Le lifestyle design

Difficile de trouver une traduction française à ce terme popularisé par Tim Ferriss. On pourrait tenter l’expression « conception de mode de vie ».

L’idée derrière ce concept est, je trouve, passionnante. Notre société vit selon des règles mais aussi selon des usages tellement ancrés dans le quotidien que nous avons tendance à les suivre sans même les remettre en question.
Par conséquent, il est logique de travailler de 9h à 12h et de 14h à 18h, de se déplacer tous les jours pour aller au travail. La retraite doit être vécue dans la dernière partie de notre vie et celui qui gagne très bien sa vie est admiré.

Souvent, nous achetons des objets dont nous n’avons absolument pas besoin mais parce qu’il est normal de consommer et de posséder.

Gare à celui qui trouve la normalité … anormale. Fumiste, utopiste ou rêveur ?

Pour pouvoir garder une place dans la société, il est nécessaire de respecter quelques règles indispensables et d’accepter une bonne partie de son fonctionnement mais il est tout de même possible d’avoir une approche différente.

Je trouve qu’il est dommage de suivre la masse sans se poser de question et sans réfléchir au pourquoi de nos actes, de nos pensées. Sont-elles vraiment les nôtres ou le fruit de l’observation des autres ? On oublie finalement que d’autres modèles sont possibles.

Je crois qu’il est important de réfléchir à tous ces automatismes qui régissent nos vies et d’imaginer des alternatives lorsqu’on en ressent le besoin. En fonction de ses propres aspirations, atteindre ces modes de vie peut être plus ou moins compliqué mais cette ouverture d’esprit est vraiment passionnante.

Cet article est basé sur un billet de mon blog disponible ici.

Crédit photo : Trey Ratcliff — The Long and Twisty Road (CC)