Solidarité avec les victimes des inondations au Bangladesh (Stand up for the flood victims in Bangladesh )

Newsletter August 2017

Chères amies, chers amis,
Dear Friends of Friendship (see translation below),

Bon nombre d’entre vous auront reçu la Newsletter de Friendship Bangladesh comportant un appel pour nous permettre de venir en aide aux habitants des Chars du Brahmapoutre des districts de Kurigram et de Gaibandha dans le Nord du Bangladesh.

Depuis dix ans que je suis engagé au sein de Friendship, c’est la troisième fois que nous appelons aux dons en raison d’inondations dans le nord du Bangladesh. Les fois précédentes, c’était en 2016 et … en 2015! Rien à voir, pourtant, avec le fait que nous aurions acquis le réflexe de l’appel à l’aide d’urgence facile ou que nous aurions transformé nos bénéficiaires en mendiants. Le contraire est le cas! Mais alors que les crues et les inondations font partie de la normale dans la région, celles des trois dernières années sont nettement sorties de cette normalité, tant par l’apparition de plusieurs crues successives dans une saison, que par leur violence! Et cette fois-ci, c’est la toute première fois que toutes nos écoles dans le district de Kurigram ont été très sérieusement inondées. Cinq d’entre elles ont d’ailleurs dû être démantelées pour être réinstallées ailleurs.

C’est un énorme défi pour les communautés avec lesquelles Friendship travaille. Car au-delà de la difficulté aiguë du moment, il y a l’effet de « procession d’Echternach »: quand, après trois pas en avant sur la voie de l’amélioration des conditions de vie, on s’en voit imposer deux en arrière par l’effet d’un environnement qui devient hostile, il est dur de progresser.

C’est pour compenser l’effet de ces deux pas en arrière que nous faisons appel, une fois de plus, à votre solidarité. En espérant que l’année prochaine sera plus clémente!

Merci, toujours, pour votre appui!

Marc Elvinger
Président Friendship Luxembourg

Vous pouvez consulter la Newsletter de Friendship Bangladesh ici.


Dear Friends of Friendship,

Many of you will have received the Newsletter of Friendship Bangladesh (see below) with a call for support for the inhabitants of the Chars of the Brahmaputra river in the districts of Kurigram and Gaibandha in northern Bangladesh.

Over the past ten years that I have been involved with Friendship, this is the third time we have been calling for donations due to flooding in northern Bangladesh. The previous times were in 2016 and … in 2015! This does not mean that we have acquired the reflex of too easily calling for emergency relief aid or that we have transformed our beneficiaries into beggars. The opposite is true! But while floods are part of ordinary life in the area, those experienced over the last three years are clearly well outside this normality, both by the way several successive floods have occurred in one season and by their unusual violence! And this is the very first time that all Friendship schools in Kurigram district have been severely flooded. Five of them had to be dismantled in order to be relocated in another place.

This is a huge challenge for the communities with which Friendship works. For, beyond the acute difficulty of the moment, there is the “Echternach procession” effect: when, after three steps forward in improving living conditions, one is forced into two steps back by an environment that turns hostile, it becomes very hard to move forward.

It is to compensate for the effect of these two steps back that we appeal, once again, to your solidarity. Hoping that next year will be more merciful.

Thank you, as always, for your support.

Marc Elvinger
Chairman

You can find Friendship Bangladesh Newsletter here.