J’ai mon avis, et alors !

« Quand tout le monde est du même avis, c’est que personne ne réfléchit beaucoup. » Walter Lippmann

Je suis dans le juste

  • Parce que c’est ce que j’ai appris…
  • Parce que c’est ce que je crois…
  • Parce que c’est ce que j’ai vécu…
  • Parce que c’est devenu ma réalité…

Il est bon d’avoir un avis, et d’être capable de le partager.

Ou cela se complique

  • Lorsque nous pensons que c’est la seule réalité possible, et que nous mettons tout en œuvre pour que chaque personne en pense de même autour de nous.
  • Que nous ne sommes plus en mesure de mettre en cause le fondement même des idées qui nous gouvernent.
  • Quand nous n’acceptons plus une autre interprétation sur l’objet ou le sujet.

L’opposition sépare

C’est possible, entre deux personnes fermées et peu enclines à remettre en cause leurs dogmes. Pendant ce laps de temps, d’autres vont se rapprocher sur le même sujet.

Tout est finalement une question d’acceptation, et d’ouverture d’esprit.

Oui, me direz-vous, changer d’avis comme de chemise, je laisse cela aux autres.

Est-ce vraiment de cela dont’il s’agit ?

Fuir la différence

C’est le pas de trop… que j’évite de faire.

Souvent, la différence nous fait rencontrer des personnes de grande qualité. De rencontres qui nous enrichit, et nous fait découvrir de nouveaux chemins possibles.

Nous nous rendons dès lors compte, que notre réalité était simplement flouée par nos filtres. Qu’il existe de nombreuses manières de voir les choses, et que chacun peut finalement détenir un bout de la vérité.

Oui, nos paradigmes et dogmes nous rendent parfois la vie compliquée… où en sommes-nous responsables ?

S’ouvrir à l’autre

En y regardant de plus près, chacun de nous a tout à gagner en écoutant attentivement l’autre.

Écouter, signifie nullement être d’accord.

Il s’agit, en premier lieu d’entendre une autre variante, qui peut nous renforcer ou, au contraire, remettre en cause la nôtre.

Changer d’attitude

Pensez à la dernière fois — peut-être que c’est récent — ou vous avez tenté de faire admettre à tout prix que vous étiez dans le juste.

Avec du recul, et un regard neutre, était-ce vraiment la bonne attitude.

Faites un essai, laissez les autres personnes donner leur version des faits, sans préjugés ni besoin de l’en persuader du contraire. Vous serez surpris, cette attitude peut provoquer des changements significatifs.

Pour vous, et votre entourage !

Article original : http://www.martingysler.com/blog/2015/1/27/jai-mon-avis-et-alors