Peut-on être écolo et prendre l’avion ?

Lors d’un vol, un avion émet énormément de gaz à effet de serre, responsables du réchauffement climatique. Il est important d’avoir des ordres de grandeur en tête de ces émissions pour savoir si prendre l’avion est compatible avec ses convictions écologiques.

Boeing 747 au décollage

Les chiffres

Selon le calculateur carbone de la fondation GoodPlanet :

  • un vol Aller Retour Paris-Nice représente 0,6 tonnes d’émissions de CO2
  • un vol Aller Retour Paris-New York représente 3,4 tonnes d’émissions de CO2

C’est quoi être écolo ?

Il y a bien sûr plusieurs façons de se considérer comme écolo.

1. Vous considérez que vous êtes écolo si vous faites votre part à égalité avec toutes les autres personnes de la planète.

La Terre peut supporter 1,8 tonnes par personne par an pour stopper l’accroissement de l’effet de serre.

Il est donc facile de calculer le nombre de fois que l’on peut prendre l’avion si l’on veut respecter cet objectif de 1,8 tonnes.

Imaginons maintenant une personne qui vit en émettant très très peu de gaz à effet de serre (une personne végétarienne vivant dans un petit appartement récent, ne se déplaçant pas en voiture).

Cette personne émet déjà environ 1 tonne tous les ans. Elle ne peut émettre plus que 1,8–1=0,8 tonnes au maximum par an.

Cela signifie que cette personne pourrait se considérer écolo si elle faisait moins de 2 vols court-courrier aller retour par an ou encore moins d’un vol aller retour long-courrier tous les 4 ans.

En conclusion, les vols long courrier sont complètement incompatibles avec un mode de vie écologique.
Les vols court-courriers sont à limiter le plus possible (un par an maximum)

2. Vous considérez que vous êtes écolo si vous réduisez progressivement vos émissions carbone par rapport à vos habitudes.

Dans ce cas, on peut considérer que c’est la réduction d’émissions de CO2 qui vous importe plus que votre total d’émission. En effet ne plus prendre l’avion peut représenter un effort important. Il peut par contre être plus facile pour vous de réduire vos émissions carbone dans un autre domaine. Il est donc important d’avoir des ordres de grandeur des émissions dans d’autres secteurs (chauffage, voiture, alimentation,…) et de pouvoir les comparer aux émissions d’un vol en avion.

Se passer d’un vol court-courrier aller-retour par an équivaut à :

  • éviter cette même distance de trajet en voiture tous les ans
  • remplacer un repas avec viande par un repas végétarien tous les jours de l’année
  • chauffer 10 m² en moins au fioul dans votre maison
  • chauffer 40 m² en moins à l’électricité dans votre maison
  • transférer 1 000 euros dans une banque éthique (en savoir plus)
Le choix de supprimer un vol court courrier par an est équivalent au choix de remplacer un repas avec viande par un repas végétarien tous les jours.

Se passer d’un vol long-courrier aller-retour par an équivaut à :

  • éviter de faire 15 000 km en voiture tous les ans
  • chauffer 55 m² en moins au fioul dans votre maison
  • transférer 4 000 euros dans une banque éthique (en savoir plus)
Le choix de supprimer un vol long-courrier par an est équivalent au choix de placer 4 000 € dans une banque éthique.

Le zéro avion ?

Certaines personnes engagées ont publiquement déclarées ne plus jamais prendre l’avion, pour limiter le réchauffement climatique : Jean-Marc Manicore (manicore.com) et Jérémie Pichon / Bénédicte Moret (www.famillezerodechet.com/)


Cet article t’as plu ? Partage-le 👏 et surtout commente-le 💬 pour me faire part de ton avis.💚 Tu peux suivre Green Kevin, le guide santé & écologie sur Medium, Twitter et Instagram.