Ma levée de fonds avec Fundme x Reech

Reech est une plateforme SaaS qui professionnalise et optimise la relation entre les influenceurs et les annonceurs (marques & agences).

La société a été créée par Guillaume et Maxime Doki Thonon (Ex-SEOh) en 2013 via une plateforme historique — RocketLinks, qui a réalisé près de 1 million d’€ de chiffre d’affaires en 2015. Reech s’inscrit dans la continuité de ce service historique.

Reech vient de boucler une levée de fonds de 450k euros auprès d’investisseurs de la communauté AngelSquare (nouveau service de Fundme): Catherine BARBA (OMD Interactive, iFrance, Cashstore, PEPS Lab…), Thierry de PASSEMAR (iFrance, Meetic, Believe Digital, SoShape…), et Paul BIONDI (Yahoo, DoubleClick, Adlink, Affili.net…).

Cette levée de fonds a principalement pour objectif d’étoffer l’équipe pour assurer le développement commercial, l’accompagnement des marques et l’évolution de leur technologie.

Retour avec le C.E.O Guillaume sur les apprentissages de cette levée…

Leçon I — Changer rapidement de cap

“En nous adressant aux fonds d’investissements dès la rentrée de septembre 2015, nous nous sommes rapidement rendus compte que nous ne rentrions pas “dans les cases” :

  • pour les fonds d’amorçage, le niveau de chiffre d’affaires actuel ou le montant recherché était trop important pour nous considérer en early-stage
  • pour les autres, le produit Reech, pour lequel nous levions, n’avait pas assez de retours marché

Pour nous, le retour marché était évident puisqu’il venait de RocketLinks, notre plateforme historique qui connaissait une belle réussite.

Suite à quelques refus, nous décidons de suivre une autre stratégie très rapidement et de ne pas se laisser dépasser.”

Leçon II — Être réactif & patient face aux Business Angels

“On se rend compte que les Business Angels (B.A), eux, comprennent très bien notre problématique et ne cherchent pas à mettre notre dossier dans des cases. Mi-octobre, on décide donc d’adresser en priorité les B.A. On est mis en relation avec Balthazar de Fundme (un des co-fondateurs, ndlr).

Le mail de présentation de Reech est envoyé fin novembre et, dans la semaine, nous sommes déjà mis en relation avec Thierry de Passemar, qui comprend parfaitement les problématiques de market-places comme la nôtre et le B2B. Il nous apporte deux autres associés complémentaires et la lettre d’intention est signée avant la fin de l’année.

Pour conclure, il faut noter que même si le processus a été très rapide, l’arrivée concrète du cash peut prendre un peu de temps.

Signer une lettre d’intention en fin d’exercice — ce qui a été notre cas — incite les investisseurs à attendre la clôture de l’exercice pour le closing (mars). Heureusement, nous avions la chance d’avoir une trésorerie suffisante pour avancer sereinement dans notre stratégie de développement, mais ce n’est pas un point à négliger en général.”

Un brin d’actus

Reech est actuellement en pleine croissance, 5 nouvelles personnes ont notamment rejoint l’équipe récemment.

Aussi, ce sont désormais plus de 2.700 influenceurs qui font confiance au service et qui se sont inscrits sur Reech, tandis que leurs premières campagnes connaissent des retours très positifs.

Merci à Guillaume pour ces retours !

Facebook / Twitter / Fundme.co