnu, encore et toujours ! Bonne nouvelle ! L’inconnu est partout !

Pourquoi à l’étranger lorsque des inconnus nous parlent on trouve ça cool, et aussitôt rentrés chez nous, on se recroqueville dans notre coquille ?

Sinon, ils restent toujours les réseaux sociaux ;) Groupes de voyageurs, d’ex-voyageurs, de rêveurs, tous vos centres d’intérêt ont un groupe Facebook, croyez-moi ! On sait si bien s’en servir alors profitons de leurs avantages qui sont de nous réunir, en vrai.

4. Développer ses passions

Nos passions nous définissent, elles racontent qui nous sommes, ce qui nous fait vibrer, ce que nous sommes capables de partager avec le monde entier, dévoilent notre part la plus authentique.

Voyager, une passion ?

Comme beaucoup, je la mets dans la catégorie “passion”. Pourtant, voyager c’est tellement de choses. Nous avons quasiment tous une façon de voyager qui nous est propre. J’ai rencontré des voyageurs qui ont parcouru plus de kilomètres que moi et pourtant, selon ma valeur du voyage, n’ont pas saisi la flamme de ce que j’appelle “voyage”. Qu’est-ce que veut dire “voyager” pour vous ? Allez, en trois mots ? Puis, en un, si vous y arrivez.

Il faut que ce mot résonne en vous comme un son de cloche, comme le premier rayon de soleil qui vient frapper la cime des arbres, comme le baiser de votre amoureux-se qui vous chatouille les entrailles. Alors ?

Je suis certaine que ce mot, cet aspect qui vous émeut, vous met en mouvement, vous donne de l’énergie, et qu’au-delà du voyage, vous pouvez l’employer ailleurs, le retrouver ailleurs, le créer peut-être ! Pour ça, il va falloir sortir de sa zone de confort, encore une fois. Mais ça, en tant que voyageur aguerri, je vous fais confiance, ça ne va pas être trop difficile.

5. Etre patient(e)

Soyons indulgents avec nous-mêmes et notre entourage. Laissons du temps au temps. Finalement, comme pour un énième voyage, il faut atterrir et s’acclimater, redécouvrir la culture et les habitudes. Petit à petit, créer autour de soi la vie qu’on a toujours souhaité avoir. Personnellement, je sais pertinemment que le sens que je donne à ma vie reste le même, ici ou ailleurs.

Pas de recette miracle, juste un sincère partage d’expériences :

Peut-être que ça ne fonctionnera pas comme ça pour tout le monde, et peut-être que vous êtes dans cette période de turbulences aiguës, où vous avez juste envie qu’on vous foute la paix, qu’on vous dise que la seule solution c’est de repartir, que les voyageurs qui ont réussi à poser leurs valises ne sont que des déserteurs qui ont perdu toute notion de liberté, et c’est ok ! Je suis passée par là aussi…

Bon courage !


Globe-trotteuse et auteure du livre “Hémisphères en mouvement”, le voyage est pour moi une quête de sens et d’identité, une initiation à des prises de conscience et des transformations. En route vers un voyage intérieur !

J’anime également des ateliers qui associent intelligence collective et émotionnelle, afin de se (re)découvrir sous différents aspects de notre potentiel.

N’hésitez pas à me contacter et à me suivre sur les réseaux sociaux !

Facebook — Hémisphères en mouvement

Facebook — Développons notre potentiel

Twitter, Instagram, LinkedIn

Medium France

La publication officielle de Medium en France. Pour nous proposer votre histoire, écrivez-nous à french@medium.com

Marion Soeur Warain

Written by

Auteure, hypnothérapeute, coach, globe-trotter, humaine passionnée ! http://marionsw-devenir.com

Medium France

La publication officielle de Medium en France. Pour nous proposer votre histoire, écrivez-nous à french@medium.com