Retour sur l’OWL Power Rankings Etape 1

Bonjour à tous !

Le 29 janvier dernier sortait mon Power Rankings de l’OWL Saison 2. Maintenant que l’étape 1 est terminée, voyons à quel point j’avais tort. Détruisons mon Power Rankings ensemble ! C’est parti !

Pour plus de compréhension, voici comment je présente chaque partie :

Classement final de l’équipe — Nom de l’équipe — Position de l’équipe dans mon PR de Janvier

Les équipes sont classées par rapport à leur classement final à l’étape 1.


20e — Los Angeles Valiant — 9e du PR (+11)

OOF.

Aucun commentaire. Personne ne s’attendait à un tel désastre. L’absence de Custa critiquée, un Kariv un peu surestimé et un coach qui quitte l’équipe à la fin de l’étape : tout a tourné à la catastrophe pour Valiant. A aucun moment lorsque j’ai placé Valiant 9e je ne m’attendais à ce que KuKi joue Main Support. Je n’étais également pas certain du rôle de KariV. Non, vraiment, personne ne s’attendait à ce qu’ils soient aussi bas, et surement pas moi.

A cette position, j’avais placé Boston Uprising. On en reparle plus tard.


19e — Florida Mayhem — 17e du PR (+2)

De mon côté j’étais assez proche de la réalité niveau classement, mais la raison de mon placement semble avoir été justifiée par la suite : les matchs de Mayhem ne faisaient aucun sens, au point que ces matchs se résultent par une défaite contre Washington. La populace veut un changement de staff : moi je pense qu’il faudrait peut-être changer la frontlane… Avis personnel.

A cette position, j’avais placé Washington Justice. Bon…


18e — Washington Justice — 19e du PR (+1)

Coaching staff incroyable mais joueurs moyens =résultats médiocres voire terribles. Prévisible.

A l’instant où j’écris ces lignes, le transfert de Ark de NYXL chez Justice a été annoncé. Washington manquait d’un chef d’équipe capable de coordonner les siens, et Ark remplira ce rôle parfaitement bien. Cela sera-t-il suffisant pour sauver cette équipe dont personne n’attend quoi que ce soit ? A suivre.

A cette position, j’avais placé Guangzhou Charge. Oui, j’ai osé faire ça et on en reparle aussi plus tard comme Boston.


17e — Paris Eternal — 13e du PR (+4)

Paris est plus bas que prévu. Bien plus bas.

J’avais placé Paris Eternal 13e notamment en connaissant leur capacité à pouvoir jouer GOATS. Si les débuts semblaient prometteurs, dès que Paris a dû affronter de meilleures Zarya, tout s’est effondré. J’insiste sur ce fait : aucun des quatre DPS n’est connu pour jouer Zarya à haut niveau, détail qui fait toute la différence dans une meta orientée 3/3. La grosse majorité de la composition manque d’expérience et cela s’est ressenti sur certains matchs : Finnsi avec quelques grosses erreurs, Kruise trop agressif, etc… A voir comment cette équipe s’en sort au stage 2, là où les DPS pourront (à priori) plus briller.

Mayhem prenait la 17e place de mon Power Rankings, ce qui aurait été un choix acceptable avant leur défaite face à Justice.


16e — Chengdu Hunters — 16e du PR (!)

Dans le mille ! Si je suis fier d’un choix dans ce Power Rankings, c’est celui-là.

Si beaucoup de mes collègues voyaient cette équipe vingtième à cause du faible niveau des joueurs, j’y ai personnellement vu du potentiel de part le style atypique Chinois que l’équipe allait montrer. Style que vous connaissez désormais : dives à base de Bouldozer, plein de DPS et peu de GOATS. Style suffisamment surprenant pour forcer une map 5 contre Titans et battre Atlanta en semaine 5. L’équipe est devenue l’une des favorites des fans de part ce style très atypique et avec le nouveau patch, le stage 2 sent bon pour Chengdu : avec plus d’expérience, je pense vraiment que cette équipe peut faire peur. Rejoindrez-vous “The Church of Chengdu” ?


15e — London Spitfire — 3e du PR (+12)

OOOOOOOOOF.

Mesdames et messieurs, MaBa est actuellement en sueur et je peux le comprendre : cette meta n’arrangeait pas du tout Spitfire. Birdring était incapable de jouer Zarya et Guard a dû entrer en titulaire pour jouer Brigitte et placer Profit en Zarya. Les résultats ont été meilleurs, mais quand même insuffisants. La défaite face à Shanghai fait mal mais fait sens en même temps : Londres est très faible en GOATS. Prévisible ? Probablement. Mais à ce point-là ? Personne ne s’y attendait. Ce qui est sûr, c’est que le changement de patch va faire beaucoup de bien aux champions en titre de la saison 1.


14e — Shanghai Dragons — 11e du PR (+3)

Bienvenue en Overwatch League ! Vous avez gagné trois matchs, trois de plus que la première saison. Sauf que cette fois-ci, votre roster n’est pas une vaste blague saupoudrée de corruption. Vous êtes majoritairement de Kongdoo Panthera, une équipe de Contenders Corée de très haut niveau. J’avais beaucoup d’attentes en votre équipe et je n’ai pas été déçu. En Saison 1, Shanghai tirait à côté. En Saison 2, la structure chinoise fait peur, et avec le changement de meta, l’étape 2 pourrait être le point culminant des dragons. A suivre !

Sinon, j’avais placé Toronto Defiant à cette place. Tout comme Guangzhou et Boston… on en reparle plus tard.


13e — Hangzhou Spark — 4e du PR (+11)

Mon coeur de fan de Hangzhou a mal. Très mal.

L’étape s’est mal terminée pour l’équipe qui a lancé la mode des posters pré et post-match. Je voyais beaucoup de potentiel dans cette dernière surtout en voyant le passif des joueurs : X6 Gaming, LFZ… Finalement, son manque d’expérience sur scène a tué l’équipe sur cette étape avec des prises de décisions questionnables en GOATS et des choix de compositions atypiques qui n’ont pas payé (Reaper en attaque sur Horizon, meh). Son potentiel reste encore scellé et pour le débloquer, l’étape 2 semble être le bon moment.

Mon PR avait Paris en 13e. Je suis ni proche ni loin de la réalité finalement.


12e — Houston Outlaws — 15e du PR (+3)

La dernière chose à laquelle je m’attendais c’était un monde où Houston était devant London et Hangzhou.

Malgré la douzième place et quelques belles victoires en étape 1, je n’attends toujours rien de cette équipe : la ligne de supports n’a pas l’air de s’améliorer et les tanks sont corrects mais sans plus. Les DPS (Danteh surtout) sauvent pas mal la mise pour le coup et dans une meta GOATS, SPREE a pu faire son effet. Mais j’ai très peur pour Houston : peur qu’ils se fassent dépasser par de meilleures équipes dans des situations de dive contre dive, qui risquent d’arriver plus souvent en étape 2.

Atlanta Reign prenait la douzième place de ce PR. Je l’ai sous-cotée, mais pas pour les mêmes raisons que d’autres.


11e — Guangzhou Charge — 18e du PR (-7)

Allez, première équipe sous-côtée de mon PR, et pas n’importe laquelle.

J’ai été beaucoup trop sévère sur les soucis de communication potentiels : apparemment ils sont inexistants et l’équipe peut donc jouer à plein potentiel. Kyb reste le flex DPS efficace qu’il a toujours été et le monde a fait la découverte de Shu et de Happy, respectivement flex support et DPS hitscan. Avec un roster composé de types de joueurs bien différents, Guangzhou pourrait se hisser vers le haut du tableau à l’avenir. Leur qualification en playoffs s’est jouée sur un match contre… Vancouver. Pas facile en effet.

J’avais placé Shanghai Dragons à cette position, j’avais à peu près juste.


10e — Los Angeles Gladiators — 6e du PR (+4)

Finalement, la principale raison pour laquelle j’ai surcoté certaines équipes est du fait qu’elles ont des difficultés à jouer des compositions 3/3. Gladiators rentre dans cette catégorie et si l’équipe s’en est bien mieux sortie à l’arrivée de Decay, c’était trop tard. Les raisons de cette dixième place sont finalement similaires à celles de London à la différence qu’une très bonne Zarya est arrivée par la suite : ce n’était ni le cas de l’équipe britannique, ni celui de Paris.

Seoul Dynasty était l’équateur de ce PR. Close enough.


9e - Dallas Fuel — 7e du PR (+2)

J’ai à peu près bien visé pour le coup.

A la suite d’un reverse sweep contre Boston, la place en playoffs de Dallas a disparu. Mais ce début de saison reste un franc succès : aKm a trouvé ses marques tout comme rCk avec sa stratégie sur Sombra… du moins jusqu’au match contre Boston. Avec un roster complet et les soucis précédemment rencontrés réglés, Dallas se présente comme un prétendant pour prendre des matchs contre les plus grands.

Ma neuvième place dans mon PR était pour… ah, Los Angeles Valiant. Bon…


8e - Boston Uprising — 20e du PR (-12)

Je tiens à m’excuser envers tous les fans de Boston Uprising ici présents pour ce blasphème.

Colourhex et Blasé ont répondu présent et m’ont bluffé, Aimgod a fortement progressé entre temps et Fusions à lui tout seul a gagné des fights et des games. Avec son shotcall et son énergie (typique des joueurs anglais notons-le), Boston est passé d’une équipe étrange à un véritable danger pour les équipes au dessus. On rappelle que NYXL a failli lâcher son match contre eux. Ce n’est pas rien. Maintenant, il y a les playoffs et un match à jouer contre Vancouver Titans. A suivre.

D’ailleurs, le problème de manque de flexibilité des DPS peut toujours être réglé avec l’ajout d’un sub en DPS pour combler le manque de Hitscan. Avis très subjectif toutefois, surtout que je vois un candidat français en parfaite position pour remplir ce rôle.

Sinon, j’avais SF Shock à cette position. Un peu à côté, mais proche quand même.


7e — Seoul Dynasty — 10e du PR (-3)

Mon souci avec Dynasty, c’était au niveau de la stabilité du roster, des rôles, etc. Bon, inutile de se voiler la face : Séoul n’a pas eu ce souci. Fissure a fait taire les haters et les nouvelles additions de l’équipe ont été plus que bénéfiques pour remporter certains matchs. Séoul s’en sort bien, même très bien et j’ai hâte de les voir en playoffs.

J’avais Dallas Fuel à cette position, je me suis déjà prononcé sur le sujet plus haut.


6e — San Francisco Shock — 8e du PR (-2)

Absolument aucune surprise de les voir là ! Je suis même content de les avoir un peu sous-côtés : SF Shock est passée d’une équipe de talents banals à un monstre capable de rivaliser avec les meilleurs. Tous les DPS ont été utilisés à bon escient et sur les premiers matchs sleepy a montré pourquoi il était un des meilleurs flex supports américain. Grosse perf à prévoir en playoffs !

Sur le PR, Gladiators était 6e, voir plus haut encore une fois pour en savoir plus.


5e — Atlanta Reign — 12e du PR (-7)

Pourquoi 12e ? Car Dafran est volatile.

Cela a-t-il posé problème ? Pas du tout. Une 5e place aurait été totalement envisageable si Dafran n’avait pas un passé aussi trouble et une personnalité si particulière. Encore une fois, je me suis trop basé sur ce détail et en y réfléchissant, Atlanta aurait davantage mérité une huitième place, surtout que Dafran n’est pas seul : Pokpo et Daco en frontlane, c’est monstrueux. Kodak et Dogman ont tout les deux été très performants et je ne parle pas de Masaa puisque je m’attendais à des matchs de cette qualité de sa part. Une place méritée en playoffs donc.

C’était Philadelphia Fusion le possesseur de la cinquième place de mon Power Rankings. On en parlera après mais je crois avoir vu juste sur un détail…


4e — Toronto Defiant — 14e du PR (-10)

Je suis surpris et surtout ravi d’avoir eu tort sur ce cas-là.

Je m’attendais à un mix de coréens corrects mais sans plus. Finalement, ces coréens se sont montrés dominants quand il le fallait. J’avais également mis en avant le staff de cette équipe qui pouvait être la raison pour laquelle ce roster brillerait. A priori, c’est exactement ce qu’il s’est passé, et cela ne m’étonne pas. Bishop se forge en ce moment même une réputation de coach d’excellence. Toronto est maintenant en playoffs et peut défier toutes les espérances.

Bon, ne parlons pas de ma quatrième place donnée à Hangzhou Spark…


3e — Philadelphia Fusion — 5e du PR (-2)

Une troisième place difficile pour Fusion, mais qui se qualifie finalement en playoffs en gagnant contre Paris dimanche dernier. En janvier j’avais parlé d’un temps d’adaptation qui serait long, et finalement cela a affecté le résultat de certains matchs : une défaite contre Mayhem est notamment à noter. Mais bon, le patch change à l’étape 2 : ce patch-là, c’est le moment idéal pour Fusion de briller, qui sera l’équipe top tier qu’on attendait.

Sur le PR, London Spitfire était troisième, déjà expliqué à nouveau.


2e — New York Excelsior — 1er du PR (-1)

L’écart entre NYXL et Vancouver Titans est tellement minime qu’on pourrait les mettre à égalité. J’avais mis Titans en 2e et NYXL en 1er, on va dire que j’ai vu juste.

Que dire de plus ? L’ajout de Nenne a permis à NYXL de rester stable en GOATS. JJonaK est JJonaK. Anamo est très fort en Lùcio. Fin.


1er — Vancouver Titans — 2e du PR (+1)

R U N A W A Y

En plus l’équipe sait jouer à la fois GOATS et des compositions à base de DPS, on l’a vu en Contenders Corée, les Titans sont clairement prêts à jouer l’étape 2.


Voilà, on a fait le tour ! Les playoffs de l’Overwatch League démarrent vendredi à 1h du matin sur https://twitch.tv/overwatchleague_fr !

A bientôt !