Un terme qui porte à confusion : “GOATS”

Scroll down for english version

Salut tout le monde !

Cela fait depuis quelques mois que la meta actuelle sur Overwatch est plutôt axée “tanks”. Que s’est-il réellement passé pour que cette transition se produise ? De un, l’arrivée de Brigitte, un outil très important à leur fonctionnement. De deux, la création d’une composition qui révolutionna la compétition Overwatch et qui la marqua à tout jamais : la GOATS.

Sauf qu’aujourd’hui, la communauté rencontre un problème : cette composition varie de plus en plus, au point même de ne plus ressembler à ce qu’elle devait être avant. D’autres noms sont cherchés tandis que certains continuent à utiliser à appeler ces compositions la GOATS.

Sur le papier, est-ce compréhensible par tous ? Y a-t-il des solutions pour ne pas se perdre ? Jetons un oeil !

Un peu d’histoire…

Nous sommes en saison 2 des Open Division d’Amérique du Nord. Le gagnant venait d’être décidé : une jeune équipe américaine nommée GOATS, à la suite d’une victoire 4 à 2 face à Karasuno (l’ancienne équipe de Hidan).

Source : Liquipedia

Lors des Contenders Trials, cette équipe finit dernière de son groupe avec une victoire et six défaites. Mais cette équipe aura causé bien des soucis aux autres, et notamment à cause de leur style de jeu très spécial. Leur composition fétiche qui prit moultes cartes à diverses équipes était la suivante : Reinhardt, Zarya, D.Va, Brigitte, Lucio et Moira. De part l’efficacité de la composition, d’autres équipes commencèrent à y jeter un oeil. La composition GOATS était née, et le plan de jeu était clair :

Mettre de la pression sur l’adversaire pour forcer des ressources (comprenez des capacités offensives/défensives) et prendre l’avantage une fois cela fait avec les siennes.

Puis il y eut des variations : les équipes remplaçaient Moira par Zenyatta ou Ana, et récemment le Reinhardt mit de côté pour jouer Winston. Oui, ça commence à faire beaucoup !

Pour mieux comprendre la composition, posons ce résumé sur la table. Comme dit ci-dessus, la GOATS a vu plusieurs variations. On en parlera tout à l’heure, mais on peut quand même parler chèvre avec ces variations, et ce, pour une raison simple : le plan de jeu est le même dans tous les cas. On cherche à mettre suffisamment de pression pour prendre le dessus.

J’ai parlé de variations avec Zenyatta, Ana et Winston. Pour faire une petite liste :

  • la GOATS classique va suivre son plan de jeu et survivre plus longtemps que l’autre grâce aux soins de Moira
  • la GOATS avec un Zenyatta va la jouer un peu plus défensivement et créer de l’espace de façon à permettre au Zenyatta de poser son Orbe de discord et ainsi pouvoir prendre l’avantage en faisant de lourds dégâts sur les tanks
  • la GOATS avec la Ana se joue encore plus défensivement, mais à la moindre Grenade biotique efficace, l’assaut peut partir
  • la GOATS avec le Winston enfin retire l’aspect protection pour avoir plus de mobilité et un potentiel d’agression, c’est l’itération qui se rapproche le plus de la dive puisqu’on voit également un Zenyatta à la place de la Moira

Vous noterez que j’utilise le terme GOATS à plusieurs reprises puisque la base de la composition, c’est justement celle-ci.

La popularité de la GOATS a créé un problème. À partir d’une base, la construction est devenue imposante, trop imposante.

La GOATS fut adaptée tellement de fois que certains ont perdu le nord. Désormais, toutes les compositions tank existantes en jeu étaient une GOATS pour certains. La surutilisation de ce terme au sein de la communauté créa de la confusion pour ceux qui ne s’intéressent pas trop à la compétition. Qu’est-ce une GOATS alors ? Au fil du temps, le mot se passait et dans la tête de la majorité, cela devenait “une composition tank”. C’est un abus de langage. Les variations de la GOATS restaient GOATS en terminologie portant ainsi à confusion, et c’est pour cela que de nouveaux noms furent pensés. FLOATS, GOATS, SNOATS (le dernier est très récent et date des Contenders EU après la performance de Winstrike avec une composition très exotique à base de Mei)… Sauf que l’on s’y perd encore plus. Avec toutes ces variations du nom, impossible de s’y retrouver pour quelqu’un qui ne suit pas la compétition de près. Il faudrait dans la communauté utiliser ces termes le moins possible et repasser sur des noms plus classiques comme avant. Parlons plutôt alors de compositions statiques, de 3 tank 3 support par exemple : cela fait déjà beaucoup plus de sens ! Souvenez-vous, quand la dive a vu diverses variantes, la composition restait la “dive” et on parlait de variations de dive comme “dive 3 DPS”, et tout le monde était sur la même page.

La GOATS originelle, c’est celle-ci.

Le terme “GOATS” est devenu un meme au fil du temps car la composition était jugée facile à jouer ainsi qu’une manière de parler d’une composition tanky, le dernier détail étant à la fois vrai et faux. Justement ! Certaines variantes peuvent rester classées comme “GOATS”, mais il faut que la précision soit faite, ce qui n’est pas toujours le cas.

Par rapport à cela, un autre souci se pose. Le terme GOATS en plus d’être utilisé à toutes les sauces est surutilisé. Pour faire simple :

Tout ce qui est tank n’est pas une GOATS.

Le terme GOATS est très souvent utilisé pour parler de compositions tanks. La GOATS cherche à forcer des ressources en mettant de la pression sur l’adversaire, c’est son principe de base. Si la composition dévie trop de ce principe, ce n’est plus une GOATS. S’il y a deux DPS avec un Reinhardt et une Zarya en double sniper, ce n’est plus une GOATS mais une composition qui cherche à prendre plusieurs lignes de vues afin de trouver un pick. S’il y a une Sombra avec Reinhartd/Zarya, ce n’est plus une GOATS mais une statique sombra. Je pourrais continuer pendant longtemps, mais je pense que vous avez compris mon point de vue.

Pour résumer :

  • Parlez de GOATS quand la composition est jouée.
  • Parlez de variante de GOATS quand c’est une variante de la composition ou d’une triple tank/triple support pour être plus général.
  • Ne parlez pas de GOATS quand la composition n’a aucun rapport avec la GOATS et ne la prend pas pour base en termes de composition et de plan de jeu.
  • La chèvre domestique est une espèce ou une sous-espèce de mammifères herbivore ruminant, appartenant à la famille des bovidés, sous-famille des caprins. Elle a été domestiquée dès le début du Néolithique, vraisemblablement d’abord pour son lait, puis pour sa laine, et sa viande.
Source : Google Images

À bientôt !


Hello everybody !

For a few months now, the Overwatch metagame has been tank-oriented. What really happened for that transition to happen ? First, Brigitte was released, a great tool to tank compositions. Second, the invention of a composition which would change competitive Overwatch by a large margin : GOATS.

But today, the community is facing a problem : this composition is varying more and more, to the point that it does not look like GOATS anymore. Other names are being found out while some people still call these comps “GOATS”.

On paper, is that understandable for anybody ? Are there any solutions to avoid confusion ? Let’s take a look !

Story time…

North America Open Division Season 2 finals. The winner was just decided : a young team called GOATS who won 4 to 2 against Karasuno (Hidan’s ex team).

Source : Liquipedia

During Contenders Trials, that team placed last of its group with one victory and six losses. But what a problem it was for other teams with its specific playstyle. Their favourite composition which took many maps from others was the following : Reinhardt, Zarya, D.Va, Brigitte, Lucio and Moira. As it was rather effective, other teams started looking at it. The GOATS comp was born, and the game plan was set :

Pressure the opponent so they use spells and take advantage with yours

Then variations were invented : teams were using Zenyatta instead of Moira and more recently Winston instead of Reinhardt. Yes, that’s already a lot of different lineups.

Let’s put this recap on the table in order to understand it better. As said above, GOATS has seen different variations. We’ll talk about it later, but we can still stay those are “GOATS comps” for a simple reason : the game plan is identical to classic GOATS. Putting as much pressure as possible to take the lead.

I’ve talked about variations with Zenyatta, Ana and Winston. A quick list for an easy understanding :

  • classic GOATS follows its game plan and survives longer due to Moira’s heals
  • GOATS with Zenyatta will play more defensively and create space so that the Zen can put his Discord Orb on someone and make his team deal more damage on tanks
  • GOATS with Ana is even more defensive, any good Biotic Grenade is go time though
  • And GOATS with Winston removes protection for mobility and potential aggressivity, an iteration close to dive which also sees Zenyatta instead of Moira.

I still use the term “GOATS” because the roots of the comps are this one. That’s right, but…

GOATS’ popularity engendered an issue. The foundation was the beginning and the building grew, but too much, way too much.

GOATS has seen so many variations people started having trouble figuring out what is what, to the point that for some people, all tank comps are GOATS. Using this name too many times caused confusion for those who have little interest of the game and take a look from time to time. So what was a GOATS comp ? As time passed, the word was being spread and for the majority, the definition was inscribed : “it’s a tank comp”. It is a malapropism. GOATS variations were still GOATS in the terminology which caused confusion and was the reason other names were theorycrafted. FLOATS, GOATS, SNOATS (last one is as recent as Winstrike’s last match in Contenders EU where they played an interesting comp with Mei)… Yes, we’re even more lost. With such as wide range of names, there is no way to understand fully what is said in discussions as someone who does not follow the game as much as others. The community should use these terms as little as possible and use simple names, as before. Just talk about static comps, 3 tank 3 support comps for example : it already makes more sense ! Remember when dive had variations ? We weren’t finding different names, it was still a dive and we would talk about “dive variations”, like “dive 3 DPS”, and everyone was on the same page.

The original.

The word “GOATS” became a meme in the community as the composition was seen as “easy to play” and as a way to “play a tank comp”, which is true and false. Let’s get straight to the point : some variations can still be classified as “GOATS”, but the precision has to be made, and it isn’t always the case.

Another issue exists. The word “GOATS” is overused. Fact :

All tank comps aren’t GOATS

The word is often used to talk about tank comps. A GOATS comp is looking to force cooldowns by pressuring the opponent, that’s the basic plan. If that strategy deviates too much from the original one, it isn’t a GOATS. If there are two DPS with Reinhardt and Zarya like a double sniper : it’s not a GOATS but a comp that is looking for crossfires to get pick offs. If there is a Sombra with Reinhardt and Zarya, it is a static comp with Sombra. I could go all day, but you get my point of view.

To recap :

  • talk about GOATS when the composition is played
  • talk about GOATS variations when it actually is one, or a triple tank/triple support to be more general
  • don’t talk about GOATS when the comp’s game plan has no relation with GOATS
  • The domestic goat or simply goat (Capra aegagrus hircus) is a subspecies of C. aegagrus domesticated from the wild goat of Southwest Asia and Eastern Europe. The goat is a member of the animal family Bovidae and the goat — antelope subfamily Caprinae, meaning it is closely related to the sheep. There are over 300 distinct breeds of goat. Goats are one of the oldest domesticated species of animal, and have been used for milk, meat, fur, and skins across much of the world. Milk from goats is often turned into goat cheese.

See you next time !