L’offsite, un nouvel outil des entreprises pour se repenser en 3 jours ?

Ma première journée de travail chez French Bureau a été assez particulière…

Je suis arrivée il y a un peu plus d’un an pour le premier jour de l“Offsite Camp”, un week-end au vert où tout French Bureau est parti près de Nîmes pour 3 jours. A l’époque nous étions 17, et nous sommes partis pour ce que j’avais imaginé être trois jours classiques de teambuilding comme tant de compagnies font. Alors, OUI, j’ai eu ma dose de soirées, d’activités en groupe, de repas gargantuesques et de rires. Mais cet offsite ne peut pas être réduit à “juste” un weekend de teambuilding.

Pour les Frenchies, ces 3 jours ont surtout été l’occasion de s’accorder du temps pour prendre du recul par rapport à ce que nous faisons au quotidien. Nous avons réfléchi à la direction que nous souhaitons prendre collectivement et plus concrètement à ce que nous voulions accomplir dans les mois à venir.

A quoi sert vraiment un offsite camp pour French Bureau ? Quels enseignements clés en tirer pour les autres entreprises ?


Une remise en question permanente

La première chose notable — et honnêtement je ne m’y attendais pas — c’est que nous avons vraiment travaillé pendant 3 jours ! Réunis chaque jour en petits groupes de travail, nous avons réfléchi et surtout matérialisé nos idées, pendant presque 8 heures par jour. Les sujets étaient très variés : quelles sont nos valeurs et notre mission ? Quelles nouvelles offres pourrions-nous développer ? Comment rayonner à l’extérieur ? Etc.

Un groupe de Frenchie qui présente les valeurs et la mission de French Bureau

Ce que j’ai compris immédiatement, c’est que je n’avais pas rejoint une entreprise qui allait se reposer sur ses lauriers. J’ai découvert la façon de fonctionner de French Bureau et notamment ce qui fait sa force et sa singularité : sa capacité à évoluer rapidement et à s’adapter.

Un exemple parfait ? Notre atelier “French Crisis ! L’objectif était de se projeter dans un futur où tous les studios d’innovation, cabinets de conseil et autres startup studios feraient exactement comme nous. Pivoter ou trouver de nouvelles propositions de valeur deviendrait donc indispensable pour French Bureau. Après seulement un an d’existence, avec un modèle qui fonctionne (très!) bien, French Bureau se posait déjà la question de pivoter le jour où son modèle deviendra obsolète. Je crois que c’est la définition même de ne pas reposer sur ses acquis, et peut-être même l’élément clé de ce que doit être un studio d’innovation. C’est aussi ce que font les grands groupes quand ils font appel à nous : ils admettent qu’ils sont prêts à évoluer.


Des projets portés par les Frenchies, pour les Frenchies

Pendant cet offsite, j’ai aussi vu à quel point les Frenchies étaient impliqués dans ce processus de redéfinition permanente. La façon de fonctionner de French Bureau est très intéressante : la hiérarchie est très plate (globalement pendant tout le weekend, j’étais incapable de distinguer junior, senior et manager). Tout le monde s’exprime et défend son point de vue librement. Les Frenchies sont aussi très responsabilisés. Chacun pouvait choisir le sujet qui l’intéresse pour commencer à le travailler.

Présentation du groupe sur l’évolution interne de French Bureau

En fait, chez French Bureau, la pression est inversée : elle ne vient pas du management, mais bien des Frenchies qui se motivent eux-même pour mettre en place les projets qu’ILS ont choisi. Et c’est pour ça qu’autant de projets ont vu le jour à la suite de ce weekend. On est très loin d’une organisation top-down et on se rend compte que ça un impact énorme sur notre investissement personnel et notre efficacité.

Les Frenchies en plein atelier

Passer “d’axes de développement” à de véritables projets

Nous avions décidé de travailler autour de 5 axes d’amélioration de French Bureau : notre méthodologie, l’évolution interne, le futur du startup studio, les nouvelles offres et le rayonnement extérieur.

A la fin du weekend nous avions une vision assez précise des objectifs courts, moyens et plus longs termes pour mettre en place chacun des axes précédents. Pour autant, toute la difficulté est de réussir à, effectivement, mettre en place ce qu’on s’est fixé.

De manière très concrète, pour faire rayonner le French Bureau, les Frenchies avaient par exemple commencé à réfléchir à un podcast pour parler des sujets qui leur tenaient à coeur. Deux mois plus tard, l’équipe enregistrait notre premier podcast “Sans gueuler”. Pour mener à bien ce projet interne, il y avait “juste” besoin d’un budget, de quelques Frenchies motivés pour définir plus précisément le fonctionnement et l’identité de “Sans gueuler” et enfin de Frenchies prêts à passer une demi-journée pour préparer des podcasts sur le sujet de leur choix et les enregistrer. Ça a l’air simple non ? Un an après, ce sont 13 épisodes de 15 minutes écoutés par des milliers d’internautes. On est très loin de “l’idée post-it” !

Et ce n’est qu’un exemple parmi tant d’autres. Nous avons également défini les règles de vie au sein de l’espace de co-working, les CGU de chaque Frenchie pour connaître les éléments importants pour travailler avec chaque personne, l’amélioration du système de “peer-review”, la création d’un guide pour accueillir les nouveaux, une formation pour la prise de parole, etc. Certains projets sont en train d’être finalisés comme la définition de la méthodologie de lancement de startups en interne, la définition d’un parcours de formation pour les Frenchies, la formalisation d’un portfolio pour présenter nos projets passés… et j’en oublie sûrement beaucoup !


J’ai mis quelques mois après l’offsite (le temps que non pas un, deux mais beaucoup de projets se concrétisent) pour vraiment saisir cette capacité à transformer des idées en actions concrètes. Pas seulement pour nos clients mais aussi en interne, parce qu’au fond, c’est cela qui nous définit. Un an plus tard, notre deuxième offsite nous a prouvé que de 17 à 45 Frenchies, nous avions toujours cette même capacité à nous challenger et à agir pour transformer notre entreprise — et qu’un offsite camp était l’outil parfait pour cela !


We build start-ups. From ideas to launch. — French Bureau