Pourquoi j’adore mon travail en Corée payé deux fois moins que mon dernier job?

Jacques PHE
Dec 25, 2016 · 9 min read

C’est ce que j’ai essayé de faire comprendre à mes parents quand ils m’ont demandé : pourquoi tu ne cherches pas un travail mieux payé en France ou ailleurs?

MON PASSÉ

D’abord situons un peu mon passé qui m’a amené jusqu’en Corée. J’ai fait une école d’ingénieur en électronique et informatique et en plus de mon diplôme d’ingénieur j’ai également un master obtenu en Angleterre. J’ai ensuite commencé à travaillé pour Accenture qui est une entreprise de consulting en IT. Mon premier job était architecte technique en tant que support applicatif IT pour GDF… Wow pleins de mots super techniques qui font stylés sur le CV!… En réalité, c’est pas si stylé que ça…Effectivement, à longueur de journée devant un PC à faire des installations de software, à corriger du code, à résoudre pleins problèmes, ça ne va pas changer le cours du monde , ça c’est sûr. Bien qu’intéressant au début, car premier travail, premier salaire, on est content. On apprend pleins de trucs techniques mais aussi sur la vie en entreprise donc on ne se plaint pas et on se donne à fond. J’ai tenu 2 ans et demi avant de craquer.

Besoin d’évasion et d’aventure, à ce moment là je rêvais déjà de venir en Corée car j’étais passionné par sa culture depuis mes 15 ans. J’ai donc essayé de chercher à distance, sans réussite. Mais j’ai eu l’opportunité de faire un VIE (Volontariat International en Entreprise) à NYC pour la banque HSBC. Je n’ai pas hésité une seule seconde, la Corée attendra. Pendant un an et demi, j’ai fait du support IT pour les traders dans le Fixed Income. Le cadre était magnifique, bureaux sur la 5ème avenue de Manhattan, super salaire supérieur à des cadres qui ont 10 ans d’expérience en France… Une aventure magnifique sur le plan humain et professionnel également, mais pourtant, je n’étais toujours pas épanoui au travail. Ça ressemblait assez à mon précédent travail avec une routine qui s’installe en plus d’une pression des traders. A la fin de mon contrat, la Corée était donc dans mes pensées et c’était vraiment le bon moment pour partir.

YAP COMPANY

L’entreprise pour laquelle je travaille s’appelle YAP Company et est une application mobile similaire à Trip advisor ou Yelp. Elle offre la possibilité de trouver les restaurants ou boutique à proximité, de poster des critiques, de recevoir des coupons de reduction ou de stocker des cartes de fidélité. L’application a été téléchargée plus de 4 millions de fois en Corée et YAP enchaîne les partenariats avec d’autres entreprises en Corée et est en pleine expansion internationale.

Le beacon est un petit appareil électronique que l’on peut disposer dans des magasins par exemple et qui peut transmettre des ondes bluetooth à un smartphone pour envoyer des coupons ou des publicités. Donc imaginez, vous téléchargez l’appli YAP, vous rentrez dans un des magasins partenaires de YAP. A ce moment là, sur votre smartphone, vous recevez en push, un coupon de réduction selon vos préférences. De même YAP travaille avec Starbucks Coffee à Séoul où ils utilisent nos beacons pour un service de prépaiement. Imaginez que vous êtes au restaurant, et que vous prévoyez de prendre un Café à Starbucks. Utilisez l’appli de Starbucks pour prépayer un café puis allez à Starbucks quand vous le voulez. Au moment où vous rentrez, le beacon vous détecte et ils commencent à vous préparer votre commande. Vous n’avez plus qu’à attendre la notification quand ça sera prêt! Plutôt cool n’est-ce pas?

Mon rôle en tant que manager dans l’équipe Global de Stratégie est de développer YAP à l’étranger en trouvant des entreprises qui voudraient collaborer avec YAP qui peuvent aussi bien être des hypermarchés, des aéroports, stades de foot,etc. Je m’occupe donc de chercher des stratégies de développement, penser à de nouveaux business modèles, préparer des propositions à des entreprises cibles.

AMBIANCE START-UP

Imaginez les grosses startups américaines à leur début comme Airbnb , Uber ou autres. Et bien, je travail pour une de ces startups qui est en plein développement mais en version coréenne ! Loin des gros Chaebols Samsung ou LG, l’ambiance au travail est plus jeune et ouverte. L’administration et les processus ne sont pas aussi rigides qu’une entreprise qui est la depuis des décennies. Donc toute solution ou nouveau model d’entreprise qui pourrait beaucoup profiter à l’entreprise peut être bien accueilli.

APPRENDRE TOUS LES JOURS

J’apprend énormément tous les jours. Etant donné que le domaine de mon travail est la haute technologie et les applications mobiles, il faut absolument que je me tienne au courant de ce qui se passe dans le monde. Pas seulement d’un point de vue technologique mais également économique et politique car le tout est lié : chaque rouage a une conséquence sur les autres pour faire tourner le monde. Etre au courant des dernières innovations, de la technologie est une obligation pour ne pas se faire dépasser par les concurrents!

AVOIR UN BON LEADER

On dit souvent qu’on ne démissionne pas vraiment à cause de son travail mais plutôt à cause de son manager. Moi je peux vous dire qu’une des raisons pour lesquelles j’adore mon travail c’est mon manager. Le CBO de YAP Global : Lee Gi Hyeok. C’est la personne qui m’a fait passé mon entretien. Extrêmement intelligent ,visionnaire et d’une humilité incroyable , à seulement 36 ans il est également CEO d’une autre boite d’investissement. En plus, il travaille aussi pour le gouvernement et connait la présidente Park Geun Hye. Il est également passé sur un talk show équivalent à TED talk. (세바시 — 15 minutes pour changer le monde) oú il explique comment il a commencé à nettoyer des toilettes pour 1.5 dollars de l’heure jusqu’à devenir CEO d’une startup internationale. Message inspirant dans cette vidéo pour ceux qui comprennent le coréen

Travailler avec ce genre de personnes intelligentes est un vrai plaisir car on apprend énormément d’eux tous les jours. Comme le recommandait le CEO milliardaire d’Alibaba, Jack Ma dans cette vidéo (35:30 min), travailler pour une start-up apporte beaucoup car vous apprenez à achever vos rêves et à vivre de votre passion contrairement aux grandes entreprises où vous n’apprenez que sur les processus et où vous n’êtes qu’une partie infime d’une grosse machine. Le plus important n’est pas pour quelle entreprise vous devez bosser mais surtout quel leader vous devez suivre :

CHALLENGE ET CRÉATIVITÉ

Tous les jours est un challenge pour moi et j’ai droit à mon lot de surprise. Par exemple , lorsque le CBO me met au courant de la présentation de l’entreprise que je vais devoir faire à des riches investisseurs de Dubai, 5 minutes juste avant leur arrivée.. Ce qui est génial c’est que le CBO me laisse libre court à mon imagination et m’encourage à être créatif et a apporter ma touche personnelle à l’entreprise. Par exemple participer à des événements de networking dans la communauté française de Séoul, ou plus récemment essayer de contacter l’entreprise qui a crée Pokemon Go pour travailler avec eux! Bref, ce travail est tout sauf une routine, c’est une constante réflexion sur comment se développer et « conquérir le monde ».

Quand je discute avec le CBO, je suis tellement impressionné par les stratégies qu’il manigance, dignes des scénarios les plus tordus de Tyrion Lannister dans Game of Thrones!

SE SENTIR SPÉCIAL

Les nationalités présentes au sein de ma start-up sont Coréens 90% et 9,7% de chinois et moi, « Le Français ». Etant le seul Européen, j’ai l’impression d’avoir un traitement de faveur. Par exemple on me pardonne les erreurs que je fait en coréen, je ne suis pas obligé de me pencher pour saluer les supérieurs ( il m’arrive même de faire coucou avec la main,…), ni même de les appeler avec leur titre. Tous les jours je me sens comme,… exotique !

AMÉLIORER MON CORÉEN

Je peux vous dire qu’à force de subir des réunions 100% en Coréen seulement, j’ai énormément progressé en compréhension et également sur la prononciation. Travailler dans un environnement international est particulièrement enrichissant. D’un point de vue linguistique notamment, entre mes collègues chinois et coréens et des entreprises espagnols à contacter, j’en oublie mon français parfois…

CONSTRUIRE MON RÉSEAU

Ce travail me permet de développer un super réseau avec des contacts de grosses entreprises un peu partout dans le monde, Alibaba, GAP, IKEA, ONU, etc. Mon carnet d’adresse commence à être bien fourni avec les centaines de cartes de visites échangés et on ne sait jamais ce que l’avenir nous réserve.

PARTIR EN BUSINESS TRIP

« Jacques, demain on va Tokyo pour rencontrer des investisseurs » C’est le genre de phrases que j’entend…Je fais souvent des business trips que ce soit à HK, en Chine, au Japon ou autres pour aller au siège de grandes entreprises pour leur faire des propositions et des pitchs. Les business trips peuvent être aussi bien éprouvants ( aller-retour dans un pays en deux jours) ou plus détendus avec quelques moments de temps libres ou je peux un peu en profiter. Dans les deux cas c’est toujours l’aventure et l’entreprise prend tout en charge ^^

DÎNERS D’ENTREPRISE

En Corée, une facette de la culture au travail est le dîner d’entreprise. De temps en temps, les managers nous convient toutes l’équipe à un diner ou on mange beaucoup mais surtout ou l’alcool coule à flot. Un excellent moment de détente pour tout le monde pour oublier le stress et se lâcher. En voyage d’affaire ou à Séoul, on a toujours été invité dans des restaurants classes et délicieux. Je ne m’en lasserai jamais !

LA SUITE

Beaucoup de projets sont en cours, avec de grandes entreprises et même des entités gouvernementales. Un business trip est même prévu au Bangladesh pour pouvoir nous exporter là bas! C’est vraiment avec beaucoup d’excitation que j’appréhende l’avenir au sein de cette entreprise. Si jamais on venait à ouvrir une branche en France, il y aurait de grandes chances que je sois à la tête ^^

Finalement je réalise que se lever tous les jours pour faire un travail qu’on aime est possible. On a envie qu’une chose c’est d’en faire encore plus pour réussir tout ce qu’on entreprend. Vous êtes jeunes et vous n’êtes pas heureux au travail en France? Essayez un autre domaine, partez a l’aventure dans un autre pays. N’ayez pas peur d’essayer et de vous relevez de vos échecs. Qu’avez vous à perdre dans le pire des cas? Une année ou deux? Changez de travail, apprenez sur vous-même et peut-être qu’un jour vous arrêterez de vous plaindre de votre situation au travail comme je le faisais.

« Choisissez un travail que vous aimez et vous n’aurez pas à travailler un seul jour de votre vie. » Confucius

Pour plus de récits sur ma vie en Corée ou pour avoir des conseils pour y vivre n’hésitez pas à lire mon blog

ou à me suivre sur ma page facebook https://www.facebook.com/thekoreandreamfr/

Medium France

La publication officielle de Medium en France. Pour nous proposer votre histoire, écrivez-nous à french@medium.com

Jacques PHE

Written by

French born chinese living in Korea. Author of the blog www.thekoreandream.fr

Medium France

La publication officielle de Medium en France. Pour nous proposer votre histoire, écrivez-nous à french@medium.com

Welcome to a place where words matter. On Medium, smart voices and original ideas take center stage - with no ads in sight. Watch
Follow all the topics you care about, and we’ll deliver the best stories for you to your homepage and inbox. Explore
Get unlimited access to the best stories on Medium — and support writers while you’re at it. Just $5/month. Upgrade