iOS 10: ma critique de la plus grosse mise à jour d’iOS à ce jour

L’automne arrive avec ce mois de septembre et qui dit automne, dit nouvelle version d’iOS et de macOS (feu OS X). Cette année, c’est iOS 10 le petit nouveau à installer sur son iPhone et son iPad, et mac OS Sierra sur son Mac. Je reviendrai dans un autre article sur Sierra.

J’ai installé sur mon iPhone SE et mon iPad Air toutes les bêtas d’iOS 10. Maintenant que la version finale est sortie, voici ce que j’en pense. Préparez-vous, c’est une très grosse mise à jour et j’ai beaucoup de choses à dire.

Design

iOS s’est doté d’une nouvelle couche de peinture lors du lancement de sa septième version. iOS 7 faisait la part belle aux effets transparents, aux couleurs vives et abandonnait toutes traces du skeuomorphisme, le look « vrai » d’iOS 6 et de ses prédécesseurs.

[caption id=”attachment_2404" align=”aligncenter” width=”742"]

évolution iOS

Source: CultOfMac[/caption]

Depuis l’introduction du nouveau look « flat », Apple a tout de même fait évoluer le design de son OS pour répondre aux critiques et corriger des défauts de jeunesse. Vous comprendrez donc qu’iOS 10 ne redéfinit pas le look de l’iPhone, mais modifie quelques aspects pour améliorer les choses.

La première zone qui a été redessiné, c’est tout ce qui touche aux notifications. Les notifications elles-mêmes ont été repensées, apparaissant maintenant sous forme de bulles rectangulaires.

iOS 10 notifications

Le Centre de Notifications a aussi été redessiné, éliminant ainsi la vue « Aujourd’hui ». Lorsque vous allez glisser du haut de l’écran vers le bas, vous verrez toutes vos notifications en ordre chronologique de la plus récente à la plus vieille. Fini le regroupement par application. Je trouve un peu dommage de ne pas laisser le choix aux gens s’ils veulent l’affichage chronologique ou par app, mais bon…

L’autre gros changement se trouve dans le Centre de Contrôles. Désormais, il est divisé en deux sections. Une section contrôles avec vos interupteurs mode avion, Wi-Fi, Bluetooth, verrouiller la rotation, etc. Aucune trace par contre d’un bouton pour activer/désactiver le mode économie d’énergie, ni d’un moyen de modifier et de sélectionner les boutons qu’on voudrait voir à cet endroit. Personnellement, je me débarrasserais bien de l’accès au mode avion, mode que je n’utilise jamais, et de Night Shift.

On voit aussi apparaître un gigantesque bouton pour activer/désactiver Night Shift. J’aime vraiment beaucoup cette fonction, mais un coup qu’elle est réglée pour s’activer automatiquement, pourquoi aurais-je besoin d’un aussi gros bouton pour la gérer ?

Control Center iOS 10

La section « Médias » quant à elle présente l’essentielle : Les informations sur le média qui joue (le titre, l’artiste, etc. dans le cas d’une chanson), la barre de progression de la chanson et les contrôles play/pause et de volume. C’est beaucoup plus clair et joli d’avoir une carte dédiée que de tenter d’insérer tout ça avec le reste des contrôles du téléphone.

Control Center iOS 10

Si vous avez des objets connectés dans votre maison et que vous utilisez HomeKit, vous allez remarquer une troisième carte baptisée « Home » pour contrôler vos lumières, votre alarme, ou toute autre chose connectée à votre écosystème.

Plan a aussi été redessiné pour plus de simplicité et de clarté et le mode de guidage en voiture est désormais beaucoup plus clair et plus joli. Plan est devenu, au fil des bêtas, ma nouvelle application GPS par défaut. Google Maps est encore plus performant pour trouver des points d’intérêt, mais l’app Plan d’Apple est maintenant capable de rivaliser solidement l’app de Google. En plus, Plan est intégré à Siri, ce qui facilite grandement les choses en voiture.

Apple Maps iOS 10

Parlant de Plan : l’application intègre désormais les fonctionnalités de réservation d’OpenTable directement dans l’app, et même d’Uber. Cela signifie que vous n’avez même pas à changer d’appli pour trouver un resto, réserver votre place et appeler une voiture pour vous y rendre.

Le design et le look général d’iOS 10 ne changent pas dramatiquement par rapport à iOS 9. Il y a du raffinement ici et là, mais rien de majeur. Les grosses nouveautés arrivent du côté des nouvelles façons d’interagir avec son téléphone et sa tablette et là-dessus, iOS 10 livre quelque chose de gros.

Par contre, on remarque un énorme manque de cohérence. Je discutais avec mon ami Kevin Clark (@vernalkick), qui est designer, l’autre jour, et voici ce qu’il avait à dire sur son expérience avec les bêtas.

« Au lieu d’établir une fondation pour de nouvelles classes d’applications, iOS 10 met l’emphase sur l’amélioration de certaines applications du système qui sont restées très similaires pendant des années. Maps, iMessage, Music ont toutes eu droit à une transformation radicale. Bien que ces changements soient tous pour le mieux, ils brisent plusieurs conventions du système: Music avec ses gros titres qui remplacent les barres de navigation standards et sa navigation sous forme de listes. Maps avec le positionnement de sa barre de recherche au bas de l’écran et ses boutons beaucoup plus prononcés. Messages avec sa nouvelle barre de navigation et son iMessage App Store.

Ces changements sont tous intéressants en eux mêmes, mais amènent à une expérience inconstante. En déviant des conventions du système, ces applications demandent donc plus d’effort à l’utilisateur pour apprendre comment faire des actions de base. Est-ce que les gens vont finir par s’habituer? Bien sûr. Mais je crois que c’est la responsabilité d’Apple de donner l’exemple. Ce que j’aurais aimé voir (et ce que je crois qu’on va voir dans les années à venir) c’est une ré-imagination des fondations d’iOS pour apporter plus de constance et de cohérence dans l’interface. C’est une opportunité pour Apple de revisiter certaines interactions que l’on prend pour acquis et de pousser la plateforme vers l’avant encore une fois. »

Kevin travaille pour Shopify mais il a aussi créé sa propre application de retouche photos!

iMessage revient en force

Craig Federighi, patron des logiciels chez Apple, a passé la majeure partie de son temps à parler des nouvelles fonctions d’iMessage. Il a parlé de nouveaux autocollants, de nouvelles façons d’envoyer un message qui imite un crie, un chuchotement ou qui se camoufle. Il a aussi parlé énormément des nouveaux effets qui prennent tout l’écran. Il y a vraiment une panoplie de nouvelles façons d’envoyer des iMessage, vraiment trop pour que je puisse vous parler de chacune d’elles par écrit. Apple a, comme d’habitude, fait une vidéo résumée des nouveautés et on peut apercevoir plusieurs des nouvelles fonctions d’iMessage.

L’autre grande nouveauté d’iMessage, c’est la création d’un App Store pour le service qui devient ainsi une véritable plateforme d’échange d’informations. Par exemple : Je veux envoyer de l’argent à un ami pour rembourser le repas qu’il m’a payé. Dans iMessage, je peux ouvrir la section des applications, ouvrir l’app de gestion d’argent que j’utilise, entrer le montant à envoyer et cliquer sur envoyer. iMessage va envoyer le tout comme un message texte, avec du visuel, mais c’est en fait l’application qui va travailler en arrière-plan pour envoyer l’argent.

Au moment d’écrire ces lignes, je n’avais pas accès aux applications iMessage pour la simple et bonne raison qu’Apple n’acceptait pas encore les soumissions d’apps contenant les APIs (les blocs Legos qu’Apple fournit aux développeurs pour construire leurs apps) d’iOS 10. Par contre, j’ai de bons espoirs que les développeurs sauront utiliser l’énorme force de frappe du service de messagerie si populaire d’Apple. Je vous ferai un retour lorsque j’aurai bien essayé la chose.

iOS 10 c’est iOS, en plus pratique

Lorsqu’il a été présenté à tous lors de la WWDC 2016 à San Francisco, j’ai applaudi plusieurs fois seul dans mon salon. Avec l’avalanche de nouvelles fonctions qu’on retrouve dans cette version, le geek en moi était plus que satisfait.

Première chose qui va vous sauter aux yeux, c’est l’absence de « glisser pour déverrouiller » dans iOS 10. Apple a en effet renié la façon iconique de déverrouiller son téléphone. C’est logique en fait. Aujourd’hui, tous les terminaux vendus par Apple sont munis du capteur TouchID. Jumelé au nouveau « Lever pour ouvrir », personne n’aura besoin de glisser son doigt sur l’écran pour ouvrir son cell, vous devrez par contre appuyer sur le bouton Home. Je détestais cette façon de faire et Apple a répondu à mes préoccupations au fil des bêtas en introduisant, dans les réglages Accessibilité, un réglage qui permet de n’avoir qu’à toucher TouchID.

iOS 10 lockscreen

Maintenant, je n’ai qu’à lever mon iPhone (uniquement disponible sur 6S et SE, dû à l’absence du coprocesseur M9 sur les terminaux plus anciens) tout en ayant mon doigt sur TouchID pour voir apparaître mon écran d’accueil. C’est pratique et très très rapide comme façon de faire.

Si tu n’as pas TouchID (iOS 10 est compatible avec l’iPhone 5), tu devras appuyer sur le bouton Home et ensuite faire ton code.

Des notifications enrichies

Un autre point fondamental a été repensé dans iOS 10 : la gestion des notifications. Depuis iOS 8, les développeurs ont la possibilité d’intégrer des actions rapides à leurs notifications. Facebook Messenger, par exemple, permet de répondre aux messages reçus directement depuis la notification et Gmail permet d’archiver un courriel ou d’ouvrir l’app dans la fenêtre de composition pour répondre au message.

Avec cette dixième version, Apple introduit la notion de notifications widgets. Sur un iPhone 6S ou 6S Plus, tu peux appuyer plus fort sur la bulle dans le Centre de Notifications, ou la tirer vers le bas lorsque dans une app pour révéler un petit widget et ainsi accéder à des options supplémentaires. iMessage, par exemple, permet d’accéder aux messages récents dans son widget et ainsi de continuer la conversation, sans jamais quitter l’app en cours. Sur un iPhone plus ancien, sans 3D Touch, il faut soit tirer la notification vers le bas lorsque le téléphone est déverrouillé, soit glisser son doigt dessus vers la gauche et toucher « Afficher ».

iOS 10 notification

Au moment d’écrire ces lignes, peu d’applications prenaient en charge ces nouvelles notifications. Pour celles que j’ai testées, cette nouvelle façon de faire est franchement bien faite et rend la gestion des notifs beaucoup plus agréable.

Des widgets en pleine figure

Est-ce que vous utilisiez les widgets sous iOS 9 ? Vous savez, les bouts d’apps qui étaient disponibles dans le Centre de Notifications, avec un glissé vers la droite ? Non ? Moi non plus, et Apple l’a bien compris. Oui, ces widgets peuvent être très utiles pour des actions rapides ou jeter un coup d’œil à une petite information. Mais personne ne se souvenait qu’ils existaient et personne ne les utilisait.

Avec iOS 10, ces bouts d’apps sont partout. Ils sont disponibles quand vous glissez votre écran de verrouillage vers la droite (comme pour le déverrouiller), complètement à gauche de l’écran d’accueil et à gauche du centre de notifications. C’est difficile de les manquer. Sur iPad, par contre, le setup est vraiment très laid. C’est la même vu que sur iPhone, mais gonflé pour un écran de 10 pouces. Apple, tu peux, et tu dois, vraiment faire mieux pour ta tablette. Je n’imagine même pas sur un iPad Pro de 13 pouces…

[gallery columns=”2" size=”medium” link=”file” ids=”2411,2410"]

Avec ces nouvelles façons d’y accéder, je me surprends moi-même à visiter cette section plus fréquemment. C’est pratique !

Autre endroit où l’on retrouve désormais des widgets, c’est sur l’écran d’accueil. Nous nous doutions tous de la tournure qu’allait prendre les « quick actions » 3D Touch, aujourd’hui c’est la réalité. Apple introduit les widgets sur l’écran d’accueil, mais dans les icônes d’apps. Pour leur accéder, il faut un iPhone 6S ou plus récent et appuyer plus fermement sur l’icône d’une application compatible.

iOS 10 homescreen

Dis Siri, es-tu devenue utile ?

Siri n’a jamais été LA fonction indispensable d’un iPhone ou d’un iPad. Même si je l’utilise quand même régulièrement, je l’utilise en général pour seulement trois choses : Appeler quelqu’un, texter quelqu’un lorsque je suis au volant et connaître les conditions météorologiques.

Et même pour texter ce n’était même pas l’idéal puisque jusqu’à maintenant, on ne pouvait qu’envoyer des messages via l’application officielle de messagerie, donc uniquement des iMessages ou des SMS. Maintenant, grâce aux nouvelles APIs de Siri, Apple ouvre son assistante aux développeurs. Pour le moment, il n’y a que six catégories qui sont prises en charge : la messagerie, le transfert d’argent, le covoiturage nouveau genre (Uber, par exemple), la recherche de photos ou d’images, les appels VoIP (Skype et autres) et les applications d’exercices.

Siri devient donc une véritable assistante personnelle qui permet de gérer de grands pans de sa vie courante. Plus besoin de trouver Facebook Messenger dans ses applications pour poser une question. Vous n’avez qu’à dire « Dis Siri, envoie un message Facebook à Julie disant “J’arrive bientôt !” ». Plus besoin non plus de garder Uber sur son écran d’accueil principal ! Siri sera capable de vous commander une voiture en disant « Appelle une voiture Uber à ma position ». C’est une petite révolution que de pouvoir interagir avec toutes ses applications de façon naturelle. Pour ce que j’ai essayé, tout fonctionnait à merveille et Siri devient de plus en plus rapide et précise pour ce qui est de la reconnaissance vocale. Chapeau !

Contrôler sa maison intelligente en deux touchés

HomeKit n’est pas nouveau. Pour ceux qui ne savent pas ce que c’est, HomeKit est le langage d’Apple qui permet aux créateurs d’objets connectés (ampoules, thermostats, réfrigérateurs, etc.) de parler aux appareils iOS. Jusqu’à iOS 9, gérer ses appareils devait se faire via une application dédiée créée par le constructeur de l’objet, ce qui rendait les choses vite fastidieuses ou via Siri.

Maintenant, il est possible de tout gérer via une seule application : Home. Dans cette nouvelle app, on peut regrouper des actions, qu’on appellera des « Scènes » sous un même bouton, gérer ses objets individuellement ou automatiser les choses.

iOS 10 home app

Exemple : Lorsque j’arrive à la maison, je déverrouille la porte, j’ouvre toujours la lumière du salon et je démarre la ventilation. Je pourrais donc tout placer sous une seule Scène et lancer toutes ces actions d’un seul coup. Ainsi, lorsque je sors de la voiture, j’ouvre Control Center dans la section Home et je lance la scène « Retour à la maison ». En arrivant à ma porte, elle sera dévérouillée et toutes les actions définies seront en fonction.

Home deviendra la pièce maîtresse de toutes les maisons connectées à iOS. L’application est non seulement très simple et puissante, mais elle est aussi magnifique. Juste avec ça, iOS vient de s’imposer, je crois, dans le monde de la maison du futur.

Apple Music change d’air

Ce n’est pas un secret pour personne, Apple Music dans sa forme originale était un quasi-désastre. L’application était complexe, on se perdait dans les milliers de boutons et les tonnes de sections et rien n’était intuitif. On aurait dit que rien n’était à sa place. J’avais d’ailleurs écrit un article complet pour expliquer mes ressentiments envers le jeune service musical.

Même si les problèmes côté serveurs ont été corrigés assez rapidement, l’ergonomie de l’application restait toujours une catastrophe. iOS 10 change la donne et nous présente une application Musique remaniée et franchement plus convaincante.

La section « Bibliothèque » remplace maintenant « Ma Musique » et s’enrichit d’un accès simplifié aux albums, aux chansons, aux listes de lecture, à la musique téléchargée ou à ce que vous voulez en fait, parce que c’est paramétrable selon vos goûts.

iOS 10 Apple Music

Pour vous reste, et c’est tant mieux, et est beaucoup plus agréable à naviguer puisque divisée en sections. C’est aussi dans cette section qu’on retrouvera Connect, le réseau social d’artistes d’Apple Music. C’en est fini d’une section dédiée à lui.

La section « Parcourir » remplace la confuse « Nouveautés » et devient infiniment plus claire. Jadis, on avait des playlists, des nouveautés, des listes de lecture pour des moments particuliers, et tout un tas de choses qui ne rentrent pas sous le parapluie « Nouveautés ». Regrouper tout ça sous « Parcourir » fait beaucoup plus de sens, et lorsqu’on ouvre la section, on a le choix entre les albums dont Apple fait la promotion, les nouveautés, les listes de lecture, les palmarès et la navigation selon un genre particulier. Le simple fait de regrouper tout ce fouillis sous différentes sous-sections rend la navigation ô combien plus simple !

iOS 10 Apple Music

Radio reste, ainsi que Beats1, et c’est parfait comme ça, et on termine avec la zone de recherche.

Apple Music s’enrichit aussi des paroles des chansons à l’écoute (pas pour tous les titres par contre) ainsi que d’un nouveau lecteur assez bien fait, même si je déteste l’effet zoom des pochettes d’album lorsqu’ils jouent. Les contrôles du mode aléatoire et de répétitions sont maintenant cachés et disponibles sur demande en glissant le doigt vers le haut, tout comme la liste des prochaines chansons à jouer.

iOS 10 Apple Music

Le dernier-né des services web d’Apple a commencé sa course sur les chapeaux de roues. L’entreprise semble par contre engagée à l’améliorer continuellement et à le rendre le plus attrayant possible aux futurs abonnés, et c’est une excellente nouvelle. Je suis toujours en hésitation à savoir lequel entre Spotify et Apple Music je préfère, mais ce dernier rattrape rapidement son retard sur l’app au logo vert.

Photos plus intelligent

L’application Photos se dote d’une nouvelle intelligence articielle (IA). Avec cette nouvelle version, l’application se chargera elle même de trouver les visages, de les classer et de présenter toutes les photos contenant la personne en question. Photos classe aussi les photos selon les moments de captures et/ou selon le lieu de la prise pour ensuite présenter un montage des meilleurs moments d’une séance de photos, ou d’un voyage, par exemple.

Memories utilise toutes ces « nouvelles » technologies (feu iPhoto faisait sensiblement la même chose) pour présenter des résumés animés d’un voyage ou d’un événement important. C’est très bien fait, c’est modifiable et ça donne de beaux résultats. Je ne pense pas, par contre, l’utiliser très souvent. J’utilise beaucoup les classements automatiques par dates ou par visages pour retrouver mes clichés, mais je n’ai jamais été un admirateur des montages automatisés. Mais bon, si ça peut faire plaisir à Grand-Maman…

Apple Pay partout

L’avant-dernière nouveauté d’iOS 10 dont je ferai mention ici, c’est la possibilité d’utiliser Apple Pay partout sur le web. Les développeurs peuvent, depuis son introduction, intégrer le service de paiement à leurs applications. Starbucks, par exemple, permet de recharger sa carte ultra-rapidement grâce à Apple Pay. Le marchand ne reçoit ainsi aucune donnée bancaire, la transaction doit être authentifiée par TouchID et le tout se transmet grâce à un jeton sécurisé aléatoire qui ne contient aucune information personnelle, exactement comme lorsqu’on paye à la caisse avec la NFC de son iPhone ou de son Apple Watch.

iOS 10 et macOS Sierra intègrent tous les deux de nouvelles technologies web qui permettent aux créateurs de sites web de faire payer leurs clients grâce à Apple Pay. Une boutique en ligne pourra donc installer un bouton « Payer avec Apple Pay » et recevoir l’argent de ses clients instantanément tandis que le client bénéficiera de toute la facilité et de la sécurité du service de La Pomme. Bien sûr, il faudra passer par Safari pour en profiter pour des raisons de sécurité.

iOS 10 et macOS Sierra, un duo parfait

On le sait tous, Apple est une adepte de la convergence. Son souhait le plus cher, c’est que tous les possesseurs d’iPhone s’équipent en iPad et en Mac. Pour favoriser cette convergence, elle utilise iCloud pour que tous ses appareils puissent se parler facilement entre eux.

macOS Sierra

La dernière addition à iCloud se trouve dans le Finder de macOS Sierra. Lorsque vous installerez Sierra, l’assistant de configuration vous demandera si vous souhaitez stocker vos documents dans iCloud pour les synchroniser avec vos autres appareils. En cochant oui, vous activez donc la synchronisation automatique de tout ce qui se retrouvera sur le bureau, ainsi que dans le dossier Documents.

Dès que vous allez déposer une image, un fichier texte, une chanson ou autre (sauf une application, si j’ai bien compris) sur votre bureau, l’élément sera téléversé vers le nuage et disponible au téléchargement sur tous vos autres Mac, sur votre iPhone et sur votre iPad par l’entremise de l’app iCloud Drive. Même chose pour le dossier Documents.

En plus de synchroniser ces éléments, iOS 10 et macOS Sierra intègrent tous les deux un nouveau presse-papier universel. Qu’est-ce que ça veut dire ? Ça veut dire que si vous copiez du texte sur votre iPhone, vous pouvez, sans rien toucher, le coller instantanément dans le document sur lequel vous travaillez sur votre iPad ou votre ordinateur équipé de Sierra. Vous appuyez sur « copier » sur un appareil, vous cliquez « coller » sur un autre et le tour est joué.

iOS 10: Le mot de la fin

iOS 10 n’est pas une grande transformation cosmétique du système d’exploitation mobile d’Apple. Par contre, sous ces aires familières se cache un OS bien plus avancé que la version précédente et qui nous force à changer nos habitudes d’utilisation, et ce, pour le mieux. iOS 10 est plus performant, plus puissant et plus imposant que n’importe quelle autre version d’iOS. Les nouvelles façons d’interagir avec les notifications, l’ouverture de Siri et d’iMessage aux apps, la synchronisation iCloud toujours plus avancée, l’intelligence artificielle encore plus puissante et le raffinement d’une panoplie de racoins de l’OS font d’iOS 10 la meilleure version d’iOS à ce jour.

Je n’ai pas rencontré de problèmes majeurs, et ce, même avec les versions bêta. iOS 10 est fluide et rapide, ses animations sont bien faites et il fonctionne parfaitement même sur un iPad Air âgé de 3 ans.

iOS 10 iPad

Par contre, malgré toutes les qualités de cette nouvelle version, on doit reprocher une chose à Apple. Rien n’est fait pour améliorer la productivité de l’iPad et plusieurs fonctions sont simplement soufflées pour s’adapter au grand écran de ce dernier. Je trouve vraiment dommage qu’aucun effort ne soit mis en place pour adapter le look du Centre des Notifications ou du Centre de Contrôle, de l’écran d’accueil ou de verrouillage aux grands écrans des tablettes. J’ai installé iOS 10 sur un iPad de 9.7 pouces et je trouve ça laid parfois. Imaginez sur un iPad Pro de 13 pouces comment l’interface doit sembler vide et comment l’espace doit sembler inutilisé… On attendant plus de rigueur de ta part, Apple.

iOS 10 est disponible au téléchargement via la section « Mise à jour logicielle » des réglages de votre appareil et peut se télécharger sur un iPhone 5 ou plus récent, sur un iPad Mini 2, un iPad de 4e génération ou plus récent et sur un iPod Touch de 6e génération. Je vous la conseille vivement!

One clap, two clap, three clap, forty?

By clapping more or less, you can signal to us which stories really stand out.