LA CANDELA : Des tapas et du vin dans la douceur catalane

De quoi tu parles?

Avec ses petites ruelles comme on en trouve nulle part ailleurs, son ambiance festive et ses bars à tapas à chaque coin de rue: je vous parle bien de Barcelone! Je m’y retrouve un peu par hasard le weekend dernier, accompagnée de ma mère. Un soir où il fait encore bon pour la saison, on décide de manger à l’extérieur. On tombe alors sur cette mignonne terrasse aux nappes jaunes et blanches… “La Candela”. Ca nous inspire. On y va!

C’est quoi?

On se retrouve donc Plaça de Sant Pere, entre les stations Urquinaona et Arc de Triomf pour les connaisseurs de la ville. Accueillies avec un grand sourire par le staff de ce petit restaurant, on s’installe rapidement. L’air est doux, les gens discutent autour de nous. Certains parlent en espagnol, d’autres en anglais, nous en français. On dirait un extrait de l’Auberge Espagnole (enfin, presque).

C’est un serveur transexuel qui nous amène les menus et qui s’occupe visiblement de notre table. Collants à fleurs et rouge à lèvres, cet homme se fond parfaitement dans le décor de ce resto sans prise de tête.

Et on se dit qu’en France, on ne voit pas ça souvent. Moi, je trouve ça cool (pas les collants à fleurs, mais le staff qui s’assume tel qu’il est). Mais bon, revenons au resto! Deux chaises et une petite table sont à l’entrée du resto. Deux copines les occupent avec un verre de vin à la main. A l’intérieur, c’est plutôt vide, mais c’est en fait en accord avec l’extérieur: simple et “sans chichi”. En bref, qu’on se le dise, vous viendrez pas ici pour admirer la déco.

C’est bon?

Dans le menu, beaucoup de choses donnent envie! Il y a des entrées, des plats, des tapas qui font office d’entrées, des tapas qui font office de plats, des desserts, des tapas-desserts… En fait, c’est un menu qui respire la liberté. Comme si en te donnant le menu on te disait: fais ta vie ! Du coup, on a fait notre vie et on a commandé plusieurs tapas à partager. Evidemment, on prend du “pan con tomate” pour être dans l’ambiance. On choisit aussi un petit ramequin d’olives — qui soit dit en passant, baignent dans une huile somptueuse. Là, c’est le moment où on trempe les doigts dedans, vas-y qu’on se lèche les doigts et qu’on y retourne. Avec ça, on avait aussi des “croquetas” au fromage fondu — un délice. Mais le clou du spectacle, ou devrai-je dire la “master piece”, c’est la découverte de la Ceviche. On m’avait dit un jour, “la ceviche, c’est vraiment trop bon”. J’avais déjà vu à quoi ça ressemblait mais je ne m’étais pas posée plus de questions que ça. Jusqu’à ce soir-là.

Alors, qu’est ce que c’est une foutue ceviche ?! Il s’agit d’un plat d’origine péruvienne, composé de poisson cru mariné, d’oignons blancs coupés en lamelles, de citron, d’huile d’olive et d’œufs de lompe.

Ca donne un mélange de saveurs et de textures à tomber par terre ! Ca a un goût très “frais”. Il faut le goûter pour le croire. Je vous le conseille puissance 1000 ! Bon, et le dessert ? Une verrine avec une crème au chocolat blanc, des fraises grossièrement coupées et du basilic. Whoua! Quelle jolie note pour finir le repas…

Bref

La Candela, c’est donc une ambiance à l’espagnole, où tout est sourire et sympathie. Une terrasse bien agréable pour y boire un verre de vin et y manger quelques délicieuses tapas. Une adresse à retenir pour le midi et le soir !

A bon entendeur, salut.

Adèle D.