Snapchat : Mode diversification activé

Guney DEGERLI
Apr 2, 2015 · 6 min read

Nous connaissons tous Snapchat, cette application mobile originaire de Californie qui, en quelques années, est devenue une licorne (société valorisée à plus d’un milliard de dollars) avec une vitesse époustouflante. Nous allons voir comment, à partir d’une application mobile de partage de photos, cette société innove à tel point qu’elle est en passe de réussir une diversification étonnante.

L’importance de la diversification

“There are two ways to extend a business. Make an inventory of what you are good at and extend from your skills out. Or determine what your customers need and work backwards, even if it requires learning new skills.”

Cette citation de Jeff Bezos, fondateur d’Amazon est un parfait exemple d’une stratégie de diversification cohérente : ne pas se reposer sur ses lauriers et constamment innover afin d’améliorer l’expérience utilisateur. Alors comment une application à la base populaire chez les adolescents pour l’envoie de photos “olé olé” s’effaçant quelques secondes après, à pu devenir un mastodonte valorisé à plus de 15 milliards de dollars ?

Snapchat a 4 ans et en chiffres ça donne : 100 millions d’utilisateurs, 15 milliards de dollars de valorisation, plus de 700 millions de photos et messages échangés sur l’application par jour. On parle ici d’une société qui ne dégage à l’heure actuelle aucun bénéfice. Vertigineux. La société Californienne l’a très vite compris, pour devenir un un acteur majeur il faut devenir incontournable à l’image des “GAFA”. Et pour ce faire, une stratégie de diversification et d’innovation est un pré-requis. Prenons l’exemple de Google : à la base moteur de recherche, aujourd’hui Google c’est du cloud avec Drive, un OS avec Android, un navigateur web avec Chrome, une boutique avec Google Play, une solution de paiement avec Google wallet, et la liste peut continuer ainsi pendant très longtemps. Même chose pour Facebook, Apple et Amazon. L’innovation est la pierre angulaire de leur succés. Devenir indispensable aux utilisateurs. Fort de ce constat, Snapchat a entrepris depuis deux années une stratégie similaire afin d’asseoir durablement leur position dans le paysage numérique mondiale.

Snapca$h : La première pierre de l’édifice

La recette de Snapcash c’est quoi ? D’un côté prenez Snapchat, leader dans le domaine du message éphémère. De l’autre côté Square, leader du paiement mobile aux Etats-unis crée par Jack Dorsey (co-créateur de Twitter). Mixez le tout. Vous obtenez Snapchash. Une fonctionnalité ajouté en novembre 2014. Cette alliance propose aux utilisateurs (Américains) de Snapchat, une fonctionnalité très simple d’utilisation leur permettant de s’envoyer de l’argent entre eux. La preuve en image.

À première vue, cette alliance entre ces deux sociétés n’est pas des plus évidente. Comment une société de messagerie éphémère peut prétendre se lancer dans le marché du paiement mobile ? Dans les faits, c’est autre chose. Tout d’abord notons que stratégiquement c’est très pertinent de s’associer avec un acteur reconnu dans son domaine, Square. Cela impose une légitimité dans la nouvelle fonctionnalité vis à vis des utilisateurs et bien évidemment une expertise immédiate dans les paiements mobiles. Puis il faut remarquer l’importance qu’apporte Snapchat dans l’expérience utilisateur. D’une simplicité sans égale. Un bel exemple de “Design thinking” réussi.

Cette diversification sectorielle a été possible grâce à une alliance avec un autre acteur reconnu dans son marché. Elle permet surtout d’utiliser un maximum le potentiel de la base d’utilisateurs de Snapchat. L’idée est de se dire “comment puis-je monétiser un maximum ma base d’utilisateurs ?”. Dans le cas présent “le service d’appel” a été la messagerie éphémère, qui a réussi à ce jour à réunir plus de 100 millions d’utilisateurs de par le monde. La rentabilité financière viendra peut-être de Snapcash ou d’un autre service que les équipes de la société californienne auront mis en place.

Discover : un pied dans les médias

27 janvier 2015, Snapchat continu sa diversification avec Discover. Une plateforme de médias où pour le moment 11 médias influent dont CNN, Yahoo, Vice et National Geographic proposent chaque jour un éditorial sur mesure.

Comme toujours avec Snapchat, l’expérience utilisateur de Discover est novatrice. Les médias présents sur la plateforme font du sur-mesure. Des formats courts (vidéos ou textes), avec des sujets ludiques et accessibles au plus grand nombre. En somme, un format parfait pour la cible des médias présent sur la plateforme. Oui car le principal attrait de Snapchat avec Discover est son coeur d’utilisateurs : les 15–24 ans. Alors que cette cible est particulièrement volatile avec une captation très difficile, Snapchat possède un taux de pénétration important en étant le réseau social le plus utilisé par cette catégorie

Après plusieurs mois d’utilisations, nous avons les premiers retours de datas concernant l’utilisation de cette nouvelle fonctionnalité. Et comme toujours avec Snapchat, les chiffres sont impressionnants ! Suivant les données de 7Park Data, le volume moyen de données consommées hebdomadairement est ainsi passé de 100–150 MB (megabytes) à 400 MB en Europe et 600 MB aux Etats-Unis (voir le graphe ci-dessous). Selon Fusion, un des médias présent sur la plateforme Discover on parle de plusieurs millions de vues par jour et par média.

Un autre point stratégique très intéressant à souligner. Contrairement à Facebook ou Twitter, Discover ne dirige vers aucun lien externe. Le format qu’impose Snapchat aux médias interdit les liens externes, pourquoi ? Snapchat souhaite être considéré comme un média à part entière et non pas comme un intermédiaire entre l’utilisateur et l’éditeur. Et cerise sur le gâteau, Snapchat garde pour elle toutes les données générées par Discover.

Le nerf de la guerre : $/€

Snapchat a levée plusieurs centaines de millions de dollars depuis plusieurs années. Qui dit investisseurs, dit retours sur investissement souhaités. La monétisation est le cheval de bataille de la société américaine. La diversification entrepris depuis plusieurs mois est une part de la solution. Nous avons très peu de retours sur Snapcash, cependant le succés de Discover est une première étape. Le public est au rendez-vous et selon certaines indiscrétions des espaces publicitaires sont déjà vendus pour un montant de 750 000 $ unitaire. On parle même de publicité sur Discover coutant 0,15 $ par vue.

En créant un format innovant et monétisable tout en se basant sur les acquis de la société (base d’utilisateurs, expérience utilisateur), Snapchat mène une stratégie cohérente de diversification avec pour objectif : être rentable dans les années qui arrivent. Quelles peuvent être les prochaines pistes de diversifications de la firme au fantome ? Par exemple, une diversification dans la diffusion d’évènements sportifs du point de vue des fans dans les “Story”. Ces diffusions peuvent facilement être liées aux marques et aux sponsors. Une nouvelle source de monétisation pour les ligues sportives, les diffuseurs et pour Snapchat bien sûr.


Medium France

La publication officielle de Medium en France. Pour nous proposer votre histoire, écrivez-nous à french@medium.com

Thanks to Guillaume Soares

Guney DEGERLI

Written by

Internet kid. @chefbasilnews

Medium France

La publication officielle de Medium en France. Pour nous proposer votre histoire, écrivez-nous à french@medium.com

Welcome to a place where words matter. On Medium, smart voices and original ideas take center stage - with no ads in sight. Watch
Follow all the topics you care about, and we’ll deliver the best stories for you to your homepage and inbox. Explore
Get unlimited access to the best stories on Medium — and support writers while you’re at it. Just $5/month. Upgrade