5 exemples de home page pour mieux comprendre la conversion

La home page, c’est le début de la grande aventure de la startup, la page la plus emblématique de votre site. Il y a deux grands principes de home page : short-form et long-form. La page short-form est, comme son nom l’indique, extrêmement courte et souvent réduite à sa plus simple expression : proposition de valeur, illustration, bouton pour télécharger (aussi appelé call-to-action ou CTA). Au contraire, la page long-form propose une argumentation beaucoup plus longue, pour mieux convaincre le chaland.

Les pages strictement short-form sont très rares mais peuvent être un outil très puissant au service de la conversion, particulièrement si votre produit est gratuit (en effet, quoi de plus facile que de l’essayer dans ce cas ?). La plupart des pages que l’on trouve sont un mix entre l’épure de la short-form et la construction en plusieurs section de la long-form.

Pour mieux illustrer ce propos, voici mon top 5 du moment :

1. HotelTonight

Pour ceux qui ne connaîtraient pas HotelTonight, c’est une application absolument brillante qui vous permet de trouver un toit sous lequel dormir ce soir en un clic.

Ce qui est particulièrement réussi sur leur page d’accueil est le wording : la page commence par une accroche claire, par le bénéfice. Je sais en un coup d’œil qu’HotelTonight me permet de trouver un hotel sans avoir à éplucher 298 sites de réservation et sans avoir à m’y prendre 10 ans à l’avance. Et le tout pas trop cher.

Lorsqu’on descend la page pour en savoir plus, l’on trouve une superbe leçon de start with why. HotelTonight nous raconte pourquoi ils font ce qu’ils font puis comment ils le font. Comment ne pas adhérer à cette conception du voyage ? Quelques coups de scroll plus tard, je comprends comment fonctionne l’application.

2. Robinhood

Robinhood est un service permettant de gérer son portefeuille d’actions facilement et gratuitement, directement depuis son téléphone. Le bénéfice est ici double : non seulement c’est moins cher que la concurrence mais en plus c’est plus facile.

Leur home page est un excellent exemple de site visant à la lead generation (i.e. récolter des emails dans ce cas). Une page super simple, une proposition de valeur claire et intéressante (forcément, pas de frais, c’est intéressant), un champ email et une image animée sur la droite.

Ce qui est intéressant ici est la relative simplicité avec laquelle est expliquée un produit complexe. Si l’on compare à la page de market.com, la plus-value apportée par Robinhood est énorme. Par ailleurs, le call-to-action est également plus engageant : un Get Started enjoué est beaucoup plus motivant qu’un simple Sign-Up.

3. OneMonth

OneMonth propose des cours en un mois sur à peu près n’importe quel sujet et garantit un apprentissage en 15 minutes par jour sur un mois seulement.

Bien entendu, de nombreux cours sont proposés mais ils ne sont pas affichés en premier sur la home page. Celle-ci déroule en premier lieu la proposition de valeur et quasiment un manifeste de ce en quoi croit OneMonth (on peut apprendre un savoir en seulement un mois, facilement et de manière pertinente).

Une fois le visiteur prévenu, on suppose qu’il adhère à cette proposition de valeur et en défilant, les différents cours proposés apparaissent alors. Il faut également noter que chaque cours constitue presque une page indépendante en soi : pensez-y si vous proposez beaucoup de produits de manière relativement indépendante (OneMonth ne propose une formule abonnement illimité que sur la page de paiement, une fois que l’on est a piori convaincu du bienfondé de la formule)

4. Mailbox

Mailbox a fait fureur dans le monde de la technologie grâce à une application extrêmement bien conçue pour les (nombreuses) personnes qui croulent sous les emails.

Leur page d’accueil est un bon exemple de mix entre short-form et long-form. Le haut de la page est extrêmement épuré : illustration, proposition de valeur, petit paragraphe explicatif et invitation à télécharger.

Néanmoins, pour celui qui hésiterait encore, quelques autres sections mettent en avant les principaux avantages de l’application avant de conclure par encore un autre call-to-action.

5. Mindie

Mindie vous permet en quelques secondes de faire des clips vidéos de qualité en associant aux images des extraits musicaux de l’iTunes Store. C’est une app gratuite que je ne peux que vous recommander !

Leur home page est particulièrement adaptée à leur cible et à leur produit, avec sa short form quintessentielle qui nous dit directement “tu télécharges ou tu dégages”. En effet, cette page n’est autre qu’un appel à l’action et à télécharger l’application.

C’est un exemple extrême mais particulièrement pertinent de raisonnement poussé à l’extrême. Dropbox avait une page ultra simplifiée pendant quelques temps aussi. L’avantage de cette mise en forme, c’est qu’elle pousse le client à essayer. Certes, beaucoup s’en vont mais il est beaucoup plus facile de retenir ceux qui essaient.

Conclusion

La plupart des home pages des startups qui réussissent adoptent des formats similaires. Si certaines sont plus extrêmes que d’autres (de la short form de Mindie à la long form de Robinhood), toutes insistent sur la proposition de valeur et le bénéfice qu’elles apportent au client. Ainsi, les fonctionnalités ne viennent qu’en second lieu.

Cette structure est finalement l’application sur le web du start with why théorisé par Simon Sinek : vous serez beaucoup plus convaincant si vous mettez vos prospects de votre côté et si vous les embarquez dans votre conquête du monde que si vous vous bornez à leur vendre une liste de fonctionnalités.

Enfin, n’oubliez pas que tout doit être testé. Pour conclure cet article, voici un lien super utile, une sorte de bible en matière de home page : Comment 37Signals a A/B testé la home page de Highrise.


Cet article vous a plu ? Cliquez sur le petit cœur en bas à gauche pour le recommander à vos amis !

www.growthroom.co