Changer d’alimentation pour limiter les émissions de CO2

Votre santé va en profiter aussi !

Photo by Dan Gold on Unsplash

Le chiffre : 25%

En France, 25% des émissions de gaz à effet de serre sont dues à notre alimentation!

Eh oui, car cela inclut la production, l’emballage, le transport, la réfrigération, le stockage, la vente, le transport du consommateur à la maison, et les déchets engendrés. C’est donc énorme!

Heureusement, nous pouvons très concrètement et facilement modifier nos habitudes pour réduire l’impact de notre alimentation. Et souvent c’est bon pour notre santé!

Voici toutes les solutions :

Manger moins de viande

La production d’1 kg de viande émet de 5 à 10 fois plus de gaz à effet de serre que celle d’1 kg de céréales. Cela s’explique par la nécessité de produire des aliments, les transformer, les transporter pour pouvoir nourrir les animaux. 70 % de la surface agricole française sert à produire l’alimentation animale! De plus, les émissions de méthane (un puissant gaz à effet de serre) liées à la digestion des ruminants sont très importantes.

De toute façon, les diététiciens s’accordent pour dire que nous mangeons trop de viande. Vous pouvez commencer par réduire en particulier la charcuterie qui est classée comme cancérigène par l’OMS.

Manger moins de lait, fromage, yaourt, œufs

Même raisonnement que pour la viande, ces produits dérivés des animaux nécessitent de l’élevage et donc sont la cause d’émissions de CO2.

La France recommande 3 voir 4 produits laitiers par jour! C’est largement au delà de la consommation recommandée par tous les autres pays…lobbying ?

Manger plus de légumineuse

Il est possible de remplacer régulièrement la viande par des légumineuses : lentilles, pois, haricots secs…
Le Haut Conseil de la santé publique recommande de manger des légumineuses au moins deux fois par semaine.

Manger moins de produits transformés

Plus un produit est transformé, emballé, réfrigéré, plus il génère d’impacts : il consomme plus d’énergie pour sa préparation et sa conservation, et de matières premières pour fabriquer ses emballages.

En plus, les produits ultra-transformés (barres sucrées, sodas, céréales petit déjeuner,…) favoriseraient le cancer.

Mangez des fruits et légumes de saison et locaux.

Pour votre santé, il est recommandé de manger cinq portions de fruits et légumes par jour. Alors pour éviter les émissions des serres chauffées et des transports (parfois en avion !), choisissez au maximum des produits locaux et de saison :

  • Privilégiez les circuits courts (AMAP, la ruche qui dit oui, les marchés de producteurs, etc…) pour consommer les produits de votre région. Dans les supermarchés, dirigez vous vers les produits d’origine France (hors DOM TOM)
  • Imprimez un calendrier des fruits et légumes de saison pour toujours avoir l’information sous la main (ou sur le frigo!)
  • Évitez au maximum les produits exotiques (ananas, banane, mangue, …) qui parcourent des milliers de kilomètres
La production de légumes sous serres chauffées émet 10 à 20 fois plus de gaz à effet de serre qu’une culture en plein champ.

Préférez l’eau du robinet aux autres boissons

Les sodas, les jus de fruits, et la plupart des alcools apportent des calories sans nutriment intéressant. En plus ces boissons sont les principales sources de sucre libre dont la consommation est dangereuse pour la votre santé.

Les impacts environnementaux sont très importants, du fait par exemple du transport (1 kg pour 1 litre de boisson) et des emballages jetables et polluants (bouteilles plastique, canettes en aluminium). Le recyclage ne devrait être une solution seulement qu’en derniers recours car il demande beaucoup d’énergie (et donc émet des émissions de CO2).

Faites vos petites courses à pied ou en vélo!

En France, 98% des français sont clients de la grande distribution. Et cela implique dans la majorité des cas d’aller faire ses courses en voiture dans une zone commerciale. Ramené au kilogramme de produit transporté, un trajet court parcouru en voiture peut avoir plus d’impacts qu’un trajet long effectué
par un avion bien rempli. Par exemple, aller faire ses courses une fois par semaine à 10 km de chez soi, cela correspond à 0,25 tonnes de CO2 par an (calcul basé sur 1 fois par semaine à 10 km de chez vous).

Donc pour des petites courses, privilégiez les commerces de proximité. En plus, cela participera à faire vos 30 minutes d’activité physique nécessaires par jour.

Éviter le gaspillage alimentaire

On estime que 30 kg de nourriture sont gaspillées par an et par personne à la maison soit l’équivalent d’une soixantaine de repas !


Cet article t’as plu ? Partage-le 👏 et surtout commente-le 💬 pour me faire part de ton expérience.💚 Tu peux suivre Green Kevin, le guide santé & écologie sur Medium, Twitter et Instagram.