Freelances : Sans patrons mais pas sans ambitions — Pourquoi nous investissons €2m dans Comet

Pierre Entremont
Oct 19, 2017 · 3 min read

Nous annonçons un investissement seed de €2m dans Comet, qui connecte les meilleurs développeurs freelances aux meilleures missions des clients grands comptes.

Avec plus de €500k de volume d’affaires mensuel à peine 6 mois après son lancement, Comet accompagne un mouvement de société puissant qui met les indépendants au centre de la société du savoir.

Les grandes entreprises, grandes perdantes de la course aux talents

La course aux talents fait rage entre les startups et les géants de la technologie comme Google et Facebook. Les grandes entreprises traditionnelles, qui ne peuvent compter ni sur leur “hype”, ni sur une rémunération en actions, peinent à acquérir les profils techniques dont elles ont besoin pour mener à bien leurs projets de transformation digitale.

Leurs offres d’emploi CDI ne reçoivent pas de candidatures et les SSII traditionnelles type CapGemini ont le même problème, plus habituées aux anciens langages SAP ou Cobol qu’au Ruby On Rails et au Node.js, qui s’apprennent encore rarement dans les salles de classes.

Le recours aux indépendants est complexe, car les grands comptes ont des besoins spécifiques que les nombreuses marketplaces de freelancing “self-service” pour PME comme Upwork ne sont pas équipées pour satisfaire.

Les garanties proposées par Comet comme la sélection du freelance adapté au projet en 48h, la certification des compétences, la mise à disposition d’un interlocuteur commercial de haut niveau ou encore l’élaboration de contrats compatibles avec les contraintes des services achats sont des prérequis essentiels pour les grands comptes.

Les indépendants, sans patrons mais pas sans ambitions

De leur côté, les indépendants ont eux aussi des attentes difficiles à satisfaire pour les entreprises, que ce soit sur le plan de la mission en elle-même (types de missions, organisation du travail avec par exemple la possibilité de travailler à distance certains jours), de son inscription dans la carrière (prise en compte du projet professionnel dans l’affectation des missions, formation, appartenance à une communauté…), ou des contraintes administratives (paiement en fin de mois, faible commission des éventuels intermédiaires, prise en charge des démarches…)

Même en faisant preuve de souplesse, les grands comptes sont difficilement capables de répondre à ces attentes seuls, et ne peuvent donc accéder à ces profils très qualifiés que via des agences digitales de type OCTO, Fabernovel ou 55, dont les marges brutes atteignent facilement 50% (contre 10% pour Comet) et qui ne facilitent pas le transfert des connaissances. Ces agences restent petites car la gestion des relations entre clients et indépendants nécessite traditionnellement beaucoup d’humain.

L’indépendant, un modèle social et économique à inventer

Le pari de Comet est de substituer à un traitement humain coûteux et difficile à industrialiser une plateforme technologique qui dans le même temps donne accès aux entreprises à un vivier de talents très qualifiés, et permet aux indépendants de ne pas avoir à choisir entre liberté et projet professionnel.

Riche de plus de 1500 membres, la communauté des freelances Comet échange et s’entraide quotidiennement sur son chat dédié. A ces nombreuses interactions online s’ajouteront bientôt des événements thématiques (humanitaire, formation…) organisés en partenariat avec les plus de 100 clients grands comptes (Engie, LVMH, Renault…) et tech (Deezer, Criteo…) qui partagent l’ambition d’inventer une nouvelle façon de travailler.

Le développement du travail indépendant est la conséquence logique de la fragmentation des carrières et des compétences propre à l’économie du savoir. Mais il doit s’accompagner d’une évolution des modèles sociaux et économiques qui le définissent.

C’est le projet de Comet, dans lequel le Politique a bien sûr un rôle important à jouer. Il sera intéressant de suivre les annonces du nouveau gouvernement à ce sujet.

Frst

We are the first believers.

Pierre Entremont

Written by

Co-founder & Partner at @frst_vc — Seed x Paris x High-conviction — pierre@frst.vc

Frst

Frst

We are the first believers.

Welcome to a place where words matter. On Medium, smart voices and original ideas take center stage - with no ads in sight. Watch
Follow all the topics you care about, and we’ll deliver the best stories for you to your homepage and inbox. Explore
Get unlimited access to the best stories on Medium — and support writers while you’re at it. Just $5/month. Upgrade