Je suis en Freelance donc je fais du télétravail.

Je me suis mise en Freelance pour une très bonne raison : vivre de ma passion en m’affranchissant de certaines contraintes.

J’ai des raisons personnelles qui font que c’était opportun pour moi de tenter l’aventure en Freelance. J’aime mon métier et je souhaite pouvoir le faire dans les meilleures conditions possibles afin d’être au meilleur de ma productivité.

On vit dans une époque formidable où la terre est de nouveau plate : les frontières sont abolies grâce au numérique et on communique avec n’importe qui, de n’importe où et n’importe quand.

N’est-ce pas génial ?

Or si il y a bien une chose qui m’agace c’est que je reçois très (trop) souvent des coups de fil pour des propositions de missions où :

« le client souhaite absolument que le consultant se trouve dans ses locaux pour la durée de la mission » .

Un toc qui se constate assez souvent de la part de la région parisienne.

Pourquoi diable aurais-je décider de me mettre à mon compte pour me taper 500 bornes tous les matins surtout que je pense que c’est assez clair sur mon C.V. : je n’habite pas Paris, ni Marseille, ni aucune autre ville que celle marquée. Et quand bien même, j’habite ou m’en approche de la ville indiquée, je préfère autant ne pas consacrer mon temps dans 2h de train, 1h de bus ou de métro sachant que je devrais probablement me lever quelques heures à l’avance pour pouvoir prendre ce transport.

Je vais vous révélez ce que vous savez sans doute déjà :

Je ne serais pas plus productive après m’être confronté à la jungle des transports, certainement pas.

Voici une liste non exhaustive qui prouve que c’est SUPER avantageux pour vous que je bosse de chez moi :

  • Je ne perds pas mon temps dans les transports, je peux donc occuper ce temps à votre projet
  • Je fais un métier magique qui ne nécessite pas énormément de dépenses matérielles : j’ai besoin de mon ordinateur portable, d’une bonne connexion internet et éventuellement un device de test : ça tombe bien j’ai déjà tout ça.
  • Je ne souffre d’aucune distraction de mes collègues qui viennent me déranger dans ma tâche pour aller prendre le café, pour « tu peux faire ça pour moi, il y en a pour 5 min maximum (=2h de perdu) » , parce qu’ils parlent trop fort, parce qu’ils viennent me dire bonjour et que c’est le 20ème ce matin, etc etc.
  • Mes horaires sont plus souples, je sais me rendre disponible à des heures tardives, je peux régler une urgence dans le weekend.
  • Si je suis très absorbée dans ma tâche car personne ne me dérange et que je n’ai pas de métro à prendre, j’ai tendance à travailler davantage ce qui est tout bénef.
  • Je suis heureuse, libre, je prend plus de plaisir à faire votre projet, ce qui naturellement le rend de meilleure qualité et au final tout le monde est content.
Imaginez : des quais vides tout le temps.

Je pense que cette mentalité pas mal de pays l’ont déjà compris, le télétravail est très à la mode, très adapté dans l’ère du temps car on dispose déjà de tous les outils nécessaires à sa mise en pratique mais en France… eh bien il semble qu’on a toujours un train de retard. Est-ce qu’il y a un gros manque de confiance envers les autres et le travail rendu ?

Alors certes, vous n’allez pas pouvoir être derrière mon dos et vous assurez que j’occupe bien ma chaise mais il y a d’autres moyens plus efficaces de mesurer la productivité d’une personne.

Quelqu’un qui aura décidé de ne pas s’adonner à sa tâche, trouvera toujours le moyen de ne pas la faire, surtout si elle est soumise à tout un tas de contraintes.

Quelqu’un qui se sentira libre et compris aura toutes les raisons du monde de se donner à 100%.

À bon entendeur.

One clap, two clap, three clap, forty?

By clapping more or less, you can signal to us which stories really stand out.