La typographie expliquée à votre grand-mère.

Ou “comment se laisser embarquer par des lettres”.


“Basiquement, la lisibilité est la capacité à faire lire un lecteur
du premier au dernier mot d’une page, puis de tourner celle-ci ;
et de lui faire répéter ça 200 fois au cours de chaque lecture d’un livre.”
— John Curran —

Les mots sont partout. Regardez ça. Vous en lisez en ce moment. Tout le monde doit, de temps à autre, lire et écrire.

La typographie est l’art de rendre ces mots “jolis”. Vous savez ce qui se passe si les mots ne sont pas beaux ? Tout le monde vous haïra, et personne ne va vous lire. D’accord, j’exagère un peu. Mais vous avez compris l’idée. Rendez les phrases lisibles.

La police Joker en 108 points ? Mauvaise idée. Personne n’aime ce truc.

Arial en 4 points ? On ne devrait pas avoir besoin d’une loupe pour lire votre texte.

Trop petit ! Pas bien !

Pour vous sauver de la damnation éternelle par les dieux du design, on a compilé ces 5 conseils simples pour aider tout le monde (même votre grand-mère chérie) à composer un texte propre et visuellement attrayant.

Remarque : Les conseils suivants sont utiles pour la rédaction du corps de texte. La conception des titres, des légendes, des pieds de page, etc… est chaque fois différente, ils ont tous leurs propres règles. Mais le corps du texte est le plus important et devrait être votre première priorité dans tout projet.

1. Utiliser une police professionnelle,
qui correspond à votre projet

Vous pouvez trouver un tas de polices de caractères gratuites sur le web. La plupart d’entre elles sont moches. Il est souvent préférable de débourser un peu d’argent pour acheter une police conçue par des professionnels. Les concepteurs ont passé des heures et des heures à peaufiner minutieusement ces typographies pour en tirer le meilleur. Cela vous économisera beaucoup de travail.

Une bonne police est lisible, a une excellente approche, et des caractéristiques compatibles. L’approche (ou crénage) est l’espacement entre les lettres. Un mauvais crénage peut changer le sens des mots, ou les rendre incompréhensibles.

Une très mauvaise approche : le “L” et le “I” se touchent et donnent un “U”… qui change tout.

Vous pouvez d’ailleurs vous entraîner avec KernType (“kerning” = “approche” en anglais). Voici mon score : )

En outre, vous devriez choisir les polices qui correspondent à votre projet. Vous n’iriez pas utiliser la même typo pour un menu de restaurant italien et pour l’invitation à l’anniversaire du petit dernier.

Jusqu’à ce que vous ayez quelques police de caractères “favorites” sous la main, vous pourriez vous référer au poster de Julian Hansen “Donc vous avez besoin d’une typo”.

2. Utilisez une taille de police appropriée

La taille des caractères est très importante. Si la police est trop petite, ça va être difficile à lire. Si elle est trop grande, vous prendrez trop de place sur la page et ça va être horrible. La taille de la police idéale pour une utilisation en impression est comprise entre 10 et 12 points, même si cela varie beaucoup d’un typo à l’autre. Cependant, pour le web, vous devrez utiliser une taille comprise entre 15–25 points. Il n’y a pas de “taille parfaite” pour une police, soyez juge sur chaque projet.

3. La longueur de la ligne devrait être
de 2 ou 3 alphabets

Les humains font cette chose drôle avec leurs yeux quand ils lisent. Ils lisent en faisant des sauts de 5 à 12 lettres, et leur cerveaux permet de faire la liaison.

Vos lignes doivent être suffisamment longue pour que les yeux des lecteurs ne soient pas constamment de retour en début de ligne. Mais elle doit aussi être suffisamment courte que les yeux du lecteur ne perdent pas leur place sur la page. Une bonne longueur de ligne rendra vos phrases plus faciles à lire.

La longueur de ligne idéale compte entre 45 et 90 caractères. Une autre façon de le dire, c’est que votre ligne doit être de la longueur de 2 ou 3 alphabets minuscules.

abcdefghijklmnopqrstuvwxyzabcdefghijklmnopqrstuvwxyzabcdefghijklm

4. Gardez l’interlignage et la longueur
de lignes en proportion

L’interligne est la distance verticale entre deux lignes de texte.

Nous connaissons tous le vieux conseil consistant à doubler l’espace entre les lignes pour faire paraître un paragraphe plus long. Pour un texte courant “normal”, vous devriez viser un espacement de 1,2 à 1,4 (soit 1,4 fois la taille du corps de texte).

Il est également important d’augmenter votre interlignage quand vous augmentez votre longueur de vos lignes. Les lignes courtes n’ont pas besoin d’autant d’espacement que des lignes plus longues.

5. Et qu’en est-il des polices “marrantes” ?

Comic Sans ?
Mauvaise idée, sauf pour les enfants.

La Papyrus comme texte courant ? NOOOOOOOOOOON.

Utiliser la Joker ? Encore pire.

Nous nous souvenons tous de ce collègue, celui qui a découvert la police Wingdings sur son PC ; il pensait que c’était super cool et en posait partout. On détestait tous ce mec. Ne soyez pas lui.

Like what you read? Give Mathieu H a round of applause.

From a quick cheer to a standing ovation, clap to show how much you enjoyed this story.