LA raison pour laquelle être first-time entrepreneur est si difficile.

Kevin Tran
Sep 20, 2015 · 5 min read

On répète souvent que les problèmes proviennent de l’execution d’une startup mais c’est avant tout l’ambition du first-time entrepreneur qui lui est le plus dommageable.

Les deux situations qui reviennent la plupart du temps sont :

Le syndrome du « Je me lance demain ! »

J’ai une idée révolutionnaire, je veux plus que tout créer ma startup, mais pas aujourd’hui. Promis, je le fais demain, mais aujourd’hui je ne peux pas : j’ai encore un prêt étudiant à rembourser / une promotion arrive dans ma carrière / il faut que je fasse ceci et cela avant pour préparer le projet…

Le syndrome du « Ok, tu as bien rigolé pendant 2 ans avec tes délires de startup, mais maintenant y’a plus d’argent en banque, ce serait bien que tu trouves un vrai travail. »

Ma startup n’a réussi ni à générer suffisamment d’argent, ni à lever les capitaux nécessaires à sa croissance (et à me payer) suffisamment rapidement. Je n’ai plus d’autres choix que de retourner en corporate pour pouvoir payer le loyer.

Le problème :
On vise trop haut.

Pour incarner l’image de l’entrepreneuriat et des startups, de grands succès sont toujours cités comme Facebook, Snapchat, Twitter, AirBnB … Pourtant outre-Atlantique, ces entreprises tiennent plutôt de la légende si l’on en croit leur qualificatif : Unicorns.

On nous apprend qu’il faut tenter des projets scalables, qui peuvent se dupliquer à l’infini, pour conquérir des marchés à plusieurs millions.
On nous apprend qu’il faut faire la différence dans le monde, qu’il faut disrupter un marché.

Là où ça coince, c’est que le statut de licorne semble impossible à atteindre tant le projet est complexe et ambitieux (Syndrome du « Je me lance demain »). Dans les quelques cas où l’on se lance malgré tout, on se retrouve avec un business model qui ne génère pas assez d’argent rapidement. (Syndrome « y’a plus de sous »).

Au final, une licorne, c’est non seulement rare, mais c’est surtout impossible à construire pour un first-time entrepreneur.
Comment voulez-vous, que du premier coup on atteigne le top du top ?
Sans une certaine maturité et expérience, c’est impossible de mener au succès un projet ultra ambitieux.

La chance, c’est-à-dire les bonnes rencontres, le bon produit pour le bon marché, au bon moment, ne représente qu’une des très nombreuses conditions nécessaires au succès d’une startup.
Si un jour la chance vous sourit, il faut encore pouvoir l’exploiter.

L’entrepreneuriat s’apprend, mais pas uniquement sur les bancs des classes, ou dans les mooc. C’est en forgeant qu’on devient forgeron !

La solution :
Créer des « muses »

Le terme a été inventé par Tim Ferris dans The 4 hour work week, que je vous conseille très fortement.

Une muse, c’est un projet, qui nécessite un minimum de temps de mise en place, et qui est testé sur le marché très rapidement. On n’optimise pas le potentiel argent qu’on peut gagner si l’on devenait une multi-billion-dollar company, mais plutôt le temps et l’énergie investis dans le projet pour le lancer et le confronter au marché cible.

Voici quelques exemples de muses :

  • Les ebooks ou les Moocs payants : Vous en trouverez de nombreux sur Udemy par exemple.
  • Les sites de tutoriaux / coaching : BaseRails que j’utilise pour apprendre Ruby on Rails est un bon exemple.
  • L’achat de produits physiques et sa revente dans une niche :Square36, qui achète des tapis de yoga spéciaux sur Alibaba, et les revends avec une énorme marge.
  • Etc…

Mon côté pharmacien ne peut que faire une analogie avec la nature :

En botanique les plantes considérées comme les plus évoluées, sont celles qui se reproduisent en utilisant le moins d’énergie et ce le plus rapidement possible.
Le brassage génétique et l’évolution sont nécessaires à la survie de l’espèce. On estime d’ailleurs que certaines plantes n’auraient pas survécu sans l’agriculture !

La pastèque, pas très efficace comme moyen de perpétuer l’espèce !

Prenons nos grosses pastèques juteuses ! Pour former un fruit et donc des descendants, la plante fournit une énergie incroyable, pour des résultats médiocres : combien de ces fruits ne vont jamais atteindre une terre fertile apte à créer une nouvelle plante ? Si une pastèque ne trouve pas terre, c’est la catastrophe, la plante ne pourra pas produire d’autres fruits avant un long moment.

Le pissenlit, le nec plus ultra de la reproduction chez les plantes !

Le pissenlit en revanche produit une multitude de graines, et investit juste ce qu’il faut en énergie et en temps pour avoir une graine viable.

Au début de sa carrière d’entrepreneur, il vaut mieux créer successivement de nombreuses petites plantes rapidement pour maximiser ses chances (en acquérant au passage une expérience opérationnelle).


Que vous ayez envie de vivre tranquillement grâce aux flux de revenus de vos différentes muses, ou que vous ayez pour but final de lancer une multi-billion-dollar company, le meilleur chemin pour commencer reste de créer des muses pour s’entraîner et acquérir de l’expérience. Malgré tout, un entrepreneur possède un CV, ne serait-ce que pour lever des fonds. Construisez donc votre profil dès maintenant.

Avec cette approche, il n’y a plus le traumatisme du « je me lance / je ne me lance pas », une muse se construit en effet en une semaine maximum.
On ne s’investit pas 2 ans dans un projet en espérant que la chance nous sourit. A la place, on s’investit dans un projet à petite échelle, et on regarde si ça répond à un besoin et si ça génère des revenus rapidement. Dans le cas où ça ne prend pas, on recommence !

D’un point du vue purement pédagogique, la muse permet d’avoir un condensé de toutes les situations que l’on vit avec une startup : production, marketing, vente, opérations, etc… Et c’est extrêmement formateur !
Bref on ne devient pas entrepreneur du premier coup, entraînez-vous, et préparez votre projet entrepreneurial sur le long terme.

Ne soyez pas une pastèque massive, soyez un pissenlit agile ! :)


Si vous avez aimé n’hésitez pas à cliquer sur le petit cœur vert plus bas :)

Medium France

La publication officielle de Medium en France. Pour nous proposer votre histoire, écrivez-nous à french@medium.com

Kevin Tran

Written by

Pharm.D & Entrepreneur. Trying to be a better person each single day.

Medium France

La publication officielle de Medium en France. Pour nous proposer votre histoire, écrivez-nous à french@medium.com

Welcome to a place where words matter. On Medium, smart voices and original ideas take center stage - with no ads in sight. Watch
Follow all the topics you care about, and we’ll deliver the best stories for you to your homepage and inbox. Explore
Get unlimited access to the best stories on Medium — and support writers while you’re at it. Just $5/month. Upgrade