Yolocracy #1 : Déployez de nouveaux modes d’organisation !

Jeudi 16 novembre 2017, nous organisions le premier meet up Yolocracy dans l’amphi du Coworking Trudaine avec Morning Coworking. Plus de 80 personnes étaient présentes (plus quelques dizaines sur Facebook Live) pour partager leurs expériences et leur enthousiasme sur les nouveaux modes d’organisation plus ouverts ! Une question centrale motivait leur présence à cet évènement : comment mettre en place des organisations plus efficaces et plus épanouissantes, le tout de manière durable et équitable ?

Qu’est-ce que le concept Yolocracy ?

L’idée de Yolocracy est née de la volonté de faciliter l’adoption de modèles d’organisations alternatifs aux modèles bureaucratiques et managériaux classiques dans les entreprises, les associations ou les administrations. En effet, même si certains essaient de changer, le modèle bureaucratique (pyramidal et cloisonné) reste aujourd’hui le modèle de référence dans la quasi-totalité des équipes bien qu’il démontre de manière croissante son inefficacité face à la nouvelle civilisation digitale et à la complexité qui en découle. Lent, standardisé, peu engageant, peu adaptable, siloté, le modèle managérial classique ne tient qu’à un fil : celui des collaborateurs qui prennent sur eux pour compenser ses faiblesses, quitte à y perdre leur temps, le sens, voire leur santé…

Les gens qui travaillent dans ce type d’entreprises ont souvent l’impression d’y perdre énormément de temps (réunions, mails, manque d’info, frictions) et de faire face à un manque de clarté et d’équité. La statistique suivante est d’ailleurs particulièrement illustrative et … aberrante : “Aujourd’hui, les collaborateurs passent 60% de leur temps à essayer d’organiser leur temps de travail et seulement 40% à réaliser le travail concrètement”.(art. source) Sous la forme d’une vanne au départ, nous nous disions que certains décideurs oubliaient un peu que, dans une vie, le temps est précieux, et qu’ils pourraient être un peu plus “YOLO”.

Yolocracy est une invitation à déployer partout des modèles alternatifs à la bureaucratie, qui soient à la fois opérationnels et customisable à tous les contextes d’organisation (taille, marché, compétences, maturité, etc). Pourquoi se priver de s’approprier les bonnes idées qui ont été éprouvées par l’expérience ?

Pourquoi se priver de s’approprier les bonnes idées qui ont été éprouvées chez des acteurs de référence sur leurs marchés ?

Les grands principes de la “Yolocracy”

Ces modèles mis en place dans des entreprises audacieuses reposent souvent sur 3 principes opposés à ceux des organisations bureaucratiques, mais qui peuvent être contradictoires dans leur mise en oeuvre :

  • Autonomie : les collaborateurs recrutés pour leurs compétences sont les mieux placés pour prendre les décisions qui les concernent. Nous pensons notamment aux moyens et aux choix quotidiens mis en oeuvre pour réaliser les missions qu’on leur a attribuées. Si vous passez quelques jours dans une entreprise traditionnelle, vous vous apercevrez assez vite que les collaborateurs ont très peu de marge de manoeuvre dans leur quotidien et qu’ils doivent parfois se soumettre à des autorités moins compétentes et surtout moins informées sur le sujet en question. Ces frictions, voire ces limitations, de leurs prises d’initiative et de décision ont un impact dramatique pour l’engagement dans la durée des collaborateurs et sur la capacité de l’entreprise à prendre les décisions les plus éclairées.
  • Interdépendance : les collaborateurs ne sont pas des free-lances et doivent avoir conscience que leur talent n’a aucune valeur s’il n’est pas exercé dans une dimension collective et collaborative. Dans les entreprises traditionnelles, ces interactions sont non seulement peu valorisées mais bien souvent le design de l’organisation les empêche. Soyons honnêtes : ces fameux silos ne seront nullement résolus par l’installation de baby-foot ou de canapés dans le couloirs… !
  • Equité : les collaborateurs n’étant pas des ressources interchangeables, et encore moins des robots, chacun, selon sa sensibilité et sa singularité, a le droit de choisir ses modalités d’interaction avec le cadre de travail (horaires, outils, rythme, lieu, etc). Cette liberté est assez opposée au modèle égalitaire des entreprises traditionnelles où les équipiers sont souvent considérés comme des “Ressources” dont les jour/hommes seraient identiques et interchangeables.

Avec Yolocracy, la logique de notre démarche collective autour de ces questions de modèles d’organisation tient en 3 points vertueux :

1 — Identifier toutes les facettes (problématiques) d’une organisation (et il y en a beaucoup) : salaires, décisions, conflits, recrutement, bureaux, staffing, priorité, diffusion d’info, etc.

Bref tout ce que l’on doit définir quand on travaille à plusieurs…

2 — Imaginer ou capter des nouveaux modèles en se basant sur tout le potentiel des nouvelles pratiques et outils issus de la révolution digitale

3 — Les déployer et les améliorer collectivement et en continu, construire progressivement un système d’organisation efficace et épanouissant et le partager aux autres.

Les meet-up Yolocracy : du concret, sur place ET à emporter !

Morgane présente le modèle d’onboarding et de feedback de 360learning

L’objectif de ces meet-up : partager, débattre et mettre à disposition les modèles mis en place sur ces questions par les entreprises les plus audacieuses. Concrètement : des talks inspirés et opérationnels de startups, avec l’ambition que chacun puisse s’en emparer et le répliquer par la suite ! Pour la première édition, nous avons eu la chance d’accueillir 3 startups de référence sur ces approches avec des intervenants venus partager sincèrement leurs apprentissages et leurs expériences :

- Morgane de 360Learning a présenté leur modèle de feedback et d’apprentissage tout au long du parcours dans l’entreprise permettant de garantir un niveau d’exécution optimal. La startup qui a renouvelé et modernisé l’offre de e-learning pour les entreprises a mis en place une organisation ouverte sans aucun manager. Ses 60 collaborateurs fonctionnent de manière distribuée et documentée afin de mettre en place des parcours d’apprentissage sur-mesure à tous les métiers dès le premier jour dans l’entreprise.

- Firmin et Margaux de PayFit ont présenté leur modèle de calcul de salaire et d’equity. Ils ont partagé un double constat : les salaires sont souvent fixés suite à des négociations entre chaque salarié et l’employeur, ce qui crée beaucoup d’arbitraire, d’inégalités et d’opacité. Dans une entreprise, 2 collaborateurs qui produisent autant de valeur peuvent avoir des salaires différents car l’un des deux a mieux négocié. Ils ont partagé un modèle qui permet de fixer les salaires de manière équitable et surtout méritocratique. Un outil indispensable pour scaler et faire face à la croissance exponentielle de leur entreprise.

- Benjamin de CozyCloud a présenté leur modèle de Remote (#télétravail) avec des collaborateurs présents dans toute la France (Rennes, Lyon, Grenoble, Nantes, etc.). Historiquement, Cozy Cloud s’est développé sur une équipe très tech et très décentralisée. Sans bureau, les premières années, ils ont mis en place un dispositif de travail à distance total ce qui leur a posé de nombreux problèmes pratiques, administratifs et managériaux. Quelles solutions ? Quelles erreurs ? Quels modèles ? Quels outils ? Benjamin nous partage leur expérience et leur organisation de manière concrète et pratique.

Vous pouvez retrouver les boards trello qui ont servi de support au liens suivants :

Board Trello Démarche de 360 Learning

Des partis pris et des enseignements concrets sur la démarche à suivre pour faciliter la diffusion des bonnes pratiques

Retrouvez également les interventions vidéos sur le Groupe Facebook Yolocracy.

Et pour la suite ?

Ayant reçu des des retours très positifs sur cet évènement, une seconde édition de Yolocracy aura lieu le 7 février prochain avec 2 intervenants de haut vol sur les thématiques de la fidélisation des collaborateurs et sur la mise en place d’une approche produit dans un secteur ultra régulé ! On a hâte…

Ces nouveaux modes d’organisation contribuent à structurer les entreprises en réseau pour avancer groupé dans l’écriture collaborative de cette nouvelle page de l’histoire du monde du travail. De votre côté, si vous souhaitez venir présenter et partager un modèle, envoyez-nous un message à Claire@frontierlab.co.

Et retrouvez tous les contenus et les infos sur le site Yolocracy.