Marine Le Pen, la Corse et les envahisseurs (part II)

Politique / Front national / Corse / 28 novembre 2015 / Olivier-Jourdan Roulot

Pour prendre la mesure du pedigree du candidat et tête de liste FN en Corse, au moment où Marine Le Pen vient dans l’île le soutenir, voici un papier que j’avais signé en 2011 pour la sortie de son ouvrage/référence, Ovnis dans le ciel de Corse. Les organisateurs ne précisent pas si leur patronne repartira en… ovni, mais la député européenne a sans doute beaucoup à apprendre sur le sujet.

— — — -

Ciel, ils arrivent

Certains s’inquiètent de voir des immigrés débarquer sur nos côtes. Il semble que le vrai danger vienne d’ailleurs : du… ciel, selon les initiés. Ce samedi, un livre vend la mèche.

L’affiche est sans équivoque. « OVNIS DANS LE CIEL CORSE », annonce-t-elle en lettres capitales, au milieu d’une constellation étoilée. Un frisson parcourt le destinataire de l’étrange message. Le poil dressé, les narines gonflées, les sens en alerte. Au milieu du document, une date : « sortie du livre le samedi 21 mai »… Ce week-end. Autrement dit tout de suite.

EMBOUTEILLAGE. « Il se passe quelque chose »… Auteur de la préface de ce mystérieux livre, André-Jean Bonelli l’affirme. Dit comme ça, ça fout les jetons. A en croise la thèse proposée, la Corse serait une… base d’objets volants secrets. Vous avez bien lu. Vous pensez aux chasseurs en mission qui décollent de Solenzara pour frapper la Lybie de Kadhafi ? Misérable cartésien, vous n’y êtes pas. En réalité, si embouteillage il y a dans le ciel de Corse, il serait d’une toute autre nature. Et ça durerait depuis des années.

Christophe Canioni, auteur d’Ovnis dans le ciel Corse et tête de liste FN dans l’île…

BEST… CELESTE. En parcourant cet Ovnis dans le ciel Corse, signé Christophe Canioni (chez Anima corsa), on est pris d’une sorte de vertige. Et on en apprend de belles. La Corse aimanterait toute une série d’appareils qui, d’après ces révélations, ne sortent pas des ateliers de Dassault. Disques, sphères, lentilles, rectangles, soucoupes et même cigares… Il y en a pour tous les goûts. Bref, un vrai foutoir quand il s’agit de tenter de mettre de l’ordre dans cette circulation céleste. Visiblement, nos amis de là-haut prennent un malin plaisir à brouiller les pistes. De quoi faire de l’ouvrage de Canioni un best-seller ? A voir.

Après Ovnis dans le ciel Corse, visiblement inspiré, Canioni récidive cette fois avec Ovnis, enquête et témoignages inédits en Corse. On attend le prochain, sans doute un livre-programme…

PARKING. L’objet est vendu comme « le premier ouvrage qui traite du phénomène ovni en Corse ». Faux. Un précédent existe. Le pionnier, aujourd’hui décédé, s’appelle Jean-Pierre Chambraud. Cet ancien journaliste avait sorti en 1979 un brûlot (éditions du Rocher) qui ne tournait pas autour du pot : La Corse base d’Ovni. Une idée fixe. La couverture affichait un grossier montage, avec une forme sombre entourée d’un halo flottant au-dessus d’un lac de la montagne corse. Dans cet ouvrage baroque, l’auteur affirme que des soucoupes se posent à une centaine de kilomètres d’Ajaccio ! On a même droit aux… heures de stationnement :

« de 13 à 14 heures, au plus 16–17 heures » !

SUDISTES. « Les témoins sont formels, expliquait Chambraud. Depuis 1954, des objets volants non identifiés survolent la Corse du Sud ». Selon cette thèse rafraîchissante, les visiteurs seraient plus réceptifs aux charmes du sud… « L’intérêt particulier porté à cette île nous laisse penser que les extraterrestres ont une mission bien spécifique dans le maquis sartenais », précisait l’auteur. Qui, consciencieusement, avait même planqué dans la vallée du Rizzanese. Et réussi à « communiquer à l’aide de signaux lumineux avec une soucoupe surmontée d’un dôme de lumière ! ».

Canioni, lui, rééquilibre la balance. Au nord : Bastia arrive en tête au hit-parade des apparitions, affirme-t-il. La préfecture de la Haute-Corse capterait à elle seule 19% des cas (contre 12,5% pour Ajaccio). En revanche, les cas d’observations rapprochées — à quelques mètres — sont plus fréquents en zones rurales et en montagne.

On peut découvrir ici un petit film de promotion réalisé spécialement pour le lancement d’Ovnis dans le ciel Corse :

ESPRIT, ES-TU LA ? Sur Internet, le site corse-ovnis.com présente même des… photos « non truquées ». Prises à Porticcio, Sagone ou au-dessus du Vazzio. Flippant. Pas en reste, Canioni révèle l’existence d’une « énigme de taille » : « des rencontres du 3e type »… Face à ces éléments troublants, Bonelli le souligne lui-même :

« On se perd en conjectures sur le pourquoi de la fréquentation insulaires des visiteurs inconnus ».

On ne saurait mieux dire. Avec son préfacier, l’ancien candidat aux cantonales à Bastia, qui aligne une succession de témoignages, ne démissionne pas face à l’étendu de la tâche. Et cherche des explications.

MYSTÈRES. Pourquoi… nous ? Oui, pourquoi ? Faut-il expliquer le phénomène par le relief montagneux de l’île, avec cet intérieur aux « vastes espaces sans implantation humaine » ? Peut -être. Mais pas… que. Car les touristes ne sont pas les seuls à apprécier nos rivages. Nos visiteurs aussi, visiblement. En effet, « de nombreux cas ont été signalés au-dessus de la mer », révèle l’ouvrage. Dont plusieurs au cours du… « premier trimestre 2011 ».

Chambraud avait une réponse : la cause de ces survols frénétiques serait à chercher dans le passé, vers ces vestiges mégalithiques que de très vieux ancêtres ont laissé dans l’île de Beauté. Et qui seraient « en corrélation » avec « le couloir aérien d’ovnis ».

Olivier-Jourdan Roulot

(Article publié dans l’édition du 19 mai 2011 de 24 Ore)

— — — — — — — — — -

Le chiffre 3,9

C’est l’indice dont hérite la Corse, qui laisse loin derrière la Normandie, 2e région française, avec un indice de 1,6. L’indice ? « Le rapport entre la densité de la population, la superficie et le nombre d’observations avérées », d’après Ovnis dans le ciel corse.

Christophe Canioni, en chemise noire

Canioni, l’autre Galilée

Vous riez déjà ? L’auteur de ce livre de « révélations » et son préfacier ont une réponse imparable. Pour mettre en boîte les moqueurs, elle renvoie à l’Histoire, rappelant que Galilée avait dû abandonner ses travaux pour éviter le bûcher, face au scepticisme ambiant. Une incapacité à remettre en question ses petites certitudes, et en l’occurrence à lever la tête, qui a même un nom : anthropocentrisme.

— — -

Cet article est la seconde partie d’un sujet en deux temps. Pour lire la première partie, avec d’autres éléments sur les idées et engagements du candidat très “ chemise noire ” de Marine Le Pen en Corse : https://medium.com/france/marine-le-pen-la-corse-et-les-envahisseurs-1a41049b670b#.a5aevfmwn

_

Medium France

La publication officielle de Medium en France. Pour nous proposer votre histoire, écrivez-nous à french@medium.com

Olivier-Jourdan Roulot

Written by

Journaliste entre deux portes, pour regarder de l'autre côté du miroir, en coulisses

Medium France

La publication officielle de Medium en France. Pour nous proposer votre histoire, écrivez-nous à french@medium.com

Welcome to a place where words matter. On Medium, smart voices and original ideas take center stage - with no ads in sight. Watch
Follow all the topics you care about, and we’ll deliver the best stories for you to your homepage and inbox. Explore
Get unlimited access to the best stories on Medium — and support writers while you’re at it. Just $5/month. Upgrade