La pyramide de Maslow du freelance

La pyramide de Maslow du freelance

La pyramide de Maslow revisitée dans un contexte de travail pour les développeurs informatique freelances. Cette étude s’appuie notamment sur une enquête menée par Virtus dont le résultat ‘brut’ se trouve ici : Besoins-contraintes-freelances-francais

La pyramide de Maslow, c’est quoi ?

Abraham Maslow a développé une hiérarchie de cinq besoins en 1943. Il a postulé que la motivation humaine agissait pour satisfaire en premier les besoins les plus fondamentaux. Quand ces besoins ont été satisfaits, l’individu cherche à répondre aux besoins de niveaux supérieurs.

La hiérarchie a classé les besoins physiologiques tels que la nourriture et le logement comme étant les besoins les plus élémentaires ; suivis par les besoins de sécurité tels que la sécurité personnelle et la sécurité de l’emploi ; les besoins sociaux tels que la nécessité d’appartenir à un groupe et l’amitié; les besoins en matière d’estime de soi, qui comprennent la reconnaissance et la compétence; et enfin les besoins d’auto-réalisation pour la croissance et le développement personnel.

Classification des besoins inhérents aux freelances

Besoins Physiologiques

Dans la pyramide classique, les besoins physiologiques sont couverts par le gouvernement. Les pays dits ‘développés’ couvrent la besoins de survie avec des aides sociales.

Pour un freelance, on va y trouver la stabilité financière : un revenu suffisant et régulier ; une connexion à internet et un ordinateur. Sans ces éléments, un freelance ne pourra pas évoluer vers le niveau suivant.

L’analyse des résultats de l’enquête Virtus sur les besoins des freelances en France montre que les individus ne parvenant pas à atteindre une stabilité financière ne présentent aucun intérêt pour les assurances, retraites et autre besoins du deuxième niveau.

Besoins de sécurité

Une fois la stabilité financière obtenue, le niveau suivant est la sécurité. Assurer les imprévus d’aujourd’hui, mais aussi l’avenir.

Trouver des clients réguliers ou des missions récurrentes pour ne pas avoir de période creuse. Souscrire à une assurance santé internationale pour les digital nomades. Investir dans des assurances, dans l’immobilier ou encore en bourse pour préparer la retraite (le gouvernement français protège mal les indépendants).

Besoin d’appartenance

La solitude est un problème soulevé régulièrement. Heureusement on voit l’émergence des tiers lieux (coworking), mais aussi des initiatives comme “Remote Year” des digital nomades voyageant ensemble autour du monde.

Initiative intéressante : CoHome : Faites du coworking depuis la maison.

On voit aussi depuis quelques années, une communauté croissante de digital nomades qui se sont installés à Ubud, Bali avec le cowrking space “Hubud”

Ce sont souvent des initiatives de freelances qui découvrent un besoin et mettent en place des solutions pour leurs pairs.

Besoin d’estime

Dans une relation avec un client, il n’y a pas toujours de reconnaissance directe. Pourtant, un freelance est un individu en qui le client doit faire confiance. S’il est capable de relever le défi et d’offrir un travail de qualité, il bénéficiera du bouche à oreille qui est une forme de reconnaissance.

Les communautés de freelances peuvent aussi permettre d’avoir un retour individuel honnête sur ses performances. J’ai vu aussi des développeurs freelances se faire solliciter à faire des interventions publiques pour présenter leurs solutions techniques.

Accomplissement personnel

Très souvent, le choix de devenir freelance est déclenché par ce niveau. Équilibre entre vie privée et vie professionnelle, être son propre patron, challenge personnel, choisir des missions qui ont du sens, liberté géographique.

On constate malheureusement que certains freelances redescendent au premier niveau à cause du manque de stabilité financière.

Un univers changeant

Le monde du travail est en pleine révolution. De nouvelles régulations vont apparaître dans les mois / années qui viennent pour encadrer le travail freelance. En attendant, il ne tient qu’à nous d’établir des relations saines pour permettre aux freelances de s’investir dans les entreprises tout en conservant cette liberté qui leur est chère.

Êtes-vous concerné ? Avez-vous des difficultés à trouver des développeurs ? Ou êtes-vous un développeur souhaitant évoluer vers le niveau suivant ? Laissez un commentaire ou contactez moi en message privé je serais ravi d’échanger avec vous.

Si cet article vous a plu, partagez et recommandez-le pour que d’autres puissent le trouver. Merci !