La French Tech au #WebSummit

Didier FRANC
Nov 9, 2015 · Unlisted

Pour beaucoup d’acteurs des nouvelles technologies et même pour ses commentateurs, la French Tech est un concept assez flou, souvent difficile à appréhender. Voici comment le ministère de l’Économie la décrit :

La French Tech désigne tous les acteurs de l’écosystème de startups français. C’est aussi une politique publique innovante à travers l’initiative French Tech au service de ce collectif et de la croissance des startups.

Nicolas Brunson, Blablacar sur la scène centrale. (Websummit)

Une très forte présence.

Le gouvernement a annoncé “180 startup” (sans -s) françaises présentes sur le WebSummit … D’après mes calculs ce chiffre est un peu en dessous de la réalité. On se pose donc une question, toutes les startups françaises ne font-elles pas partie du réseau #FrenchTech ? Selon la définition du gouvernement oui, mais au final, beaucoup d’entreprises n’ont pas de lien avec ce réseau.

Lobbying

Axelle Lemaire, secrétaire d’État chargée du numérique, était évidemment présente, et a assurée son rôle d’ambassadrice de la French Tech, avec notamment de (très) bons chiffres à présenter aux médias internationaux présents lors de la conférence de presse. À ses côtés Business France : L’agence nationale chargée du développement des exportations et des investissements internationaux en France.

Baromètre EY (Source)

Des Francais conquis

Le WebSummit est The Place to Be, le networking y est hyperproductif. Tous les acteurs du numérique sont présents et sont très accessibles : GAFA, partenaires, médias, investisseurs tout ce dont une startup a besoin est à portée de main. Tous les Francais que j’ai eu l’occasion de rencontrer à Dublin ressortent très riches de cette expérience. Pour certains avec un premier raising à la clé. Voici quelques unes de leurs réactions :

La soirée French Tech

Opium, Dublin

La France était très bien représentée à Dublin. Business France et La French Tech avaient d’ailleurs organisé une soirée à l’Opium. Un pub bien connu ici, où s’est d’ailleurs tenu le lendemain la soirée de clôture du WebSummit. Je n’avais pas prévu de m’y rendre, les invitations à des soirées pleuvant autour de ce type d’évènement. J’y suis finalement passé et ce fut une soirée très intéréssante. Je serais évidemment passé à côté de personnes et de projets vraiment passionnants, que je n’ai pas eu la chance de découvrir, au milieu des 2141 startups présentes dans les allées du salon. La bonne surprise de ce mercredi 4 novembre.

Conclusion

Un article avec beaucoup d’embedded (pour une fois) pour donner la parole aux acteurs. De cette façon, aucune chance de tomber dans la racolage, de crier à l’arnaque, comme certains médias, qui annonce qu’il n’y a rien à gagner à être présent sur ce sommet. Un réél témoignage de l’ambiance et de la très forte présence de la France sur ce WebSummit édition 2015, du côté des startups. Et une mission accomplie avec sérieux par l’État, pour le rayonnement de nos startups à l’étranger, sur cet évènement.

Vous en voulez plus ?

Cet article fait parti d’une série dédiée au WebSummit édition 2015 :


Vous ne voulez rater aucun de mes articles ? suivez-moi sur 🐦 @DidierFranc

Medium France

La publication officielle de Medium en France. Pour nous proposer votre histoire, écrivez-nous à french@medium.com

Unlisted

Didier FRANC

Written by

Code, write, talk

Medium France

La publication officielle de Medium en France. Pour nous proposer votre histoire, écrivez-nous à french@medium.com

Welcome to a place where words matter. On Medium, smart voices and original ideas take center stage - with no ads in sight. Watch
Follow all the topics you care about, and we’ll deliver the best stories for you to your homepage and inbox. Explore
Get unlimited access to the best stories on Medium — and support writers while you’re at it. Just $5/month. Upgrade