Lettre ouverte de William Lebedel, Président de Friendship France

L’enfer vécu par les rohingyas

Chères amies, chers amis,

C’est l’une des pires crises humanitaires de notre histoire récente!

Plus de 700 000 Rohingyas, en majorité des femmes, des enfants et des personnes âgées ont fuit les persécutions de l’armée birmane et sont venus se réfugier sur les côtes bangladaises à la recherche d’un lieu sûr. Une situation sans précédent qui ne cesse de prendre de l’ampleur. On estime à 16 000 les personnes qui viennent chaque jour gonfler les camps de fortune installés le long du golfe du Bengale.

Après la barbarie dont ils ont fait l’objet, les Rohingyas doivent désormais survivre dans des conditions déplorables. Peu, voire pas, d’accès à l’eau potable, à la nourriture, aux soins et aux médicaments… augmentant considérablement les risques de maladies et d’infections. Les femmes, notamment enceintes ou allaitantes, et les enfants, sont les plus menacés par ce manque de nourriture et d’eau. Beaucoup de très jeunes enfants vivent seuls suite à la perte de leurs parents, et une grande partie de la population est sujette à de graves troubles psychologiques suite à la violence physique et morale qu’elle a subie. En outre, l’absence d’électricité et de logements décents augmente les risques d’abus, de violences et d’exploitations au sein même des camps.

Suite à la décision de la Première Ministre du Bangladesh, Mme Sheikh Hasina, de venir en aide à ces populations, Friendship a décidé d’agir. Fondée par Runa Khan en 2002, l’organisation s’appuie sur son excellente connaissance du contexte local et des situations de crise, qui lui permet d’agir efficacement auprès des communautés les plus vulnérables depuis 16 ans.

Aujourd’hui, Friendship fait partie d’une des 18 organisations accréditées, avec plus de 50 personnes sur place et 5 cliniques opérationnelles (d’autres suivent). Friendship a également construit des ponts et des aires de détente.

Outre la santé, Friendship a également prévu un programme watsan (eau et assainissement comprenant la mise en place de 100 puits ainsi que 300 latrines et 200 douches), un projet d’électrification afin d’assurer la sécurité dans les camps et un espace de socialisation aidant la population Rohingya à surmonter les séquelles des traumatismes vécus.

Parmi nos partenaires, le centre de crise nous a confirmé son soutien, après celui de la Fondation Sanofi. Du coté des organisations, Humaniterra et la Chaine de l’Espoir nous envoient des médecins, tandis qu’une coopération s’effectue sur le terrain avec le Secours Islamique français. D’autres partenaires nous soutiennent, comme le ministère de la coopération luxembourgeoise, ERIKS ou encore le Swedish Mission Council.

Ce programme d’urgence humanitaire requiert l’effort de tous, car les besoins sont immenses. C’est à cette fin que nous souhaitons solliciter votre soutien. Toute mise en contact, tout relais de ce courrier contribuera à soutenir nos efforts pour apporter de l’aide aux Rohingyas.

Merci pour votre soutien.

Amitiés,

William Lebedel

Président de Friendship France

One clap, two clap, three clap, forty?

By clapping more or less, you can signal to us which stories really stand out.