En voiture connectée, Simone !

Chère Simone Louise de Pinet de Borde des Forest, tu as un nom à rallonge, mais tu es un symbole ! Quand on revisite ton histoire, on observe l’évolution de la société à travers le temps. Tu es le reflet de ton époque et de ses transformations, tout comme l’automobile qui a toujours été une photographie de son temps.

Tu es née en pleine seconde révolution industrielle, au début du XXème siècle, quand le monde retrouve la croissance grâce aux industries electro-pétro-chimiques nouvelles. C’est l’époque où Carl Benz construit la première automobile aboutie et où Dunlop, ce vétérinaire écossais, met au point un tube de caoutchouc pour avoir moins mal au cul quand il fait de la bicyclette... On connaît la suite de l’histoire.

Pendant ta jeunesse, très rapidement, l’automobile se développe. C’est à la fois un monstre et un objet de luxe que l’on expose. Elle te fascine, objet de passion qui t’attire comme un aimant. Elle fait ça à beaucoup de gens. Encore et toujours…

En 1929, tu as 19 ans, et tu décides de passer ton permis de conduire, ce qui est déjà rare à l’époque pour une demoiselle, même de bonne famille. Mais ça ne te suffit pas, Tu veux montrer que la Femme n’est pas juste cette ménagère moderne que la publicité cantonne au rôle de consommatrice souriante.

Alors tu te lances dans la course… Et carrément dans la course automobile ! Avec un certain succès d’ailleurs, ce qui a provoqué l’étonnement et l’admiration de très nombreuses personnes, Fangio y compris !

Simone, tu es l’incarnation de la modernité. Tu représentes la classe, la liberté, l’endurance, la beauté, la féminité, l’audace, l’aventure, le panache. Toutes ces qualités que l’automobile aime à représenter. C’est finalement elle qui se met à ton image pour évoluer au rythme de son époque.

La voiture devient le moteur des évolutions technologiques, ergonomiques, électroniques, économiques, mais aussi des process de production : Taylorisme, Fordisme, Toyotisme. De l’organisation scientifique du travail au lean management, c’est pour mieux produire les voitures qu’on imagine de nouvelles formes de structurations techniques et humaines.

Tu vois tout ça d’un oeil amusé chère Simone, car les années passent et l’automobile se transforme mais reste toujours le miroir de la société qui t’entoure.

Et nous voilà en pleine 3ème révolution industrielle. La transformation numérique. L’ère du digital et du connecté. Encore une fois l’automobile sera le fer de lance d’un marché en pleine expansion, celui de l’Internet des Objets avec la promesse de retombées économiques conséquentes, ainsi que celle d’une implantation durable de cette technologie.

Source : http://www.objetconnecte.com/

Le 18 novembre 2015 aura lieu la première Journée De la Mobilité Connectée à Lille. Cet évènement organisé par Tymate et ses prestigieux partenaires du monde digital et automobile sera l’occasion de découvrir les nouvelles perspectives et les nouvelles expériences de cette voiture toujours avant-gardiste.

Elle permettra de démontrer que ce qui compte au delà des évolutions technologiques, ce sont bien les nouveaux usages qu’ils impliquent.

Nous aurons une pensée pour toi chère Simone, car tu n’as plus l’âge de conduire mais tu pourras quand même prendre le volant d’un véhicule connecté.

Allez en voiture Simone ! Aujourd’hui c’est elle qui conduit, mais c’est toi qui klaxonne pour annoncer le début d’une nouvelle course à laquelle tu comptes encore participer !

Marc-Antoine Navrez (@marcantoinavrez), CEO de Tymate (@tymate)

Vous avez apprécié ce billet ? N’hésitez-pas à le recommander et à découvrir mes autres articles

Références :