THE MANNERS : Quand doit-on réellement exprimer notre galanterie ?

La réponse évidente est tout le temps. Nous vous donnons quelques conseils pour rester galant en toute occasion.

Illustrations UnPeuDeTenue.fr

Mots par Ms Pamela NKENG, CEO Bak’s Engineering


Allô la terre, nous sommes en 2015, et je peux affirmer sans me tromper qu’en plus de ne pas savoir agencer correctement un pantalon et un polo, (oui oui voir #NLNV sur la sixième chaîne nationale française), de ne pas savoir laquelle des fourchettes est à utiliser pour le poisson et que la salade ne se coupe pas au couteau dans son assiette, la GALANTERIE SE PERD dans le milieu masculin.

Certaines personnes pensent qu’être galant se limite à ouvrir une portière ou laisser passer son tour dans la queue, ce à quoi on dira certes, mais pas que… Un HEG se doit de savoir quelles sont les principales manières qu’un gentleman doit adopter en société, en clair le B-A BA du savoir vivre avec ses semblables, du sexe opposé.

LA COURTOISIE

L’humoriste Gad Elmaleh en a fait un sujet de sketch, cela nous a tous fait rire car effectivement dans certaines situations cocasses, à vouloir bien faire, on en fait trop. Il n’en demeure pas moins que ce sont les bases élémentaires du savoir vivre, et donc de la galanterie.

Bonjour

Au réveil, à la personne à côté de nous : au Cameroun il y a une vieille blague qui veut qu’on demande à quelqu’un qui nous voit pour la première fois de la journée sans nous dire bonjour si on a dormi ensemble ou juste dans la même maison.

– En entrant dans une pièce occupée: on ne demande pas ici de lancer un bonjour à tue tête dans le hall de la gare du Nord mais plutôt dans le contexte d’une assistance de trois ou quatre personnes inconnues. Notons messieurs qu’il est obligatoire par politesse, de rajouter un Monsieur, Madame, ou Messieurs et Dames à la suite du bonjour qui à lui seul ne suffit pas (banque, boulangerie, bureau, boutique sont des exemples de lieux)

– Dans un ascenseur: la règle veut que ce soit la personne qui entre qui dise bonjour en premier

– Dans le hall de notre immeuble: bonjour Mme à la gardienne, la voisine, la jardinière etc…

S‘il vous plait et Merci

Le premier doit être ajouté à la fin de toute requête. Même si l’ingratitude est le propre de l’être humain, messieurs, dites merci, cela ne coûte rien, et ça peut sauver une vie (bon j’exagère peut être, faut pas pousser, quoique…)

Pardon et Au revoir

Ici, pardon est l’équivalent d’un: “Excusez moi auriez vous l’amabilité de me laisser passer ?”, ou encore “Oh je vous ai marché sur le pied ? Vous m’en voyez désolé, toutes mes excuses”. Nous savons aussi qu’il y a le pardon appuyé qui signifie: “You talking to me? #robertdenirovoice” ou “Je n’ai pas bien compris ce que vous avez dit (je vous vois venir de loin les ch’timis, vous préférez le HEIIIIN; c’est pareil, mais en beaucoup moins #HEGstyle)

Pareil que le bonjour, mais à l’ envers ( pas comme le signe inverse du salut nazi qui signifie qu’en fait on est nazi hein, le VRAI inverse).

LA BASE


La protéger de la pluie, ouvrir la portière, tenir la porte, aider à remettre le manteau, tenir la main pour descendre les escaliers, aider à enfiler ses chaussures ou à les retirer (en fonction), laisser passer devant dans la queue, porter les paquets lourds: LA BASE

Ce sont les petits gestes du quotidien qui sont obligatoires. Oui messieurs OBLIGATOIRES.

Il est vrai qu’à l’adolescence les hormones et autres peuvent faire que les garçons trouvent tout ceci désuet, mais croyez moi, ils sont dans tous les cas bien accueillis. Plus tard, ils vous servent, définissent la manière dont vous êtes perçus par les autres, le sexe féminin en particulier, et de ce fait la manière dont les gens se comportent avec vous.

Pour ce qui est du couple, je vais introduire ce paragraphe avec cette blague de Franck Duboscq dans le film “DISCO”. A table avec une jeune fille qu’il convoitait au restaurant le jour de la Saint-Valentin, il voit arriver un vendeur de fleurs qui lui propose d’en acheter. Il répond: “Non merci je l’ai déjà b****”. *RIRES*

Messieurs, ci dessous une liste non exhaustive des choses à éviter/faire:

-Pas de rupture SMS: Guys, really, soyons sérieux. Un SMS?

– Pas de démonstration publique d’irrespect: “tu me saoules”, je tripote voire pire d’autres femmes/filles en public

– Toujours la présenter selon son titre: grâce au livre de Steve Harvey #actlikealadythinklikeaman, les femmes savent que si vous ne les introduisez pas comme votre copine/fiancée/épouse c’est qu’elles ne représentent rien de sérieux.

– Être clair dans ses intentions dès le départ: oui il s’agit bien de galanterie, je vois vos #SIDEEYES d’ici.

Si vous pensez qu’il ne faut être galant qu’avant d’être en couple et qu’après cela ne sert plus à rien, vous avez tout faux, l’inverse serait même plus vrai.

Ceci mériterait au moins un point à part. L’addition, la facture, la note, appelez cela comme vous voulez, doit être payée par les hommes, surtout si vous avez invité la demoiselle, si vous la convoitez.

Je ne parle pas d’amitié, même si dans ces cas là aussi c’est discutable, mais bien de “rendez vous galant”. Vous pensez peut être que c’est une coïncidence que ce soit le mot « galant » qui soit choisi dans cette expression? Ne le pensez plus.

Payez l’addition, si vous n’en avez pas les moyens, n’allez pas au restaurant, organisez un pique nique. Si elle est compréhensive, vous pouvez lui expliquer que vous avez un budget limité, ou mieux, choisissez un restaurant au niveau de vos moyens. Dans tous les cas: Vous payez la note. Pas parce que vous voulez lui montrer que vous avez la dégaine facile, pas parce que vous voulez l’acheter, pas parce que cela vous assure un dernier verre en haut, mais bien parce que c’est ce qui se fait, et c’est ce qu’il y a à faire. Dans certains restaurants, on force la galanterie en ne donnant qu’a l’homme la carte des menus avec les prix.

Un élément qui se doit d’être cité, le vouvoiement. C’est la forme la plus évidente et simplifiée de la galanterie. En plus d’être galant, le vouvoiement est poli, il s’agit là d’une forme de respect. A la personne en face de vous de signifier que vous en êtes arrivés au point du tutoiement.

Il est moins évident en anglais certes, mais les formules comme le “would you mind”, “it would be my pleasure” annoncent la couleur.

Vous vous dites sûrement que c’est normal que les femmes aient la part belle dans cet article, étant donné que c’est une des leur qui l’a rédigé. Je vous laisse découvrir les avis de certains gentlemen, ce qui légitimera mon propos je l’espère.


« Pour moi, la galanterie, est un savant mélange de politesse, d’attention(s) et de flatteries sans en faire trop… Pour résumer simplement, c’est le fait de se comporter avec sa compagne, femme, copine comme si on lui faisait la cour tous les jours. La galanterie c’est la confiance en soi , la manière de se comporter , la manière de parler et de prendre soin des autres. C’est être humble et agréable envers les gens, même si nous savons que nous sommes au plus mauvais point. »

Mr Ludovic Amana, 30’s, Nantes


« Selon moi la galanterie n’est jamais qu’une corde de plus à l’arc qui regroupe les règles élémentaires du « savoir vivre ». Souvent lié à un contexte de séduction, elle doit pourtant en être totalement exclue pour être définie de la manière la plus précise. (Bien que la séduction inclut des actes galants la plupart du temps).
Les actes de courtoisie envers les femmes que l’on pourrait englober à travers ce mot, se doivent d’être spontanés et totalement neutres. S’ils sont commis de manière sélectives (envers une femme de notre goût, comme par hasard , ceux ci seront alors davantage guidés par le désir que par le simple acte de civilité. En résumé si l’acte peut être galant, il est avant tout davantage intéressé.
Quitte à me répéter, la galanterie n’a de sens que lorsqu’elle s’effectue de la manière la plus naturelle et désintéressée du monde. A titre d’exemple : N’est pas forcément galant celui qui règle le restaurant. Mais pourra l’être celui qui va écouter et accepter le désir de la jeune femme de l’inviter. »

Mr Mathieu Josserand, 30’s, Grenoble


« En fait c’est celui qui accompli les petits gestes de la vie courante comme: Laisser passer les femmes avant, leur ouvrir les portes, leur faire des compliments sur leur coiffure, leur vêtements…etc ( même quand on ne le pense pas toujours),porter les objets lourds à leur place, leur faire savoir que même devant Naomie Campbell elles sont jolies, avec ce quelque chose de particulier qui fait leur vrai charme… De façon générale, nous les africains et spécialement les camerounais, sommes très peu galants, si la galanterie est définie par ce genre de comportements. En revanche, chez nous être galant c’est surtout ouvrir son porte monnaie et le laisser gérer par nos femmes, puisque très peu d’africains en ont 1 seule….. »

Mr Dominique Pouna, 50’s, Douala


Recommandez cet article si vous l’avez aimé, et suivez nous sur notre site internet et nos réseaux sociaux pour découvrir tout l’univers de MrAfropolitan